Education à la santé et à la citoyenneté

Le comité académique d'éducation à la santé et à la citoyenneté et à l’environnement définit les grands axes des actions portées dans le cadre de l'éducation à la santé et à la citoyenneté.

Temps de lecture 5 minutes

Un cadre renouvelé

Les circulaires des 27 août 2019 et 24 septembre 2020 ont donné une nouvelle impulsion à la généralisation de l’éducation au développement durable (EDD), renforcée par la loi du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets, qui élargit à l’environnement et au développement durable les missions du comité académique d'éducation à la santé et à la citoyenneté.

Ce cadre renouvelé permet de renforcer la cohérence et le pilotage entre les différentes éducations transversales à toutes les échelles territoriales : établissement, circonscription du 1er degré, bassin, département, académie.

La loi Climat & résillience et l'EDD

Les missions du CAESCE

Le comité académique d'éducation à la santé et à la citoyenneté et à l’environnement ( CAESCE ) assure la coordination de la politique de santé entre départements d'une même académie et tient compte à cet effet des orientations stratégiques définies dans ce cadre. Il veille à l'équilibre de l'offre sur le territoire académique, est à l'initiative des expérimentations et des actions innovantes, associe les partenariats interministériels et impulse une dynamique auprès des acteurs locaux. Dans le cadre du CAESCE , le partenariat (par la signature d'une convention notamment) avec l'agence régionale de santé (ARS) est déployé.

A l’échelle départementale, le comité départemental d'éducation à la santé et à la citoyenneté relaie la politique académique. Il est fédérateur d'une politique éducative globale en lien avec les priorités territoriales définies en direction des jeunes. Il repose sur un pilotage au plus près des réalités du territoire et s'appuie sur les orientations impulsées par les réseaux et dispositifs locaux (politique régionale de santé, éducation prioritaire, politique de la ville). Il a vocation à accompagner le déploiement du parcours éducatif de santé et du parcours citoyen dans chaque école et établissement d'enseignement scolaire.

La circulaire n°2016-114 du 10 août 2016 relative aux orientations générales pour les comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté explicite aussi le rôle des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté mis en place à d'autres échelles territoriales.

Dans l'académie, afin de créer du lien avec les territoires, depuis la rentrée scolaire 2020 un(e) infirmier(e) et un(e) assistant(e) social(e) sont présent(e)s dans chaque bassin de proximité afin de faire le lien entre le territoire et les niveaux départemental et académique.
Un observatoire académique va être créé pour obtenir des indicateurs opérationnels des territoires, faciliter le pilotage sur ces thèmes à chaque niveau et intégrer des indicateurs en lien avec la santé dans le projet académique.

L’École promotrice de santé – EPSa

Dès la maternelle et jusqu'au lycée, la réussite scolaire des élèves est fortement corrélée au bien-être (cf. résultats de PISA, Volume III : le bien-être des élèves, 2018). L'organisation mondiale de la santé (OMS) promeut une approche positive, intégrée et holistique de la santé afin de tendre vers un bien-être global et durable pour tous.Vadémécum de l’École promotrice de santé

2 objectifs :

  1. Former les personnels : Formation à initiative locale (FIL) : École promotrice de santé – une démarche globale et positive pour instaurer la confiance et la réussite scolaire.
    Objectifs de la formation : Constituer une équipe pluri-professionnelle capable d’impulser la mise en œuvre de l’École promotrice de santé dans l'établissement ou réseau d’établissements et au niveau du bassin.
  2. Devenir une école/ un établissement labellisé Edusanté : Le Label Edusanté sera proposé dès la rentrée 2022 aux écoles et aux établissements afin de mettre en valeur les projets existants, de valoriser l’engagement des équipes et de structurer progressivement l’action au niveau de l’école ou de l’établissement.(Cf : )

Engagement des élèves

Afin de permettre aux élèves de porter le message de l'École promotrice de santé, il existe 2 façon de s'engager :

  • Devenir ambassadeur-santé : Les élèves ambassadeurs-santé sont des élèves volontaires qui choisissent de s’engager dans la démarche École promotrice de santé de leur école ou de leur établissement. 
  • Devenir ambassadeur harcèlement, dans le cadre du programme pHARe.

Dans l'académie

Le  CAESCE souhaite associer les collectivités, associations, parents, etc. à ses actions et missions.

Mise à jour : avril 2022