Perséverance scolaire

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Le décrochage scolaire

Le décrochage n’est pas une fatalité. Dès 2012, la loi pour la refondation de l’École de la République a mis l’accent sur la lutte contre le décrochage scolaire en cohérence avec les politiques publiques centrées sur la jeunesse. Le plan d’actions "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage", présenté le 21 novembre 2014, mobilise tous les leviers et tous les acteurs. Ce plan d’actions obtient des résultats grâce à la mobilisation de toute la communauté éducative, des chercheurs, des autres ministères, des collectivités, des associations, etc. 

Faire de la prévention dans les établissements et prendre en charge les jeunes sortis sans qualification : la lutte contre le décrochage scolaire se poursuit et s'améliore dans une action conjointe avec les partenaires de l'Éducation nationale. Ce travail porte ses fruits : si 140000 jeunes sortaient du système scolaire sans qualification en 2011, ce chiffre a été ramené à 98000 en 2016 et sera proche de 80000 avant fin 2017.
Lire la suite,

Ressources:

L’absentéisme. Politique académique. Comment agir sur l’absentéisme?
Réunion de bassin CPE Loiret Orléans, Mardi 16 janvier 2018.
Jamal KHELLAD, IA-IPR EVS. Référent académique absentéisme.

Comment agir plus efficacement face au décrochage scolaire ?
Conférence de comparaisons internationales
9 et 10 novembre 2017

le Décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs.
Dossier de l'IFE, N°84, mai 2013

Diaporama : Prévention du décrochage scolaire
Thierry CHELOT - Délégué académique du décrochage à l’insertion Rectorat d’Orléans, janvier 2018

 

   Le décrochage scolaire : Entre parcours singuliers et mobilisation collective, un défi pour l'école.

Jean-Paul Delahaye- directeur général de l'enseignement scolaire au ministère de l'Education nationaleet Frédérique Weixler - a piloté l'évaluation partenariale de la politique publique de lutte contre le décrochage scolaire. Editions Berger-Levrault (5 octobre 2017)

Réduire le décrochage scolaire, c'est refuser la fatalité, les déterminismes, et instiller de la justice dans la réussite et les parcours. Les auteurs présentent une approche constructive de la notion en développant l'idée d'opportunité, de deuxième chance. Ils insistent sur la prévention du décrochage ; mettre en place précocement les conditions de liens durables entre l'école, les jeunes et les familles constitue un parti pris novateur "d'accrochage", qui permet de ne pas réduire le décrochage à un problème et de l'utiliser comme un levier d'évolution du système éducatif.