A la une

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Visite de la Rectrice sur le pôle d’accueil de l’école Jean Zay pour les écoles de Saint-Jean-de-Braye

Mme Béguin, Rectrice de l’académie Orléans-Tours et M Ballé, Inspecteur d’académie du Loiret, accompagnés de Mme Slimani, maire de Saint-Jean-de-Braye ont rendu visite au pôle d’accueil des élèves des écoles de la commune ce vendredi 9 avril. 

                   

Ce pôle, organisé par le directeur M Delavallée, accueille une quarantaine d’élèves issus en grande majorité de personnels soignants.  Ils sont encadrés par 4 enseignants volontaires. La commune met à disposition une dizaine d’agents communaux pour l’accueil périscolaire et la restauration du midi.

 

                     

On compte, dans le Loiret, environ 220 pôles pour le premier degré. Ils accueillent 2500 enfants des professionnels directement mobilisés par la gestion de l’épidémie COVID-19.

L’internat de la réussite du collège Jean Rostand d’Orléans

 

Une visite de l’internat de la réussite du collège Jean Rostand a eu lieu mardi 30 mars 2021 en présence de Mme Béguin, Rectrice de l’académie Orléans-Tours, et de M. Gaudet, Président du Conseil Départemental du Loiret, acteurs engagés dans cette démarche.

     

Les autres personnalités présentes : M Ballé, inspecteur d’académie du Loiret, M Malbo Vice-Président du CD, Mme Batard de la DRAJES et M Fix, Principal du collège.

Cet établissement du second degré vient d’accueillir 10 jeunes collégiens sportifs, 8 filles et 2 garçons, sélectionnés par le collège en partenariat avec le district de football du Loiret.

Cet internat n’est pas un simple lieu d’hébergement. Il fonctionne à partir d’un projet pédagogique et éducatif important avec un encadrement scolaire renforcé. Cela se traduit par des heures d’étude et d’actions culturelles renforcées. L’équipe pédagogique souhaite que ces élèves soient acteurs de la programmation des activités. Ceux-ci ont donc choisi, pour commencer, d’élaborer un projet autour de la musique.

L’internat Jean Rostand comprend quarante chambres individuelles placées sur deux niveaux avec des espaces de vie et de regroupement.

   

                                 Une chambre individuelle                     Un espace de regroupement contigu, avec bacon 

 

          

                                                             Espace restauration

En effet, à terme, il accueillera 20 élèves à projet sportif et 20 élèves sélectionnés dans le cadre du programme de la Réussite éducative.

Ces jeunes, sélectionnés sur dossier, seront issus des trois collèges  labellisés Cité éducative d’Orléans (Jean Rostand, Alain Fournier et Montesquieu). Originaires de territoires fragiles, ce dispositif permet de les placer dans des conditions idéales pour apprendre à devenir citoyen responsable, à développer l’estime de soi et à préparer au mieux leur parcours étudiant.

 

Le printemps de l'orientation au Lycée Charles Peguy

Dans le cadre du printemps de l’orientation, M Ballé, inspecteur d’académie du Loiret, accompagné d’Alexandra Meneux, IEN IO, se sont déplacés au Lycée Charles Péguy d’Orléans.

Le proviseur M Dubois, et son adjointe, Mme Force, ont présenté les différentes actions et les ateliers mis en place dans le lycée afin d’accompagner les élèves de seconde dans leur orientation.

Cette action a commencé en amont par un travail de réflexion des élèves sur le choix de la filière ou des spécialités qu’ils vont devoir effectuer en fin de seconde grâce au kit d’accompagnement sur le site de l’ONISEP . L’élève a ensuite construit un plan d’action puis l’a finalisé avec des professeurs pour le réaliser lors des journées du 23 au 26 mars 2021.

Par rotation, les élèves se présentent aux différents ateliers :

Atelier 1 : Présentation du kiosque UNISEP / ENT-CDI.  Les professeurs documentalistes présentent les outils à la fois disponibles au CDI et sur NETOCENTRE.

        

Atelier 2 : Accès aux ressources de l’académie . Un AED accueille les élèves dans les salles informatiques pour accéder aux ressources académiques.

Atelier 3 : Présentation des enseignements de spécialité : Des élèves volontaires de 1ère ou de Terminale échangent avec de petits groupes d’élèves de seconde sur leur spécialité.

       

Les enseignants libérés de cours veillent au bon fonctionnement de ces interactions entre pairs.

M Dubois tient à remercier M Desbois CPE du lycée, les professeurs documentalistes et les professeurs pour l’organisation et leur investissement lors de ces journées, sans oublier les élèves qui sont bien engagés dans ce projet.

Exposition d’œuvres artistiques réalisées par des élèves du Lycée Pothier à la DSDEN

Dans l’espace d’accueil de la DSDEN, mardi 12 janvier 2021, a eu lieu le vernissage de l’exposition permanente des œuvres réalisées par des élèves du lycée Pothier, dans le cadre d'un projet artistique. 

 

Cette exposition est née de la volonté de la Direction des Services de l’Education Nationale  d'exposer en ses murs, et de façon constante, des réalisations artistiques créées par les élèves des établissements du Loiret.

 

Ce projet a débuté en décembre 2019 avec les 17 élèves de première spécialité Arts plastiques du lycée Pothier. Il s'inscrit dans le dispositif "Aux Arts, Lycéens et Apprentis!" porté par la Région Centre Val de Loire. L’artiste plasticien CIEU est intervenu dans la classe pour accompagner les élèves.

 

Le titre de l'exposition, « AUBE », choisi par les élèves, fait référence à la jeunesse en devenir et au regard porté par les jeunes artistes sur leur environnement scolaire. Le travail, entravé par le confinement du printemps dernier, s'est finalement terminé à l'automne 2020. Cinq élèves, désormais en classe de Terminale, accompagnés de leurs professeurs et le l’artiste ont présenté leurs œuvres devant madame Anne-Marie Peslherbe-Ligneau - Déléguée académique à l'éducation artisitique et culturelle M. Ballé, Inspecteur d’Académie du Loiret et Mme Rouger,Coordinatrice départementale pour l'éducation artistique et culturelle.

   

Des “SALONS VIRTUELS” pour faciliter la recherche du “STAGE de 3ème” dans l’agglomération d’Orléans

M Ballé, inspecteur d’Académie du Loiret, s’est déplacé au collège Saint Exupéry de Saint-Jean-de-Braye afin de rencontrer et de remercier les acteurs de cet évènement.

 

600

De gauche à droite : Mme Meneux IEN IO, M Jargeais IEN STI, M Ballé DASEN, Mme Ghaddab principale du Collège Saint-Exupéry, Mme Dorion principale du Collège Coubertin

 

M Grégoire chargé d'affaires à Orléans métropole

Du 12 au 14 janvier 2021 se dérouleront les « salons virtuels » pour faciliter la recherche du stage de 3ème par les élèves de huit collèges de l’agglomération orléanaise.

Il s’agit d’une manifestation organisée par le comité local école/ entreprises (CLEE), qui a pour objectif de mettre en relation des jeunes de familles souvent socialement fragiles avec des entreprises proposant des stages.

Après le succès de la première édition, l’an passé, qui s’était déroulée au LAB’O sous un format « speed dating », la seconde édition est proposée cette année en « distanciel », en raison de la situation sanitaire.

 

 

Le Rendez-Vous Pour l’Emploi « objectif stage 3ème » c’est en quelques chiffres :

30 entreprises partenaires - 142 entretiens - 66 offres de stages - 8 établissements scolaires

Lancement du Défiweb 2020-2021

Monsieur l’Inspecteur d’Académie a lancé officiellement la 14ième édition du Défiweb en présence de M. Pichard, IEN en charge de la mission numérique et de Mme Coton, IEN de la circonscription de Châteauneuf-sur-Loire. C’est par visioconférence qu’il s’est adressé aux élèves de CM1 CM2 de Mme Pelloie directrice de l’école élémentaire de Tigy.

    

 

Cette édition du défiweb permet aux élèves de travailler des compétences des programmes scolaires du domaine du français tout en utilisant l’outil numérique.

Au cours de cette inauguration du 12 janvier, la classe de Mme Pelloie a pu se lancer à l’assaut des énigmes du Manoir hanté de Théo Boussenard.

         

Voir la présentation du défiweb http://defiweb45.tice.ac-orleans-tours.fr/php5/defiweb2021/teaser.php

 

 

Le nouveau collège Jean Rostand d'Orléans ouvre ses portes

550 élèves ont pu découvrir, ce matin, un nouveau collège respectueux de normes environnementales.

Ce collège, situé sur l’avenue des droits de l’homme, se trouve dans un quartier en plein développement. Il est beaucoup plus vaste que le précédent et s’étend sur 2 hectares. On y trouve, entre autre, des salles de classe de 60 m2, un grand self pour la restauration, une grande cour avec de futurs ilots arborés, un terrain de sport, un gymnase et un internat.

Le président du Conseil départemental et le Directeur académique du Loiret ont inauguré cet établissement et ont rencontré les élèves, satisfaits.

 

Une visite virtuelle du collège

https://www.youtube.com/watch?v=1O9zvDmnGXE&feature=youtu.be

 

Lancement de la campagne de test antigénique au collège Malraux à St jean de la Ruelle

A la veille des vacances de Noël, le Directeur Académique du Loiret s’est déplacé au collège André Malraux afin d’assister au lancement de la campagne de test antigénique dans les établissements.

 

Cette journée concernait les personnels volontaires de l'établissement et elle a mobilisé 4 infirmières de l'éducation nationale volontaires et formées, afin d’effectuer les prélèvements et les analyses. 18 personnes ont participé à ce dépistage et aucune n’a été positive.

Le déploiement des tests antigéniques se poursuivra ensuite, début janvier, dans d’autres établissements scolaires du département.

Ateliers de musique et Concert de poche pour les écoliers de la communauté de communes Berry Loire Puisaye

Ce projet s'inscrit dans un PACTE (Projet Artistique et Culturel en Territoire Éducatif) de la communauté de communes Berry Loire Puisaye avec le soutien de la CPEM de la DSDEN du Loiret et de la DAAC

La classe de CM1-CM2 de l'école d'Ouzouer-sur-Trézée, ainsi que celle de CE2-CM1 de l'école du centre de Briare ont pu participer, chacune de leur côté, à 8 ateliers de chant choral avec comme point d’orgue un concert de poche, réunissant les deux écoles, programmé à Ouzouer-sur-Trézée.

En raison du contexte sanitaire, les concerts ont eu lieu dans chaque école. Le public étant constitué des élèves de l’école.

Au programme : présentation d'une chanson écrite par les élèves sur une composition originale d'Othman Louati et d'un air de Mozart, deux moments de découverte et partage musical avec le pianiste Antoine Simon et Rêverie de Debussy, puis l'air de la reine de la nuit dans la Flûte enchantée avec Antoine Simon, piano, Franck Sibold ,basson, et Mayu Sato, flûte traversière.

Les élèves de CM1-CM2 d’Ouzouer sur Trézée

 

Les élèves de CE2-CM1 de l'école du centre de Briare

 

L’inspecteur d’académie a lancé les deux journées consacrées à l'Escape Game Numérique du Loiret

L’escape Game a été lancé en visio-conférence par M Ballé Inspecteur d'Académie du Loiret dans la classe de M.Tafforeau de l’école de Semoy.  En présence de M. Baude Maire de la commune de Semoy, de Mme Toupé l’IA-Adjointe au DASEN, de Mme Depardieu IEN de la circonscription de Fleury-les-Aubrais et de M. Pichard IEN en charge de la mission numérique, les élèves ont pu parcourir les énigmes, mathématiques cette année, de la pyramide de Toutenron en moins de 2 heures.

Les 7 enseignants référents aux usages du numérique, sous la coordination du conseiller pédagogique départemental au numérique, étaient mobilisés pour répondre en direct aux élèves.

75 classes, soit 1900 élèves ont participé à cet évènement. Deux autres journées sont prévues au mois de juin.

Un arbre de la paix en hommage à Samuel Paty à l'école de Vienne en Val

Les élèves de l'école de Vienne en Val, accompagnés du maire, de l'inspectrice, de la directrice et des enseignantes ont planté un arbre de la paix en hommage à Samuel Paty.

           

Le texte suivant a été lu par les enfants lors de cette plantation.

 

"Le ginkgo biloba est la plus vieille espèce d'arbre au monde. Il est apparu sur Terre il y a 270 millions d'années, bien avant les animaux, bien avant les fleurs.

Cet arbre magique presque immortel, a même survécu à la bombe atomique de Hiroshima. Il peut vivre jusqu’à 3000 ans et est très résistant.

Nous le plantons aujourd’hui en mémoire de Samuel Paty professeur d’histoire récemment disparu dans un attentat.

Notre Ginkgo biloba sera le symbole de la paix.

En le voyant grandir , il nous rappellera que le chemin de la non-violence est le chemin que nous devons suivre."

 

Premiers Etats généraux de la cité éducative d’Orléans : un rassemblement d’acteurs prêts à accompagner les jeunes dans leur parcours

Le 12 octobre se sont tenus les premiers Etats généraux de la cité éducative d'Orléans La Source/L'Argonne. Il s'agissait de rassembler à partir des écoles, des collèges et lycées, les acteurs partageant les valeurs républicaines et prêts à contribuer ensemble à l’éducation des enfants et des jeunes, en lien avec leurs familles. Ce premier temps de travail encadré par les équipes de chercheurs a porté sur les relations entre les familles et les institutions, témoignant ainsi de l’enjeu social à la fois collectif et individuel de pouvoir accompagner les jeunes dans leurs parcours. Le travail se poursuivra dans des comités de suivi. Deux autres rencontres  sont prévues. Elles auront pour thématiques : « Vivre la République » et « Vivre ma ville ».

Ces rencontres contribuent à consolider les liens entre les acteurs pour mettre en œuvre des projets qui permettront de réaliser l'ambition de cette cité éducative:

« Conforter la construction coopérative du parcours de réussite et de citoyenneté des enfants de 0 à 20 ans, parcours qui permettra à chacun d’eux de s’épanouir en choisissant son parcours de réussite au fur et à mesure et en fonction de ses compétences. »

Le Président de la Région et l’Inspecteur d’Académie du Loiret à la rencontre des élèves sans solution d’orientation à Canopé en présence du haut-commissaire aux Compétences

Deux  semaines après la rentrée scolaire, 200 élèves de niveau troisième restent sans affectation. Le CIO et la Mission locale ont contacté les jeunes et Canopé leur  propose une journée de rencontre avec des psychologues de l’Education nationale et différents acteurs de l’orientation pour faire le point. Quels organismes ont-ils déjà contactés ? Quelles formations envisagent-ils ?

De G à D Philippe Ballé, François Bonneau, président de la région et Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences

A la suite de cet entretien, les élèves sont orientés vers les représentants de différents dispositifs comme le Service Public Régional de l’Orientation ou la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire.  Cette mission a deux finalités : réduire, par des actions de prévention, le nombre de sorties sans diplôme et prendre en charge les élèves décrocheurs de plus de 16 ans en vue d'une rescolarisation et/ou d'une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable. L’ARTP est un dispositif de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire destiné à des jeunes de plus de 16 ans sans solution de formation ou en rupture scolaire. L’objectif est une remise à niveau et des stages pour définir ou conforter un projet.

 

Le rôle des PSAD : ce sont des plates-formes qui ont pour mission de contacter les jeunes en situation de décrochage figurant sur les listes produites par le système interministériel d'échanges d'informations (SIEI) relatives au décrochage scolaire ou se présentant spontanément dans un des lieux d'accueil de la PSAD située dans la mission locale ou au  CIO généralement. Les acteurs des plates-formes réalisent un diagnostic de la situation des jeunes puis leur proposent un accompagnement ou une prise en charge, qui doit déboucher sur une solution de type retour en formation ou insertion en emploi.

A l’étage supérieur, les élèves rencontrent les représentants d’établissements scolaires qui disposent de places dans certaines filières.

          

 

A l’issue des entretiens, les élèves sont orientés vers des centres de formation, des lycées professionnels, des écoles de la seconde chance ou d’autres structures et 70 % des jeunes concernés trouvent généralement une solution.

Devoirs faits au Collège Montesquieu : une équipe mobilisée pour la réussite des élèves

« Le programme « Devoirs faits » permet à des élèves volontaires de bénéficier, au sein de leur collège, d'une aide appropriée pour effectuer le travail qui est attendu d'eux. Pour la rentrée 2020,  les dispositifs d'aide aux devoirs au collège sont au service de la consolidation des acquis des élèves afin de résorber les écarts concernant la maîtrise des savoirs fondamentaux qui ont pu naître de la crise sanitaire ».

Accueil de la Rectrice et du DASEN par le Principal du collège

Le Principal, Ronan Kervella, accueille aujourd’hui madame la Rectrice de l’Académie et le DASEN du Loiret : « Bienvenue au collège Montesquieu situé dans la REP de la Source au sein de la Cité éducative depuis le dernière rentrée, comme les collèges Alain Fournier et Jean Rostand du secteur de l’Argonne. Le programme  ‘Devoirs faits’ dans notre établissement est rendu possible par la présence d’adultes volontaires : 21 professeurs, près de la moitié des effectifs, se sont engagés,  5 assistants d’éducation recrutés avec un niveau licence ou master et 2 coordonnateurs complètent l’équipe ».

Dans cet établissement, l’ensemble des élèves de sixième travaillera avec monsieur Venaille sur 3 créneaux d’une heure par semaine autour du dispositif COGITO qui aide les élèves dans la gestion de leur travail personnel. Les élèves travailleront dans des petits  groupes. Ce temps hebdomadaire  permettra aux jeunes collégiens de comprendre comment leur cerveau fonctionne, de découvrir des stratégies d’apprentissage efficaces ou encore d’apprendre à se servir de Pronote. Dans le collège, 31 % des élèves, 180 dont 30 en SEGPA, sont inscrits et l’objectif est de tendre vers 40 %. Les autres niveaux seront pris en charge madame Georgeot –Rosinski.

Madame  la Rectrice commente le travail de l’équipe : « Ce que vous faites est remarquable : vous aidez les enfants qui ont pu prendre du retard pendant et après le confinement et en même temps vous les préparez à l’éventualité de la reprise du  travail à distance qui impliquerait une réelle autonomie.  Vous faites preuve d’un pragmatisme remarquable ».

 

Ronan Kervella évoque le prêt d’ordinateurs à certains élèves : « Dans le cadre du dispositif ‘Cités éducatives’ un budget de 20 000 euros a été débloqué pour acheter et prêter de ordinateurs dans les 3 collèges. En effet, on a constaté que deux tiers des élèves n’avaient que leurs téléphones pour travailler ».

    

Première expérience de ‘devoirs faits’ pour un groupe d’une dizaine d’élèves qui  travaille l’anglais

 

L’inspecteur d’Académie évoque sa perception de l’établissement : « Venu à plusieurs reprises au collège Montesquieu, j’ai constaté la qualité du travail dans le cadre de la Cité  éducative. Il existe une confiance installée avec les familles et entre les équipes avec une continuité de l’action pour la réussite de tous les élèves. Votre force, c’est ce collectif que vous portez ensemble avec l’IEN,  les directeurs d’école et au sein de l’équipe. Il y a sur le secteur une belle dynamique et un engagement des acteurs qui ne peut que nous satisfaire ».

Et après ? Trois objectifs pour le collège

-Réinvestir l’expérience acquise grâce au projet COGITO 

-Harmoniser les dispositifs ‘devoirs faits’ pour aller vers plus de sens et d’efficacité

-Associer les parents à la réussite de leurs enfants : leur ouvrir l’école, évoquer avec eux  le travail personnel des élèves, les former à Pronote pour pouvoir permettre à leurs enfants de travailler à distance en cas de fermeture de l’école. Le temps convivial du café des parents est aussi un moment important.

 

 

 

 

 

 

Impatients les élèves et l’équipe du collège Jean Rostand d’Orléans occuperont leurs nouveaux locaux en janvier prochain

« Façade minérale, toiture végétalisée, cour généreuse enveloppée par le collège, panneaux en bois pour éviter les émissions de carbone, isolation par de grandes briques blanches, équipements sportifs en face du gymnase… », l’architecte explique ses choix et présente le collège qui ouvrira ses portes en janvier.

L’inspecteur d’Académie revient sur le début de cette aventure : « Il y a quelques mois, nous étions rassemblés pour la symbolique pose de la première pierre. L’architecte avait présenté le projet mais il était difficile d’imaginer l’ensemble architectural, sa qualité, sa beauté et son caractère. Aujourd’hui, nous sommes à nouveau rassemblés. En travaillant ensemble, nous avons réussi à atteindre les objectifs malgré les épreuves et en particulier la crise sanitaire que nous avons subie et que nous subissons encore.

Ce projet, c’est l’illustration notre volonté de poser une ambition partagée pour les élèves et les familles, de faire en sorte qu’à travers cet établissement et l’offre de formation qui y sera proposée nous offrirons le meilleur aux enfants.

 

Les élèves et les enseignants pourront alors profiter de ce lieu situé le long de l'avenue des Droits de l'homme, près du parc de la fontaine de l'étuvée.  Le nouveau collège  accueillera 550 élèves. Selon Sébastien Fix, Principal du collège : « Après une période de transition imprévue, l’attente des équipes et des usagers est très forte. Le  nouveau collège est porteur d’une nouvelle dynamique. Il est synonyme de nouveaux projets et de nouvelles méthodes de travail. »

 Le Principal  remercie toutes les personnes impliquées dans cette  aventure et les  différents services du département.

Marc Gaudet, président du Conseil Départemental du Loiret dont la gestion des collèges est une des compétences salue les personnels de l’Education nationale et présente l’établissement : « C’est un collège ‘Haute Qualité Environnementale’ dans un quartier en plein développement. Il répond aux normes environnementales comme tous ceux qui seront désormais construits dans le Loiret. Ce beau collège utilisant des matériaux nobles comme le bois est aussi ‘vert’ grâce à des arbres et à la végétation.

Prérentrée à l’école Bénédicte Maréchal d’Orléans en présence de l’inspecteur d’Académie

Venu rencontrer l’équipe de l’école, Philippe Ballé s’est intéressé à leur ressenti lors de cette pré-rentrée particulière accompagnée de réelles contraintes. Ils ont ensuite évoqué ensemble le nouveau protocole sanitaire. Plus concis que la première mouture, il laisse plus de liberté aux équipes.

L’inspecteur d’Académie, Véronique Guggiari, la directrice académique adjointe  et l’équipe de l’école

L’inspecteur d’Académie a rappelé quelques éléments importants du protocole : « L’application des gestes barrières comme le lavage des mains, la distanciation et le port du masque pour les enseignants sont  des éléments importants ».

Philippe Ballé a ensuite évoqué la diversité des situations : « D’une  école à l’autre, certains éléments  comme le nombre d’enfants accueillis peuvent être très différents. L’équipe doit s’adapter à la situation : s’appuyer sur les principes généraux gravés dans le marbre et agir au cas par cas ».

Il a ensuite précisé le rôle des familles : «Les parents ont aussi un rôle à jouer : on garde à la maison un enfant qui a de la fièvre. De même,  lorsque des personnes sont testées positives dans une famille, les enfants ne doivent pas se rendre à l’école ».

Il a enfin souligné que tout  ce qui concerne la  santé des élèves est géré par la médecine scolaire et les autorités sanitaires.

A l’issue de cette rencontre, l’inspecteur d’Académie a remercié les enseignants pour leur engagement : « L’école est un levier majeur de la réussite. L’ensemble du groupe doit être mis à flot et certains enfants ont des besoins particuliers. Ce que vous faites est remarquable.

Opération « Ecole ouverte » au collège André Malraux

Dans le cadre des « Vacances Apprenantes », le collège André Malraux d’Orléans a ouvert ses portes  lors de cette dernière semaine d’août. L’objectif étant de  préparer les élèves à la rentrée en sixième, de reprendre le rythme de l’école et de renforcer les compétences de base.

Il a été proposé aux élèves de CM2 et de collège, repérés comme fragiles après le confinement, de participer à une semaine de cours le matin et à des activités  l’après-midi.

Une quinzaine de futurs élèves de sixièmes ont travaillé sur le thème de la Bande dessinée autour  de Tintin. Ce projet a pu permettre de reprendre des notions essentielles de français et de mathématiques du programme de cycle 3 en s’appuyant sur une approche ludique.

                           

Les après-midis, les élèves ont pu pratiquer différents sports mais aussi réaliser d’autres activités comme par exemple la fabrication de fusées lunaires. Ils termineront ce beau projet par la visite de l’exposition permanente ‘Tintin, les secrets de Moulinsart’ au château de Cheverny.

Après avoir révisé les mathématiques  et le français le matin, les élèves de quatrième ont pu bénéficier l’après-midi d’une prise en charge  par les éducateurs de la ville de Saint-Jean-de-la-Ruelle au centre social du quartier.

 

L’inspecteur d’académie a félicité les élèves pour leur participation volontaire à cette belle opération. Il a précisé que, comme l’a souhaité le ministre, les stages de réussite mais aussi l’école ouverte doivent permettre de remédier aux difficultés de nos élèves accentuées par le confinement.

M Ballé , inspecteur d’Académie et Mme Tzing Sala, principale du collège

Dans le Loiret,  plus de 500 élèves ont pu bénéficier au début et en fin de vacances de ce dispositif.  

Dans tous les collèges du Loiret, le dispositif « devoirs faits » servira en ce début d’année à consolider les compétences des collégiens.  Les évaluations des acquis des élèves de sixième en septembre et les évaluations diagnostiques proposées pour les autres niveaux conduiront à mieux cerner les difficultés de chaque élève.