Ecriture collective et Moodle

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

 

I- Le contexte pédagogique

 

    Il va de soi que la préparation à l'écrit de l'EAF ne saurait se borner aux devoirs de type baccalauréat que le professeur est amené à proposer pendant l'année. En marge de ces travaux "canoniques" il parait en effet indispensable de faire pratiquer aux élèves différents types d'écriture, notamment à partir de petits exercices de portée modeste mais fréquents : rédaction d'une introduction, commentaire d'un procédé d'écriture, relevé analysé d'occurrences significatives, développement d'une idée etc... Ces démarches sont le prolongement des apprentissages de la seconde qu'il faut bien souvent reconduire dans des conditions nouvelles.

 

En effet, pour utiles qu'elles soient, ces démarches ne sont pas toujours faciles à mettre en oeuvre pendant le cours : le fonctionnement en classe entière n'est pas le format idéal pour ce type d'activité qui par définition suppose un suivi personnalisé et qui est en outre très chronophage.

 

C'est pourquoi l'utilisation de plates-formes en ligne comme Moodle ou Google documents offre une mise en oeuvre souple qui permet un traitement plus facile au cas par cas.

 

 

Contexte Technique

 

L'interface utilisée est le plus souvent une plate-forme Moodle, outil conçu pour l'enseignement à distance et mis à disposition sur demande par la mission TICE de l'académie Orléans-Tours. Cet outil est une des "briques" qui s'intégreront dans les futures ENT. Il est mis (gratuitement) à disposition des établissements sur demande du chef d'établissement. Son premier intérêt est d'offrir la possibilité de paramétrer les droits d'accès selon le statut du visiteur (élève, enseignant, administrateur...) ce qui est le principe de fonctionnement des ENT. On peut donc suivre heure par heure, à domicile, l'activité de chaque visiteur. Moins diversifiée mais offrant d'autres possibilités (notamment la disponibilité pour tous et partout) la plateforme fournie par Google documents qui permet la création et le partage d'un document avec des interlocuteurs préenregistrés est un outil idéal pour l'écriture collaborative.

 

Les activités proposées par Moodle sont nombreuses et d'un fonctionnement parfois sophistiqué mais on peut très bien se cantonner à quelques opérations simples comme celles que nous proposons.

 

Pour en savoir plus sur Moodle :

 

http://docs.moodle.org/fr/Accueil

 

    Pour plus de détails sur le fonctionnement de Google documents dans une perspective pédagogique voir :

 

http://medialog.ac-creteil.fr/ARCHIVE64/en_ligne64.pdf 

 

 

II- La mise en œuvre

 

    Il s'agit donc de développer l'aptitude à écrire des élèves dans le cadre d'une préparation à l'écrit de l'épreuve anticipée du Baccalauréat.

 

Trois types d'activité sont présentées ici correspondant à trois démarches différentes et utilisant deux fonctions de la plate-forme Moodle et Google documents

 

Préparer l'analyse d'un texte en commun: le wiki

 

Moodle intègre un wiki, c'est à dire un espace où chacun peut écrire tout à tour et qui conserve la trace des états successifs. Dans notre cas cet espace est utilisé pour préparer la lecture analytique d'un texte et du même coup, préparer au commentaire: il est demandé généralement de noter et de commencer à analyser les éléments qui vont permettre la construction du sens. Cette démarche est déjà un début d'écriture collaborative: les élèves peuvent prendre connaissance depuis chez eux des propositions de leurs camarades et compléter leur intervention en conséquence. Le professeur quant à lui peut notamment grâce à l'affichage de l'historique des interventions, mesurer l'approche qu'ont les élèves et préparer dans ce sens le cours qui suivra. Il peut aussi intervenir sur le wiki pour rectifier une proposition ou suggérer une piste. Le wiki peut également être utilisé à titre individuel pour un échange avec le professeur lors de la préparation d'un devoir. Il est ainsi tout à fait possible d'organiser une séance d'aide individualisée par le wiki : les pages sont soit collectives et ouvertes à tous soit paramétrables pour un seul élève ou un groupe d'élèves et le professeur.

 

S'exercer à la rédaction d'une partie d'un devoir

 

La fonction "dépôt d'un devoir" dans Moodle (on peut aussi utiliser le "journal") est utilisée notamment pour des exercices de micro-écritures : il s'agit de rédiger une partie d'un devoir une fois les principaux éléments de la démarche établis en commun en classe. La consigne est d'appliquer scrupuleusement un certain nombre de conventions d'écritures (par exemple pour construire une introduction) dont on va observer à la loupe le respect. Un espace du dispositif permet à l'élève de prendre connaissance sur le site des remarques du professeur qu'il il est le seul à pouvoir lire.

 

Bâtir un devoir en commun

 

II peut être intéressant pour l'entrainement écrit de proposer à la classe de bâtir un devoir collectivement. Le wiki de Moodle ou tout autre wiki peut parfaitement se prêter à cet usage mais nous avons tenté l'expérience avec l'interface de Google-documents qui permet d'identifier facilement les intervenants par coloration des interventions.

 

Les avantages de cette démarche sont variés :
 

Elle permet d'attirer l'attention sur les contraintes logiques de la construction d'un texte : en ajoutant leur participation à la suite d'une autre les élèves doivent tenir compte d'une nécessaire cohérence avec ce qui précède. Les expériences que nous avons menées montrent qu'il s'agit d'une vraie difficulté à laquelle précisément la mise en commun permet de répondre au fur et à mesure que le travail avance.

 

Elle permet de développer à la fois l'autonomie et la solidarité dans la classe et contribue à souder le groupe.

Plus généralement, elle initie les élèves au travail collaboratif que le monde du travail pratique de plus en plus.

 

 

III- Pourquoi utiliser le numérique?

 

    On aura compris que ces interfaces en ligne permettent de mettre en place des activités d'écriture qu'il est difficile de pratiquer en classe entière et qui prennent beaucoup de temps alors que ces types d'exercices s'avèrent de plus en plus utiles en classe de première pour travailler l'écriture. Ce que permettent les TICE c'est donc:
 

    Un gain de temps considérables en rendant les élèves actifs hors de la classe.

 

    Un suivi personnalisé des élèves

 

    Une initiation au travail collaboratif

 

    Une meilleure autonomie et un travail plus intense chez les élèves.

 

Reste bien sûr le problème de l'accès de tous aux outils informatiques qui se pose pour ce type de démarche en ligne, problème qui est toutefois relativisé par le développement des accès à l'intérieur des établissements.

 

 

Christian PERRIER

Lycée Marguerite de Navarre, Bourges

Vers le haut

Pour aller plus loin: le fil RSS Edubase

Fil RSS d'EDU'bases lettres - « Recherche par mots clés (sur le titre et la description) : Ecrire », « Discipline : Français »,