> académie d'orléans-tours
Académie
Académie
Orientation
Examens
Formations
Pédagogie, action éducative
Concours, emplois, carrières
Portail pédagogiqueEspace parents et élèves
accueilAcadémie > La rectrice

La rectrice, chancelière des universités

Katia Béguin, nommée rectrice de l’académie d’Orléans-Tours en conseil des ministres du 14 septembre 2016, a pris ses fonctions lundi 3 octobre. Elle était jusqu’à alors directrice d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris.

Titulaire d’une thèse d’histoire à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), Katia Béguin obtient son habilitation à diriger des recherches en 2010.

Certifiée puis agrégée d’histoire, elle a débuté sa carrière dans l’enseignement comme professeur d’histoire-géographie dans les Hauts-de-Seine.

De 1998 à 2012, elle est maître de conférences d’histoire moderne, d’abord à l’université François Rabelais de Tours puis à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris 1).

Katia Béguin, rectrice de l’académie d’Orléans-Tours, chancelière des universités
Katia Béguin, rectrice de l’académie d’Orléans-Tours, chancelière des universités

Membre du conseil d’administration de Paris 1 de 2008 à 2012, elle a également dirigé le CIES-Sorbonne (Pres HeSam, Paris 8, Dauphine). Administrateur adjoint de l’Idex « Paris nouveaux Mondes » du Pres Hesam de 2012 à 2014, elle occupe les fonctions de vice-doyenne des formations de la Comue Paris Sciences et Lettres de 2014 à 2016.

Katia Béguin est l’auteur ou le co-auteur d’une trentaine de publications dans le domaine de l’histoire. Elle a notamment écrit Les princes de Condé. Rebelles, courtisans et mécènes dans la France du Grand Siècle et Financer la guerre au XVIIIe siècle. La dette publique et les rentiers de l'absolutisme. Elle a également participé à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs et de synthèse destinés aux étudiants.

La fonction de Recteur, Chancelier des universités

Nommé par décret du Président de la République en Conseil des ministres, le recteur représente le ministre de l’Education nationale. Il est responsable de la totalité du service public de l’éducation dans l’académie, de la maternelle à l'université, et exerce aussi des compétences dans le domaine de l’enseignement privé sous contrat.

Le recteur a en charge l’application des directives gouvernementales, l’administration de l’Education dans l’académie, l’information du ministère, les relations avec les milieux politiques, économiques et socio-professionnels et notamment les collectivités territoriales.

Le recteur définit les objectifs de la politique académique, en particulier la nature des formations, les conditions d’affectation des élèves, et procède à la répartition des dépenses pédagogiques à la charge de l’Etat. Il intervient dans le programme régional de formation conduit par le conseil régional. Il gère les personnels de l’Education affectés dans son académie. Il délivre les diplômes au nom de l’Etat.

Le recteur est également chancelier des universités : à ce titre, il assure la coordination des établissements d’enseignement supérieur et exerce un contrôle a posteriori sur les établissements.

Il intervient dans la répartition des crédits d’Etat pour les constructions universitaires et pilote, avec le préfet de région, le schéma régional de l’enseignement supérieur et de la recherche, en concertation avec le conseil régional.

Le recteur est secondé dans sa tâche par le secrétaire général de l’académie, un directeur de cabinet, des inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l'Education nationale, des conseillers techniques, des corps d'inspection et une administration rectorale.

L'Education nationale dans l'académie compte près de 36 000 personnels.


MEN
accédez à  votre espace