Améliorer les écrits des élèves...

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

 

I- Le contexte pédagogique

 

Ce travail a été mené en début d’année dans une classe de 25 élèves, niveau 3ème.


Il s’agit d’un travail d’écriture de début d’année. La motivation de ce travail d’écriture est un texte de Brigitte Smadja, extrait du recueil, Mon Ecrivain préféré : « Tout ce que je rêverais de faire et que je ferai peut-être ». A la suite de la lecture analytique du texte, les élèves ont eu à rédiger leur propre écrit.



Ce travail a permis de travailler la compétence « maîtrise de la langue, notamment :


-    des connaissances (un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels; le sens propre et le sens figuré d'une expression ; des mots de signification voisine ou contraire) 


-    des capacités (rédiger un texte bref, cohérent, construit en paragraphes, correctement ponctué, en respectant des consignes imposées ; Utiliser des outils : des dictionnaires, imprimés ou numériques, pour vérifier l'orthographe ou le sens d'un mot, découvrir un synonyme ou un mot nécessaire à l'expression de sa pensée ; des ouvrages de grammaire ou des logiciels de correction orthographique)


-    ou des attitudes.

 

 

II- La mise en œuvre

 

Première étape: un premier moment d’écriture.

 

Deuxième étape : travail à partir de phrases extraites de brouillons d’élèves. Les élèves utilisaient surtout le verbe « avoir » dans leurs écrits.

 

La séance a donc porté sur un travail de vocabulaire : « utiliser le verbe adéquat, précis, en remplacement du verbe avoir »

 

Nous avons travaillé ce point en classe entière, à l’aide des phrases glanées dans les écrits, projetées au vidéoprojecteur.

 

Pour travailler sur la synonymie, nous avons consulté le dictionnaire numérique en ligne proposé par le site du Centre National des Ressources Textuelles et Lexicale, pour le verbe « avoir » (http://www.cnrtl.fr/synonymie/avoir) : la page, elle aussi a été projetée au tableau, grâce au vidéoprojecteur.

 

Les synonymes apparaissent par fréquence d’utilisation. Les élèves distinguent rapidement les deux sens du verbe avoir : posséder et duper. Le premier travail est donc un travail de tri : écarter tous les synonymes du verbe dans son sens de « duper », qui ne convient pas dans ce travail d’écriture. Puis écarter les termes familiers et argotiques. Lorsque le synonyme est inconnu des élèves, il suffit de cliquer dessus ; le site renvoie alors à sa définition. Les élèves alors déterminent sa pertinence.

 

Par ce travail, les élèves ont pu réfléchir sur ce qu’est un synonyme, le fait que les synonymes ne sont pas interchangeables, que l’on ne peut pas utiliser à tous les endroits les termes génériques : ils ne sont pertinents qu’à certains moments de l’écrit, à d’autres moins. Que certains synonymes apportent une nuance péjorative ou au contraire méliorative, alors que d’autres sont neutres. On peut également utiliser les reprises pour apporter des précisions.

 

Troisième étape : séance en salle informatique

 

Reprise du premier jet, et remplacer le verbe « avoir », chaque fois qu’il est utilisé, par le synonyme adéquat.

 

Cette troisième étape s’est déroulée en salle informatique et les élèves ont dû utiliser un autre dictionnaire numérique que celui utilisé lors de la séance commune précédente : le Petit Robert en ligne, auquel le collège est abonné.

 

Quatrième étape : des travaux similaires ont été réalisés tout au long de l’année, notamment quelques mois plus tard, dans le cadre d’une première séquence sur l’argumentation : « rédiger une critique de film ». Le travail a porté cette fois-ci sur les synonymes ET les antonymes du verbe « aimer », à l’aide des mêmes sites.

 

 

III- Pourquoi utiliser le numérique ?

 

     Utilisés régulièrement, les outils et ressources utilisés lors de ce travail présentent les intérêts suivants :


- L’utilisation du vidéoprojecteur offre un visionnage propice à une réflexion collective sur l’acquisition du vocabulaire.


- Les dictionnaires en ligne permettent, par les liens hypertextes, de consulter en un clic les définitions des synonymes inconnus et de vérifier leur pertinence.


- Ce travail permet également de créer des réflexes d’utilisation de ressources en ligne, auxquelles les élèves iront se référer naturellement, dans le cadre d’autres séances, mais également dans un travail hors de la classe.
 

 

IV- Numérique et socle commun

 

Compétence « maîtrise de la langue » (compétence 1)

Connaissances


Le vocabulaire


Connaître un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, le sens propre et le sens figuré d'une expression ; le niveau de langue auquel un mot donné appartient ; des mots de signification voisine ou contraire ;

 

Capacités


Écrire


     Rédiger un texte bref, cohérent, construit en paragraphes, correctement ponctué, en respectant des consignes imposées


     Adapter le propos au destinataire et à l'effet recherché ;

 

S'exprimer à l'oral


Prendre part à un dialogue, un débat : prendre en compte les propos d'autrui, faire valoir son propre point de vue ;


Utiliser des outils : des dictionnaires numériques, pour vérifier sens d'un mot, découvrir un synonyme ou un mot nécessaire à l'expression de sa pensée.

 

Attitudes


Développer : la volonté de justesse dans l’expression écrite et orale, du goût pour l’enrichissement du vocabulaire.

 


Compétence « maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication » (compétence 4)

 

Capacités


La maîtrise des techniques de l’information et de la communication est développée en termes de capacités dans les textes réglementaires définissant le B2i :


     s’approprier un environnement informatique de travail ;


     créer, produire, traiter, exploiter des données ;


     s’informer, se documenter ;

 

Attitudes


Le développement une attitude de responsabilité dans l’utilisation des outils interactifs.


Compétence « autonomie » (compétence 7)

 

Capacités


S’appuyer sur des méthodes de travail (consulter spontanément un dictionnaire,) ; rechercher l’information utile, l’analyser, la trier, la hiérarchiser, l’organiser, la synthétiser ;


Identifier, expliquer, rectifier une erreur.
 

 


Anne BUREL

Collège Irène Joliot-Curie

Vers le haut

Pour aller plus loin: le fil RSS Edubase

Fil RSS d'EDU'bases lettres - « Recherche par mots clés (sur le titre et la description) : Ecrire », « Discipline : Français »,