Arts plastiques

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Projet ACTE - Vol et envol : l’homme qui rêvait de voler - Ecole élémentaire de LA BRECHE (Chartres)

Projet annuel pluridisciplinaire avec l’intervention de l’artiste sculpteur plasticien chartrain Didier Delpeux.

A travers la rencontre et l’intervention de l’artiste plasticien sculpteur chartrain Didier Delpeux qui donne vie à ses sculptures à l’aide de machineries, les élèves étaient amenés à travailler sur l’élaboration et la création de maquettes de machines volantes en découvrant des croquis de Léonard De Vinci, des réalisations de l’artiste Panamerenko, de Jean Leclercqz ainsi que d’artistes qui défient la gravité comme Philippe Ramette.

Ce projet interdisciplinaire inscrit au Parcours d’Éducation Artistique et Culturel (PEAC) dans le cadre du projet d'école, a permi aux élèves des différents niveaux d'échanger sur le thème. Les rencontres avec les élèves du collège-partenaire n’ont pu aboutir en raison du confinement.

L’exposition virtuelle a été un moyen de pallier l’impossibilité d’exposer physiquement les œuvres et d’accueillir des spectateurs.

 

Enseignante engagée et référente du projet : Madame Bussian, elsa.bussian@ac-orleans-tours.fr

Niveau concerné / Nombre d’élèves : CE1 - 23 élèves

Objectifs et conditions de réalisation :

  • Renforcer la liaison école/collège, la relation école/famille.
  • S’inscrire dans le projet d’école et développer les trois piliers du parcours d’éducation artistique et culturel :

- « Appréhender, participer à adopter une démarche d’artiste. »
- « Connaître le patrimoine local et départemental. »


Plaidoyer pour un océan propre - Ecole élémentaire Arthur Rimbaud (Tours)

Nous avons découvert les océans et la faune marine au travers de lectures, poèmes, images du Vendée Globe que nous avons suivi... Une chance pour nous qui vivons à Tours, en Région Centre Val De Loire ou nous n’avons pas la mer.

Mais nous avons également découvert avec stupeur les conséquences désastreuses de la pollution marine qui met en danger toutes les formes de vies animales et végétales.

Du haut de leur 7 ans, les enfants ont manifesté leur volonté de protéger l’environnement et de dire « stop » à ce fléau.

De ce fait, après avoir mené des débats et une réflexion commune, une conclusion s’est imposée : les adultes sont parfois irresponsables et mettent en danger la faune et la flore marine, les enfants ont voulu leur signifier !

Ainsi, nous sommes parvenus à réaliser des productions plastiques riches en couleurs et en sens

Plusieurs projets ont donc été menés dans l’année autour de cette cause et nos productions ont été exposées dans le hall de l’école, lieu de passage des adultes et enfants. Cela permet, avec créativité, de mettre en contraste la beauté et la richesse des mers et océans et de sensibiliser tous les protagonistes de l’école à la fragilité du milieu marin.

Cette exposition est composée :

- D’un panneau, laissant passer un message dénonciateur et placé dans un lieu de passage de l’école afin d’attirer le regard.

- De bidons et ballons de baudruches détournés en poissons volumineux : réalisés à partir des déchets principaux polluants la mer et issue de l’activité humaine.

Les productions ont été réalisées avec beaucoup de réflexion dans le choix des matériaux. En effet la règle principale était de : Réduire, Réutiliser et Recycler nos déchets de classe ou ceux de la maison.

 

Référent du projet : M. Wessal

Enseignant engagé : Madame Fredj

Classes ou niveaux concernés / Nombre d’élèves : CP/CE1

 

Objectifs et conditions de réalisation :

Panneau : les copeaux de taille-crayon nous ont permis de représenter nos animaux sur un fond marin peint à l’encre bleue/verte/rouge. Ainsi est née notre pieuvre détournée, élément phare de notre panneau puisqu’avec ses 8 bras, elle ratisse les fonds marins afin de remplir le filet de pêche non pas de poissons, mais de déchets en tout genre : bouchons, bouteilles, roues en caoutchouc, pailles mais également masques chirurgicaux…

C’est ce qu’on appelle « rendre la monnaie de sa pièce » en référence au titre de notre œuvre : ‘si les animaux marins pouvaient pêcher’…

Poissons Volumineux :  Ceux-ci sont fait d'une base en bouteilles et ballons de baudruches récupérés et recouverts de papier mâché (journaux et papiers provenant de la corbeille à papier de la classe) et trempés dans de la colle liquide.

Une fois sec, les enfants ont peint à l’acrylique puis les ont finalisés avec du plastique en tout genre qui se retrouvent dans les fonds marins : bouchons, couvercles, pailles, coton-tige..


Création sensorielle - Ecole élémentaire Arthur Rimbaud (Tours)

Suite à la période de confinement subie par les élèves, nous avons décidé de faire émerger leurs émotions enfouies. Pour cela, nous avons organisé un atelier de création sensorielle avec l’aide d’une stagiaire spécialiste d’art thérapie, Agathe Cochet.

L’atelier a pour objectif d’utiliser différents sens comme le toucher et l’ouïe en partenariat avec différents médias artistiques. C’est un atelier qui fait appel à un art synchronique. Cet atelier se réalise en petit groupe. Il a pour but de créer une œuvre collective sans se soucier de la production finale. En effet, ce n’est pas la production qui importe mais le ressenti des élèves à la réaliser. Une fois que les feuilles sont scotchées et disposées sur la table, l’intervenant fait une démonstration de l’utilisation des différents médias ; la peinture avec de l’argile, le pastel gras et la pastel sèche. La consigne est de fermer les yeux et de se concentrer sur le rythme musical pour le dessiner grâce aux différents médias. La musique est à valence positive. Il y a une chronologie dans la musique et dans l’utilisation des médias. Au début la musique est calme pour l’utilisation de l’argile puis, se dynamise de plus en plus pour les deux autres médias. Le rythme est alors plus rapide. Ce dynamisme crée une sensation de plaisir et d’évacuation des émotions. C’est à ce moment que la danse intervient. Les élèves se réfèrent à l’ouïe et au toucher et dessinent en dansant. On remarque que leurs gestes sont plus surs, ils se sont familiarisés avec cet exercice.

Les élèves sont dans une atmosphère qui les obligent à être attentif à leur ressenti. La musique les guide dans leur geste et leur permet de dessiner et peindre sur la totalité de l’espace de la feuille. Les gestes ne sont pas réfléchis, ils sont spontanés. Les élèves prennent du plaisir à avoir un temps de relâchement pour danser et dessiner sans se soucier de l’esthétisme de la production.

Domaine artistique : arts visuels - art thérapie

Référent du projet - Enseignant engagé : M.Wessal

Classes ou niveaux concernés / Nombre d’élèves : CM1/23 élèves

Objectifs et conditions de réalisation :

  • Permettre à chaque élève la création en lien avec l’écoute musicale
  • Accepter l’abstraction de la production
  • Se rendre compte que l’œuvre prend tout son sens lorsque toutes les productions sont rassemblées

 


"Rendre visible" - collège Alcuin (Cormery)

Domaine artistique : arts visuels
Enseignante engagée : Claire Regnault

Objectifs et conditions de réalisation :

L'atelier de pratique artistique 2019-2020 au collège Alcuin de Cormery financé par la DRAC et la Délégation Académique à l’éducation Artistique et Culturelle du rectorat (DAAC s'est poursuivi à distance avec les élèves pendant la période de confinement (et toujours actuellement).

 Les élèves ont ainsi pu travailler  avec l’artiste vidéaste Nikolas Chasser-Skilbeck, et bénéficier de sorties au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré. En lien avec les objectifs du PEAC, ils ont pratiqué et produit des images autour de la thématique « Rendre visible ». Le projet de départ (réaliser une exposition au collège) a été transformé en la création d'un site web afin de diffuser les vidéos réalisées par les élèves avant le mois de mars.

 Ils ont été accompagnés par leur professeure d’arts plastiques, Madame Claire Regnault, et leur professeure de lettres modernes, Madame Chantal De Montella, dans leur travail de l'image et de l'écriture.

Découvrir les vidéos


Pour dire merci - collège Louis Armand (Saint-Doulchard)

Classes ou niveaux concernés / nombre d’élèves : 16 classes sur les 4 niveaux du collège et Ulis / 500 élèves

Domaine artistique : arts plastique
Enseignante engagée : Murielle Luck

Présentation du projet :

Lors du confinement, de nombreux élèves ont eu besoin de s’exprimer au travers des arts plastiques notamment dans ce projet proposé pour dire « simplement MERCI » à tous ceux qui ont aidé (et aident encore) à traverser les difficultés que nous rencontrons.

Objectifs et conditions de réalisation :

Quatre propositions ont été soumises au choix des élèves qui avaient à concevoir leur production, en définissant les objectifs, la réception par le public, la faisabilité dans une dynamique de projet personnel, individuel, puis rendu collectif par une vidéo rassemblant les différents travaux.

Découvrir leurs réalisations


"L'art thérapie" - collège de la Forêt (Trainou)

L’art-thérapie adapte les spécificités des dominantes artistiques (pouvoirs/effets) en lien avec les mécanismes humains sollicités lors de l’activité pour atteindre des objectifs thérapeutiques dans un cadre sanitaire. L’art-thérapie est une activité paramédicale, qui s’intègre à une équipe pluridisciplinaire et répond à une indication (médecin ou chef de structure). La stratégie s’appuiera sur les ressources et mécanismes préservés.

Domaine artistique : art thérapie
Enseignante engagée : Mme Toutain, Mme Dupuis, Mme Hardy, M Wald, Mme Courtemanche, Mme Balleux

Nombre d'élèves et niveaux concernés : une vingtaine d'élèves âgés de 11 à 14 ans

Objectifs et conditions de réalisation :

  • Objectif intermédiaires 1 : identifier les différents profils de décrocheurs (EBEP discrets/ EBEP désengagés/sous-performant/ EBEP inadaptés)
  • Objectif intermédiaire 2 : Apporter une aide adaptée aux besoins spécifiques, en s’appuyant sur leurs ressources actives.
  • Objectifs intermédiaire 3 : Optimiser le sentiment d’appartenance (inclusion scolaire)
  • Objectif intermédiaire 4 : Favoriser l’implication scolaire en déployant une meilleure estime d’eux - même

Photos "les nids et les masques" - lycée Victor Laloux (Tours)

Réalisation de deux séries de photos représentant des natures mortes. La première série symbolise le confinement à l’aide de la métaphore du nid. La seconde série symbolise le déconfinement à l’aide d’un visage portant un masque. Le visage est composé d’un assemblage d’objets du quotidien et utiles surtout à l’extérieur. Il est accompagné d’un message de remerciement.

Domaine artistique : photographie
Enseignante engagée : Mme Leman Salze. Professeur d’arts appliqués.

Niveaux concernés : secondes, première et baccalauréat photographie, MRC, GA

Objectifs :

Exprimer les émotions, le ressenti et ce qui a été vécu pendant le confinement, exprimer les émotions dues au déconfinement et la gratitude envers les personnes qui nous ont aidées pendant cette période difficile.

Découvrez les photos sur la métaphore du nid

Découvrez les photos sur les masques