Grammaire et tablettes tactiles

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Ecrire

 

I- Contexte pédagogique

 

- Cycle / Profil de classe :Cycle 4 – 5ème

 

Travail disciplinaire

 

- Problème posé :construction d’un concept grammatical (l’accord au sein du GN complexe)

 

- Objectif principal : Rendre l’élève acteur de la construction du concept (de l’identification à la production)

 

- Compétences construites:

 

•    Les langages pour penser et communiquer : comprendre le fonctionnement de la langue.

 

•    Les méthodes et outils pour apprendre : construire les notions permettant l’analyse et la production des textes.

 

•    La formation de la personne et du citoyen : capacité à exprimer sa pensée et justifier ses choix.

 

 

- Stratégies pédagogiques :

 

La tablette tactile va permettre de réaliser en quelques minutes une évaluation diagnostique sur les pré-acquis des élèves puis de bâtir une séance de travail sur corpus grammaticaux différenciés où les élèves travailleront de manière collaborative pour construire le concept et ses règles de fonctionnement.

 

- Principaux outils numériques :

 

•    tablettes tactiles

 

•    l’application gratuite Plickers

 

•    l’application gratuite en ligne Padlet

 

 

- Exemples de réalisation :

 

         

Tableau de résultats (Plickers)

 

                             

                      Affichage tablette (Plickers)

 

 

Exemple de corpus (Padlet)

 

 

II- Mise en œuvre

 

Avant d’engager le travail sur l’accord au sein du groupe nominal complexe, l’enseignant va se livrer à une évaluation diagnostique au moyen de la tablette tactile qu’il a en main et de l’application Plickers.

 

Il affiche au tableau un QCM de trois questions et, à chaque fois, les élèves se positionnent grâce au carton qu’ils ont dans la main. Avec Plickers, les résultats sont collectés et analysés immédiatement. L’enseignant peut ainsi construire en quelques minutes ses groupes de besoins et mettre en place son cours différencié.

 

Dans notre cas, la première question sert avant tout à réactualiser les connaissances notamment pour les élèves persuadés qu’ils ont tout oublié du sujet.

 

La question n° 2 identifiera les élèves connaissant des problèmes quant à l’accord entre le nom et l’adjectif.

 

La dernière question permettra de savoir lesquels sont encore en délicatesse avec l’accord d’un et de plusieurs adjectifs, le tout en fonction de la place de ces derniers par rapport au nom.

 

Le dernier groupe de besoins sera constitué des élèves ayant bien répondu à l’ensemble des questions.

 

Les élèves sont répartis par groupes de besoins et dotés d’une tablette pour se connecter au site Padlet où chaque groupe trouvera un corpus de phrases leur permettant de travailler sur l’accord au sein du groupe nominal. Chaque item, selon qu’il est porteur ou non du fait grammatical à analyser, se voit attribué la mention « exemple oui » ou « exemple non ».

 

À l’aide de Padlet, les élèves vont pouvoir manipuler les exemples : les regrouper, les opposer… Ce qui leur permettra de faire émerger les traits saillants du concept grammatical.

 

L’enseignant leur demande au bout de quelques minutes d’investigation de formuler leurs remarques sous forme de notes sur le Padlet. Ainsi, avec sa tablette, il visionne en temps réel les propositions des groupes et oriente ainsi ses interventions.

 

Le groupe classe effectue ensuite une mise en commun à partir des notes prises par les différents groupes et une trace écrite est élaborée par les élèves sous le contrôle de l’enseignant.

 

Cette dernière tâche peut se décliner avec les tablettes tactiles et Padlet où les élèves, par des réécritures successives, définissent le concept ou la règle à retenir.

 

On peut également envisager une courte évaluation de fin de séance en proposant des corpus de difficultés croissantes où les élèves devront classer des énoncés en exemples oui ou non.

 

On peut aussi proposer un exercice d’écriture collaborative où il s’agira d’enrichir un texte de groupes nominaux aux accords variés.

 

 

III- Pourquoi utiliser le numérique ?

 

L’application Plickers permet une évaluation diagnostique en cinq minutes et la constitution de groupes de besoins qui seront la base de la différenciation pédagogique.

 

Padlet permet aux élèves de manipuler les items du corpus au gré de leurs réflexions et ainsi de définir une stratégie : analyse par opposition des items ; comparaison des items relevant de la même catégorie ; raisonnement par analogie…

 

Les élèves apprennent à rédiger des notes que le support Padlet leur impose courtes et allant à l’essentiel. Cela leur servira de point d’appui lors de leur retour à l’oral.

 

L’enseignant peut très facilement voir l’avancée du travail des différents groupes et ainsi décider auprès de qui porter son attention.

 

Il communiquera aussi très facilement les adresses des Padlet via le cahier de texte numérique pour que les élèves retrouvent leurs travaux.

 

La différenciation des contenus (chaque groupe de besoins se voit confier un corpus qui correspond à ses compétences), des structures (la répartition des élèves en groupes de besoins est facilitée tout comme la gestion au fil de l’activité) et des productions (grâce à padlet, chaque groupe choisit la modalité de synthèse du cours la mieux adaptée) se trouve simplifiée par le recours aux tablettes.
 

 

IV – Limites et ajustements

 

La seule contrainte pour l’enseignant consiste à bien définir les temps de travail pour obtenir une efficacité optimale.

 

 

Philippe GODIVEAU

Vers le haut

Pour aller plus loin: le fil RSS Edubase

Fil RSS d'EDU'bases lettres - « Recherche par mots clés (sur le titre et la description) : Ecrire », « Discipline : Français »,