Axe 1 - Progresser

Des bases solides pour toutes et tous

Axe 1 - Progresser

Les résultats décevants des élèves de notre académie nous obligent à réfléchir à nos pratiques pédagogiques pour plus d’ambition et ainsi viser l’excellence.
Un travail sur les savoirs fondamentaux doit être réalisé, dès la petite enfance, dans tous les cycles et dans tous les temps de l’enfant, dans le cadre de la continuité pédagogique, à travers les « devoirs faits », les écoles ouvertes, les stages de réussite. L’objectif, en s’appuyant sur les évaluations nationales, est bien de poser les bases nécessaires à l’acquisition des savoirs et d’instituer une expérience de l’école fondée sur la confiance en soi et le vivre ensemble.
Cette ambition passe par une solide formation des enseignants, disciplinaire, transverse et inter-degrés pour mieux appréhender les repères de progressivité dans les programmes, mieux intégrer la notion de compétence dans le parcours des élèves, et faire évoluer les postures pédagogiques pour donner plus de place à l’apprentissage actif.
Chaque élève doit être accompagné selon ses besoins, et nous devons continuer à sécuriser le parcours de ceux qui relèvent d’une situation de handicap.
L’enjeu est immense et toute la communauté éducative sera mieux accompagnée et mieux formée dans l’animation des temps de concertation et de conseils pour impulser et soutenir les pratiques partagées.

Les actions qui seront menées :

  1. Co construire les priorités pédagogiques et didactiques à partir des résultats des évaluations.
  2. Échanger les bonnes pratiques en inter-degrés.
  3. Assurer une formation adaptée.
  4. Accompagner les élèves fragiles.
  5. Préparer le CP tout au long de la maternelle.
  6. Porter les fondamentaux au-delà du temps d’apprentissage en classe.
  7. Développer l’ambition et soutenir l’excellence.
  8. Inclure pour autonomiser les élèves en situation de handicap.
  9. Lutter efficacement contre l’illettrisme.

1. Co construire les priorités pédagogiques et didactiques sur les évaluations

  • Partager les outils de lecture des résultats aux différentes évaluations avec les écoles, les collèges et les lycées généraux, technologiques et professionnels.
  • Placer chaque équipe d’école / d’établissement en réflexion sur l’analyse des résultats aux évaluations nationales de CP, CE1, CM1, 6ème, 4ème et 2nde et le DNB, en mobilisant les dispositifs d’enseignement et les outils de remédiation.
  • Accompagner les équipes pédagogiques à la mise en œuvre et à l’analyse des résultats avec l’appui des équipes cadres.
  • Définir en inter-degrés et en liaison collège-lycée des objectifs pédagogiques clairs et cibler les besoins prioritaires sur lesquels vont porter les actions fréquentes.

Indicateur

Évolution des résultats des élèves aux évaluations CP, CE1, CM1, 6ème, 4ème, 2nde et DNB.

2. Échanger les bonnes pratiques en inter-degrés

  • Mettre en œuvre les conseils des maîtres de cycle 3 (CMC3) permettant les échanges de pratiques et l’analyse des résultats aux évaluations.
  • Organiser une journée de formation inter-degrés dans chaque secteur de collège pour travailler le continuum pédagogique, les programmations, les projets sur le cycle 3, nourrir les pratiques pédagogiques sur un objet de travail identifié conjointement inspecteurs de l’Éducation nationale (IEN) / personnels de direction (Perdir).
  • Construire les dispositifs d’enseignement porteurs au regard des résultats aux évaluations et les activités de remédiation pour les élèves à besoins.
  • Mettre en place des visites croisées 1er / 2nd degrés permettant le développement de compétences pédagogiques et didactiques.
  • Organiser les plans français et mathématiques en inter-degrés.

Indicateurs

Évolution du taux de personnels formés en constellation
Évolution du nombre de journées de formations inter-degrés

3. Assurer une formation adaptée

  • Accompagner les personnels pour identifier leurs besoins de formation, recueillir ces besoins et adapter l’offre de formation en fonction de ces attentes.
  • Concevoir des actions de formation sur les points identifiés par tous les acteurs qui œuvrent pour l’apprentissage des fondamentaux.
  • Proposer des modalités diverses de formation afin de toucher l’ensemble des territoires, des types de public et des attentes individuelles ou collectives : formations d’initiative locale, groupes d’échanges de pratiques, stages en candidature individuelle, groupes de mutualisation et de production, constellations intra et inter-degrés, conférences à distance…
  • Concevoir et mettre en œuvre un plan académique de formation de formateurs ou/et de pairs experts capable d’accompagner la transformation des pratiques professionnelles de tous les acteurs impliqués dans la transmission des savoirs fondamentaux.
  • Ré enchanter les contenus disciplinaires pour mieux susciter la motivation des élèves en établissant des liens avec les parcours éducatifs ou/et en concevant des projets innovants dans la forme scolaire (conseil national de la refondation Éducation (CNR-E)).
  • Point sur les outils (intelligence artificielle (IA), manuels…).

Indicateur

Taux de satisfaction des stagiaires (enquêtes)

4. Accompagner les élèves fragiles

  • Repérer les besoins et placer les élèves au centre des actions de soutien.
  • Reconnaître et valoriser l’engagement des acteurs qui accompagnent les élèves fragiles.
  • Déployer les différentes missions du Pacte (dispositif qui permet aux personnels enseignants de l’éducation nationale de s’engager dans des missions complémentaires dans les écoles, collèges et lycées) au service des élèves fragiles.

Indicateur

Évolution des résultats des élèves fragiles aux évaluations CP, CE1, CM1, 6ème, 4ème, 2nde et diplôme national du brevet (DNB)

5. Préparer l’entrée au CP tout au long de l’école maternelle

  • Développer la liaison « petite enfance - entrée à l’école maternelle » selon les territoires avec le dispositif passerelle afin de :
    • favoriser des transitions souples impliquant les différents acteurs et partenaires,
    • renforcer la continuité entre ces deux temps de développement de l’enfant,
    • mieux repérer les élèves à besoins éducatifs et pédagogiques particuliers.
  • Créer et déployer une évaluation académique en grande section (GS) afin de prévenir les difficultés en lecture - écriture - numération et de mettre en place les remédiations selon les besoins de chaque élève de GS.
  • Structurer la liaison cycle 1 - cycle 2 au profit de la continuité du parcours scolaire des élèves en s’emparant de l’analyse de l’évaluation académique GS et CP.
  • Exposer quotidiennement les élèves à des activités de phonologie, d’entrée dans l’écrit, de numération et de résolution de problèmes.

Indicateurs

Résultats des élèves à l’évaluation académique GS et CP en début d’année
Évolution du nombre de dispositif passerelle

6. Porter les fondamentaux au-delà du temps d’apprentissage en classe

  • Mettre en place des ateliers à destination des parents semblables aux opérations « Ouvrir l’École aux parents pour la réussite des enfants » (OEPRE, partenariat entre le ministère de l’Intérieur et le ministère chargé de l’Éducation nationale) permettant de porter les valeurs de la république, partager une connaissance du système à travers les continuités et de munir les parents d’outils d’accompagnement et de suivi des progrès des élèves sur les fondamentaux.
  • Travailler le lien entre le travail personnel dans la classe et celui hors la classe pour accompagner les élèves vers l’autonomie dans le cadre d’une démarche collective au sein de l’établissement. Travail sur la littératie et la numératie interdisciplinaire.
  • Collaborer avec les associations et les parents pour développer les activités permettant de mettre en contact régulièrement les élèves avec les fondamentaux (jeu, lecture…).
  • Valoriser la place des savoirs fondamentaux dans les projets de « vacances apprenantes ».

Indicateurs

Nombre de formations établissement sur le dispositif « devoirs faits »
Nombre d’ateliers à destination des parents (type OEPRE)

7. Développer l’ambition et soutenir l’excellence

  • Développer les clubs de mathématiques et les ateliers d’écriture.
  • Faciliter les rencontres avec les professionnels des mathématiques et de l’écriture.
  • Mobiliser les élèves sur les différents concours et les valoriser.
  • Mobiliser les dispositifs en direction de l’excellence.

Indicateurs

Évolution des résultats des élèves du groupe 1 aux évaluations
Nombre de clubs mathématiques et d’ateliers d’écriture

8. Inclure pour autonomiser les élèves en situation de handicap

  • Exploiter au mieux la 6ème inclusive afin de conduire les élèves vers l’autonomie.
  • Inscription systématique dans une seconde CAP sur des places réservées et fonctionnement de l’ULIS (unité localisée pour l’inclusion scolaire pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés) en dispositif.
  • Suivre tous les élèves bénéficiant d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS) avec une attention particulière sur les élèves d’élèves de CM2 et de 6ème puis de 3ème et de 2nde, en centrant sur le développement de l’autonomie dans le cadre des pôles d’appui à la scolarité.

Indicateurs

Évolution des résultats aux évaluations et aux examens des élèves en situation de handicap
Une attestation de compétences des élèves en situation de handicap

9. Lutter efficacement contre l’illettrisme

  • Mettre en cohérence les données chiffrées selon les sources.
  • Former les enseignants et les acteurs de terrain.
  • Mettre en place des dispositifs spécifiques.

Indicateur

Taux illettrisme (données défense et citoyenneté)

Mise à jour : février 2024