Lutte contre le harcèlement à l'école

Non au harcèlement

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Le harcèlement en milieu scolaire, moins visible que les violences paroxystiques, comme les bagarres, les atteintes aux personnes ou bien les intrusions, dégrade, de manière insidieuse et durable, le climat scolaire au sein des écoles et des établissements. Ses conséquences à court, moyen et long termes peuvent être graves tant pour les victimes que pour les auteurs. Le harcèlement en milieu scolaire se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique.

Non au harcèlement : appelez le 3020

Elèves, parents, professionnels, appelez le 3020, un numéro national de service et d'appel gratuit mis en place par le ministère.

Numéro gratuit depuis un téléphone fixe ou un portable et ouvert :

  • du lundi au vendredi de 9h à 20h
  • le samedi de 9h à 18h

en dehors des congés d'été (mi-juillet à mi-août) et des congés de Noël (21 décembre au 5 janvier).

Si le harcèlement a lieu sur internet, appelez le N° VERT « NET ÉCOUTE » : 0800 200 000
Gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h / netecoute.fr

► L'académie met également à disposition une ligne téléphonique pour la lutte contre le harcèlement : 02 38 79 38 70
Du lundi au vendredi, de 8h30 - 12h30 et 14h- 16h30.

Un prix pour lutter contre le harcèlement à l'école

Lancé en septembre 2013, le prix  "Non au harcèlement" organisé par le ministère de l’éducation nationale avec le soutien de la mutuelle MAE, a pour objectif de donner la parole aux jeunes des écoles, collèges, lycées et structures péri et extrascolaires pour qu’ils s'expriment collectivement sur le harcèlement à travers la création d’une affiche ou d’une vidéo, qui servira de support de communication pour le projet qu’ils souhaitent mener dans leur établissement.

Celle-ci s'adresse prioritairement aux enfants de primaire et aux témoins car c'est dès le plus jeune âge qu’apparaissent les premières situations de harcèlement.
La recherche et les expériences de terrain ont prouvé que c’est en rendant les témoins acteurs de la prévention, en les faisant changer de regard et de position dans le groupe que le harcèlement diminuait.

Les 4 axes de la lutte contre le harcèlement à l'école :

  1. Sensibiliser
  2. Prévenir
  3. Former
  4. Prendre en charge

► circulaire du 27-08-2018 

Le prix "Non au harcèlement" offre aux élèves et aux équipes pédagogiques et éducatives l'opportunité de débattre en classe de la problématique du harcèlement et du cyberharcèlement, afin de mieux cerner les enjeux, et ainsi, de prévenir plus efficacement les risques liés à ces actes.

ll s’agit en particulier de mobiliser les témoins des phénomènes de harcèlement, qui sont les plus à même de prendre position, de parler aux adultes et ainsi de rompre la loi du silence.

Le prix "Non au harcèlement" a pour objectifs de :

  • sensibiliser enfants et adultes au harcèlement à l'école,
  • donner la parole aux enfants et aux jeunes en les rendant acteurs de la prévention,
  • inciter à la mise en place de projet pérenne dans les écoles, établissements et structures concernés,
  • favoriser le respect d'autrui et promouvoir l'école de la confiance.

Palmarès du prix "Non au harcèlement" 2019-2020

Pour cette cinquième édition, 43 d’établissements de l'académie ont concouru en fonction de leur classe et de la catégorie choisie.

Le jury académique a étudié près d'une soixantaine de productions reçues et a désigné 9 lauréats dont un coup de cœur académique :

  • prix Coup de cœur et catégorie cycle 3 : "Non au harcèlement", vidéo produite par 22 élèves du collège Jean Macé de Mainvilliers (28),
  • catégorie cycle 2 : affiche réalisée par 28 élèves de l'école élémentaire du Paradis de Saint Doulchard (18),
  • catégorie cycle 4 : "sac", affiche réalisée par 24 élèves du collège Jean Emond de Vendôme (41),
  • catégorie cycle 4 : "Tous touchés tous concernés ", vidéo produite par 10 élèves du collège Michel Chasles d'Epernon (28),
  • catégorie lycée : affiche réalisée par 13 élèves du lycée des métiers de Couasnon de Dreux (28),
  • catégorie lycée : "Hardcelement", vidéo produite par 16 élèves du lycée Branly de Dreux (28),
  • catégorie harcèlement sexiste et sexuel :  "homophobie", affiche réalisée par 26 élèves du collège Fernand Léger de Vierzon (18),
  • catégorie harcèlement sexiste et sexuel :  vidéo produite par 25 élèves du Lycée Rollinat -d'Argenton-sur-Creuse (36),
  • catégorie cyber harcèlement : 'Le cyberharcèlement parlons-en ', vidéo produite par 21 élèves du Lycée Maurice Genevoix d'Ingré (45).

Prix 2019-2020 "Non au harcèlement"

Le prix « Non au harcèlement » invite les enfants et adolescents à réaliser une affiche ou une vidéo de prévention du harcèlement, dans le cadre du plan de prévention de leur établissement. Nouveauté cette année, un prix spécial école élémentaire, sous forme d'affiche ou de vidéo, est accessible dès la classe de CP.

Cette année, l'académie a ainsi reçu 58 projets dont 33 affiches et 25 vidéos, de la part de 2 écoles, 31 collèges et 10 lycées.

Le jury académique s'est réuni le 9 mars 2020 et 9 établissements ont ainsi été primés.

    Le concours fait l'objet d'un règlement particulier. Tous les renseignements relatifs au concours prix Non au harcèlement sont accessibles sur le site Éduscol.

    Pour les 5ème, 3ème et lycéens, deux prix spéciaux seront remis, au niveau national, pour des projets traitant du harcèlement sexiste et sexuel.

    Retrouvez : 

    Pour en savoir plus :

    Pour plus d'information, le secrétariat EVS (établissements vie scolaire) de l'académie se tient à votre disposition au 02.38.79.39.40.

    Contacts : les référents académiques et départementaux

    Référents académiques

    M. Philippe Picard  et M. Frédéric Clavé

     ct-evs@ac-orleans-tours.fr

     ce.iaipr-evs@ac-orleans-tours.fr

    Référents départementaux : 

    18 - Cher : Jean-François Lévêque, Marina Mousseline et Carole Puissegur.
    28 - Eure-et-Loir : Graziella Blondeau, Nadia Chaboche et Marie-Hélène Gros.
    36 - Indre : François Canel, Ophélie Letourneur et Sabrina Parguel.
    37 - Indre-et-Loire : Hélène Gervais Anne Maucler et Valérie Vigouroux.
    41 - Loir-et-Cher : Ludovic Péculier, Chantal Planteblat et Luc Van Couwelaar.
    45 - Loiret : Élise Compagnon, Magali Maupas et Pascale Toupé.