Le débat interprétatif numérique

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

 

I- Contexte pédagogique

 

Cycle 4, troisième

 

Travail disciplinaire


 

Problèmes posés:

Manque d'implication de tous les élèves de la classe dans la phase de débat interprétatif à l'oral.

 

Manque d’autonomie dans la construction de la compétence d’interprétation des textes littéraires entre une phase de réaction intuitive et spontanée, et une phase de formalisation souvent élaborée par les élèves maîtrisant le mieux le discours argumentatif propre à l'interprétation littéraire.

 

Difficultés de perception de la continuité des apprentissages entre la troisième et la seconde.

 

 

Objectif principal:

Construire la compétence d’interprétation des textes littéraires et développer la posture critique de l'élève en impliquant chacun dans la phase de débat interprétatif préalable à la formalisation d'une trace écrite de compte-rendu de lecture (compréhension et interprétation de texte littéraire).

 

 

Tâche à réaliser:

Participer à un dialogue écrit collaboratif, suite de l'étape de lecture magistrale et préalable à l'étape de formalisation du compte-rendu de compréhension et d'interprétation de texte.

 

 

Compétences principales construites:

 

S'exprimer en interaction

 

Utiliser l'écrit (numérique) pour penser et pour apprendre.

 

Élaborer une interprétation d’un texte littéraire.

 

Exercer son esprit critique.

 

 

Stratégie pédagogique:

 

Nos stratégies pédagogiques ont été motivées par le fait de mettre en lien d'une part les aspects formels du discours argumentatif comme l'expression d'idées précises et compréhensibles par tous ou le recours aux exemples convaincants et d'autre part l'activité de lecture de texte, c'est à dire de compréhension et d'interprétation. En effet, la compétence d'interprétation de texte développe la pensée critique car l'argumentation est ici une méthode d'apprentissage pour construire sa compréhension et son interprétation du texte. L'identification explicite par les élèves de la compétence argumentative dans les séances de lecture de texte a facilité la rédaction des traces écrites bilan de lecture. La qualité des réponses « aux questions ouvertes » type brevet et de la rédaction des sujets d'argumentation a augmenté.

 

Par ailleurs, les points qui permettent de créer un échange de qualité ont été explicités, la construction des deux autres compétences (liées à l'interprétation et à l'argumentation) a progressé plus rapidement. La prise en compte des compétences autour du domaine 3 du socle, « La formation de la personne et du citoyen » s'est donc révélée indispensable dans cette expérimentation.

 

La création d'outils pour permettre aux élèves de travailler ces trois compétences, s'exprimer en interaction, lire et comprendre l'écrit : interpréter et exercer son esprit critique a été négociée avec les élèves à partir de leurs productions.

 

Ces stratégies ont garanti la progression de la qualité des échanges entre le premier PAD et le dernier.

 

 

Outil numérique principal:

- Pad collaboratif, utilisation du logicile libre de droits et gratuit Framapad

- Espace Numérique de Travail du collège

 

 

II- Mise en oeuvre

 

Étape 1: Dès le début de l'année et à plusieurs reprises durant les séance d'interprétation de textes ou de films, formalisation de ce que chacun comprend par lire, comprendre et interpréter en prenant appui sur les expériences de lectures analytiques entre autres. L'activité consiste à ce que les élèves produisent une réponse de la forme de leur choix, schéma ou texte organisé qui réponde à la question: qu'est ce que, pour vous, comprendre et interpréter un texte?

 

Étape 2: Premier essai d’interprétation littéraire via support collaboratif: (deux heures, vers le mois de janvier)

 

- Lecture magistrale du professeur.

 

- Repérages individuels sur le texte.

 

- Tous les élèves sont face à un écran (soit en salle informatique, soit sur tablette hybride), ils partagent un PAD à trois. Ils peuvent, s'ils le souhaitent, s'appuyer sur quatre questions dont ils ont conscience qu'elles ne sont que des outils et non l'objectif final de l'activité :

 

- Qu’avez-vous ressenti à la lecture de ce texte ?

- Qu’avez-vous compris du texte ?

- Pourquoi l’auteur a-t-il écrit ce texte selon-sous ?

- Comment ces éléments se manifestent-ils dans l'écriture?

 

 

- Retour en classe entière pour une phase de formalisation sous forme de paragraphes communs à toute la classe à partir des dialogues collaboratifs écrits.

 

 

Étape 3: Parallèlement à la fin l'étape 2: identification des points d'appui et des manques dans les dialogues pour élaborer la trace écrite, repérage des critères de réussite d'un dialogue collaboratif écrit. (cette étape a été réalisée plusieurs fois)

 

 

Étape 4: Négociation de la grille d'évaluation d'un dialogue écrit collaboratif proposée par le professeur à l'issue de l'étape précédente. ( la grille a été modifiée à plusieurs reprises)

 

 

Étape 5: Nouveaux essais de séances de compréhension et interprétation de texte comportant la phase de dialogue écrit collaboratif en utilisant la grille, au besoin évolution de la grille.

 

 

III- Pourquoi utiliser le numérique?

 

Les échanges dans le pad sont écrits : la permanence des remarques facilite l’élaboration de la trace écrite finale en classe.

 

Comme les échanges sont écrits, le retour réflexif par les élèves sur leurs productions est simplifié.

 

Le logiciel Framapad est libre de droit, gratuit et simple d'utilisation.

 

 

IV- Limites, ajustements et perspectives

 

Ajustement dans la composition des groupes. J'avais choisi des groupes en privilégiant l'hétérogénéité dans les niveaux d'acquisition des compétences. Puis, à la demande des élèves, j'ai choisi une composition de groupe plutôt homogène dans les niveaux d'acquisition des compétences, les dialogues collaboratifs ont alors gagné en qualité.

 

La grille comporte des répétitions dans les objectifs atteints dont la formulation pourrait encore être améliorée.

 

 

V- Annexes

 

Grille d'évaluation

À l’issue des phases de dialogue sur PAD, après un temps d’observation de la production, la grille permet à chaque élève d’évaluer sa progression.

 

Exemples de productions de dialogues écrits collaboratifs réalisées en vingt minutes environ : Deux captures d'écran de deux groupes d'un niveau de maîtrise de compétence opposés. L’authenticité des productions écrites en chat a été préservée.

 

Les productions présentées suivent une lecture magistrale et un temps de repérage individuel d'un extrait de Frankenstein de Mary Shelley et précèdent la phase de rédaction collective de la trace écrite.

 

 

VI- Bibliographie, sitographie

 

Développer l’esprit critique par l’argumentation : de l’élève au citoyen, Marie Gausset, Dossier de veille de l’Ifé N° 108 février 2016.


Une expérimentation a été menée en lycée sous la direction de Pierre Moinard, https://lettres.ac-versailles.fr/spip.php?article1412, chercheur en didactique de Lettres à l’Université de Cergy-Pontoise.

 

 

 

Jane DREVETON,

Collège Alain Fournier

Valençay

 

 

 

Pour aller plus loin: le fil RSS Edubase

Fil RSS d'EDU'bases lettres - « Discipline : Français », « Type d'activités pédagogiques : Lecture détaillée de textes »,