Déposer des devoirs dans Moodle

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

 

I- Le contexte pédagogique

 

        Il n’est pas toujours facile de faire travailler l’écrit en classe de première en dehors des devoirs périodiques au format de l’épreuve de l’EAF.  L’absence de cours en petit groupes ne permet guère un suivi personnalisé des travaux de micro écriture qu’il est intéressant de proposer aux élèves au titre d’un entraînement   régulier. Le dépôt de courts textes écrits sur la plate-forme Moodle permet ce type de suivi.

 

 

Le dispositif technique

 

Nous partons d’une situation où la plate-forme  Moodle sert de support au cours de français. Les élèves peuvent y trouver les textes étudiés, des synthèses de cours, des exercices interactifs et y déposer des travaux.

 

Entre autres fonctionnalités la plate-forme  Moodle permet, à travers l’onglet « ajouter une activité », de déposer une proposition écrite sous différentes formes : il s’agit soit d’un fichier de traitement de texte comme sur n’importe quel réseau de type ENT soit d’intégrer directement sur l’interface ad hoc du site une  proposition écrite. Cette proposition est lue, évaluée et commentée  

 

par le professeur directement sur le site. Le commentaire  et la note éventuels sont  immédiatement accessibles. Le dispositif en soi n’a rien de très sophistiqué mais peut être intéressant dans le cadre d’un apprentissage régulier et systématique de l’écriture.

 

 

II- La mise en œuvre

 

       Outre les devoirs réguliers qui peuvent être également déposés sur la plate-forme sous forme de fichiers, on propose aux élèves  de courts exercices d’entraînement   à intégrer directement  sur le site. Il agit soit de propositions destinées à préparer la lecture analytique d’un texte en classe soit de courtes contributions sous forme de brouillons de devoirs, de plans, de descriptions de démarches préparatoires. L’invitation à ce type d’exercice est faite systématiquement avant l’étude d’un texte en classe et pendant la période de préparation d’un devoir Les envois sont encouragés par l’attribution d’un bonus sous forme de points qui se rajoutent aux notes des devoirs et ce même si  l’objet proposé n’est pas vraiment au point : le but est précisément d’inciter à une pratique régulière dans tous les cas perfectible.

 

Copies d'écran commentées

 

 

III- Pourquoi utiliser le numérique ?

 

     Le premier bénéfice pédagogique de ce dispositif est de faciliter un entraînement régulier par des exercices de micro-écriture : des pratiques courtes mais fréquentes semblent propices à la réalisation de progrès effectifs. Le rapport direct qui s’établit par l’intermédiaire d’internet constitue un véritable suivi personnalisé et brise la contrainte du cadre horaire : élèves comme professeur peuvent à tout moment, selon leur disponibilité,  déposer  une proposition ou un commentaire.

 

     L’autre avantage de cette pratique est qu’elle contribue à modifier  le rapport des élèves aux notes et aux notions d’échec ou de réussite. En effet toutes les propositions, même si elles  ne sont pas satisfaisantes dans l’absolu, se voient gratifiées d’un bonus (modulé néanmoins en fonction de la qualité de l’intervention) Ainsi les élèves les moins à l’aise n’hésitent pas à se lancer dans ces exercices d’écriture et de compréhension des textes.

 

 

Christian PERRIER

Vers le haut

Pour aller plus loin: le fil RSS Edubase

Fil RSS d'EDU'bases lettres - « Recherche par mots clés (sur le titre et la description) : Ecrire », « Discipline : Français »,