Poésie en puzzle

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

 

I- Le contexte pédagogique

 

Séquence sur la poésie en quatrième.

 

Objectifs:

 

- Aborder la lecture d'un texte par le biais d'une démarche active

 

- Faire prendre conscience de la progression dans le texte poétique (cohérence et musicalité de la strophe, par exemple); support : Saltimbanques, de Guillaume Apollinaire, (Alcools, 1913).

 

- Réinvestissement de connaissances : vers, rime, strophe

 

 

Pré-requis et dispositif technique

 

- Pré-requis: connaissances de fonctions simples du traitement de texte : (glisser/déplacer ou copier /coller; usage de la touche entrée)

 

- Un ordinateur par élève ou un par groupe de deux (éventuellement une imprimante si l'on veut faire cette activité sur deux séances.)

 

 

II- La mise en œuvre

 

A- Première phase : reconstitution

   Les élèves ouvrent le fichier contenant le texte de Guillaume APOLLINAIRE, Saltimbanques transformé en "puzzle" : la disposition en strophes a été supprimée et les vers mis dans un ordre aléatoire. La consigne est de constituer des groupes de deux vers grâce aux rimes, de remettre en ordre ces deux vers, de former des strophes puis d'organiser ces dernières.

 

Fiche élève (à télécharger en .rtf, 15 K)

 

B- Deuxième phase : discussion

 

   Après cette phase préparatoire, discussion sur la validité des solutions obtenues : une fois écarté ce qui est grammaticalement incorrect, la classe compare les autres résultats, et est ainsi conduite à s'intéresser à la progression dans le poème (par ex. cohérence des strophes). L'exemple qui suit (solution d'un élève de quatrième) montre qu'un autre ordre est possible et conduit à s'interroger sur les choix du poète :

 

Dans la plaine les baladins                   Ils ont des poids ronds ou carrés           L'ours et le singe animaux sages

S'éloignent au long des jardins            Des tambours des cerceaux dorés         Quêtent des sous sur leur passage

Par les villages sans églises                 Et les enfants s'en vont devant              Chaque arbre fruitier se résigne

Devant l'huis des auberges grises        Les autres suivent en rêvant                  Quand de très loin ils lui font signe    

    

 

III- Pourquoi utiliser le numérique ?

 

    L'utilisation du traitement de texte permet à l'élève d'être actif face au texte en procédant par essais - rectifications (ce que le papier permet moins aisément) et de visualiser à l'écran le résultat global de ses différentes tentatives. L'ordinateur est utilisé ici dans une phase préparatoire destinée à favoriser l'échange oral qui suit, qui constitue la partie la plus importante de la séance

 

 

 

Sylvie ROYO

 

 

Vers le haut