Le diaporama, une invitation à la lecture

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

 

I- Le contexte pédagogique

 

Objectifs

 

- Créer au sein de la classe un espace littéraire et culturel vivant, à l’aide du TBI qui concentre l’attention de toute la classe, pour se faire l’écho d’événements littéraires (bilan de lectures personnelles, annonce des prix littéraires, des grandes expositions de l’agglomération orléanaise, des représentations de théâtre en lien avec les œuvres étudiées…).

 

- Partager des connaissances culturelles avec les élèves, dans les domaines de la littérature, de la culture et de leur scolarité.

 

- Développer le goût et les pratiques de lecture (motivation pour des collégiens Ambition Réussite, peu attirés par la lecture et dont la culture fait souvent défaut) ; ouverture des horizons littéraires à des œuvres modernes, de jeunesse, ou encore patrimoniales.

 

- Découvrir ses élèves sous un autre jour : en découvrant leurs lectures personnelles et leurs centres d’intérêt, on peut mieux cibler et adapter le contenu des cours. Les échanges nés de ces débats culturels apaisent certaines tensions et ouvrent le dialogue entre l’enseignant et les élèves.

 

- Attiser la curiosité des élèves par l’attrait d’une valorisation des lectures personnelles lors d’une présentation devant les camarades.
 


II- La mise en œuvre

 

1- Présentation d’œuvres avec des supports visuels sur le Tableau Numérique Interactif (clip vidéos pour les œuvres jeunesse modernes, recherche documentaire en direct sur la biographie de l’auteur ou le contexte de l’œuvre)


2- Prolongement du travail mené en classe autour de la culture littéraire


3- Préparation au B2i et travail de compétences


4- Sensibilisation à une démarche de recherche documentaire responsable : où trouver les informations, vérifier ses sources, mieux utiliser Wikipédia, le droit d’auteur et la propriété intellectuelle
5- Initiation à la production d’un diaporama en salle informatique



Déroulement des séances

Trente minutes sont consacrées, en classe, à la présentation par le professeur des œuvres avec le diaporama. S’ensuit un temps d’échange oral. Les œuvres sont ensuite mises à disposition des élèves au Centre de Documentation pour emprunt.


Le diaporama est ensuite déposé sur le réseau commun, dans le dossier de la classe, pour laisser loisir aux élèves de retourner consulter ces documents lorsqu’ils ont un temps libre dans l’établissement. Au cours de l’année, les élèves sont emmenés à deux reprises en salle informatique pour une initiation au logiciel permettant de créer un diaporama. Au mois de juin, les élèves doivent réaliser eux-mêmes  un diaporama de quatre pages, répondant à quelques critères bien définis, destiné à présenter une lecture personnelle. Les élèves doivent justifier leur opinion (j’ai aimé ce livre, ou non), lire un extrait court de l’œuvre qui les a marqués. Un échange se met alors en place entre les élèves qui s’interrogent mutuellement. Les diaporamas des élèves seront ensuite déposés sur le commun du réseau, afin que chacun puisse y revenir pour compléter les informations notées en classe et s’inspirer du travail des autres.


En salle informatique, les élèves apprennent à la fois à se servir du logiciel de diaporama, mais aussi à connaître les règles élémentaires de droit relatives à la propriété intellectuelle sur internet. C’est l’occasion de battre en brèche les pratiques sauvages du copier-coller de textes et d’images.


Le travail des élèves fait l’objet d’une évaluation notée, précédée par une auto-évaluation de l’élève. Le jugement de l’élève, celui de ses camarades et enfin celui de son enseignant font l’objet d’une discussion en classe.

 

 

III- Bilan

 

Motivation


A la fois pour les élèves (alliance du Français et des nouvelles technologies), et pour le professeur qui trouve un moyen d’exprimer sa passion pour la littérature, sans lien apparent avec les objectifs ordinaires notés de la scolarité.

Communication


Une communication accrue entre le professeur et ses élèves (informations culturelles, approfondissement d’un point abordé en cours), qui pose les fondements d’une ambiance de travail sereine.

Validation du socle


Efficacité de ces pratiques pédagogiques pour la validation des compétences citoyennes.

Partage des savoirs


Le recours au site collaboratif, et aux tice d’une façon générale, permet de renouveler les modèles traditionnels de transmission des savoirs. L’élève apporte ses connaissances, les met en valeur et les partage avec l’ensemble de la communauté. Le support du Tableau Numérique Interactif permet de situer le savoir dans un espace physique magistral.

 

IV- Les limites de la démarche

 

Les séances en salle informatique sont chronophages et nécessitent un travail en groupes restreints. Il n’est pas productif de laisser les élèves travailler par deux. Les compétences ne sont alors pas partagées par le binôme.

 

 

Adeline BUISSON

 

 

Vers le haut

Pour aller plus loin: le fil RSS Edubase

Fil RSS d'EDU'bases lettres - « Discipline : Français », « Type d'activités pédagogiques : Lecture détaillée de textes »,