FAQ Collège

Langues vivantes étrangères

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Cette foire aux questions sera régulièrement alimentée.

Vous pouvez également consulter les questions/réponses sur Eduscol.

 

Les modalités d'enseignement au collège sont définies par l'arrêté du 16 juin 2017.

Sections bilangues

Quelles sont les conditions pour maintenir l'enseignement de 2 langues vivantes en 6ème ?

L'enseignement d'une 2ème langue vivante peut être proposé en 6ème. Depuis l'arrêté du 16 juin 2017, il n'y a plus d'obligation de continuité avec le 1er degré.
L'horaire hebdomadaire pour les 2 LVE en 6ème est de 6h, à répartir entre les 2 langues. Les 2 heures qui viennent s'ajouter aux 26h hebdomadaires de l'élève ont à prendre sur la marge d'autonomie de l'établissement.

NB : à partir de la 5ème, la 2ème LV enseignée en 6ème devient une LV2. Les niveaux cibles en fin de cycle 4 sont donc ceux de la LV2.

Vers le haut

Sections européennes

Est-il possible d'ouvrir une section européenne en collège ? 

Non.  Les sections européennes n'existent plus en collège. En revanche, l'arrêté du 16 juin 2017 permet l'ouverture d'un enseignement de Langues et Cultures Européennes (LCE). Cf. ci-dessous.

Vers le haut

Langues et Cultures Européennes (LCE)

Quelles sont les modalités de mise en œuvre de l'enseignement des langues et cultures européennes ? 

L'arrêté du 16 juin 2017 prévoit la possibilité d'un enseignement de langues et cultures européennes sous forme d'un enseignement facultatif (donc qui vient s'ajouter aux 26 heures hebdomadaires de l'élève). 

Cet enseignement s'appuie "sur l'une des langues vivantes étudiées" (il ne peut donc s'agir d'une initiation à une langue supplémentaire) et peut être dispensé "dans la limite de 2 heures hebdomadaires au cycle 4".

Vous trouverez sur cette page le guide académique consacré aux LCE.

Cet enseignement est à envisager sur la marge d'autonomie de l'établissement.

Vers le haut

AP : volume horaire

Sera-t-il toujours possible à partir de la rentrée 2016 d’ajouter des heures d’AP à l’emploi du temps des élèves ?

Il ne sera plus possible, à partir de la rentrée 2016, d’ajouter des heures de cours aux élèves en plus des 26 heures (hors enseignements facultatifs).

En revanche, si vous avez constaté des fragilités particulières, il est possible d’envisager, dans le cadre de la politique d’établissement, des dédoublements ou des « barrettes » pour alléger les effectifs.

Par ailleurs, il existe toujours la possibilité de proposer des « ateliers » ou des « clubs ». Nous vous invitons à vous rapprocher de votre chef d'établissement pour évoquer cette question. 

Vers le haut

EPI : langue d'enseignement

Un EPI Langues et cultures étrangères pourra-t-il être dispensé en langue française ?

Quelle que soit l’organisation retenue pour les EPI (la co-intervention est une modalité parmi d’autres, nullement obligatoire, et peut n’être que ponctuelle), le cours de langue doit se dérouler dans la langue cible ; la certification complémentaire académique peut permettre à des professeurs d’une discipline non linguistique d’intervenir dans le cours de langue, en s’exprimant dans la langue cible.

Vers le haut

EPI : lien entre thématique et séquences d'enseignement

Dans le cadre d’EPI trimestriels, est-il possible de dissocier la thématique d'un EPI des séquences d’apprentissage afin que ces dernières gardent une durée raisonnable ?

La thématique de l’EPI doit être traitée dans le cadre des séquences et de la progression disciplinaire, et ne doit pas en rompre le fil : tout l’enjeu consiste à identifier ce qui, dans les différentes séquences de langues vivantes, et sans les prolonger inutilement, vient nourrir cette thématique.

Ainsi, si l’établissement a fait le choix d’EPI trimestriels, les disciplines impliquées n’y contribuent pas nécessairement de façon hebdomadaire pendant tout le trimestre : la répartition des heures marquées EPI dans l’emploi du temps de l’élève peut varier au cours du trimestre.

En amont de la rentrée, il importe donc moins d’arrêter la date précise de chacune de ces heures que le volume horaire que chaque discipline peut consacrer, dans le cadre de la progression, à chaque EPI, en gardant une certaine souplesse dans le calendrier journalier pour répondre précisément aux besoins de chaque classe.

Vers le haut

EPI : professeurs en service partagé

Dans quelle mesure les professeurs de LVE en services partagés pourront-ils s’investir dans la mise en place des EPI ?

Les professeurs affectés sur plusieurs établissements, et pour lesquels nous mesurons les difficultés de mise en œuvre du travail interdisciplinaire à la rentrée prochaine, pourront sans doute s’intégrer aux projets déjà construits dans les établissements où leur service est le moins important, ne serait-ce que dans le cadre de la thématique « Langues et cultures étrangères ». Dans tous les cas, il serait très regrettable de ne pas assurer la visibilité de la diversité linguistique en excluant certaines langues de ces dispositifs interdisciplinaires.

Vers le haut

EPI : plusieurs LVE dans une même classe

Comment s’intégrer dans un EPI lorsque tous les élèves de la même classe n’étudient pas la même langue vivante ?

Trois cas peuvent se présenter:
  • • cas n°1: l'intitulé de l'EPI permet à chacune des langues de s'y associer (ce cas sera sans doute le plus fréquent): dans ce cas, les élèves d'une même classe suivront le même EPI, même si les contenus culturels seront différents dans les cours de LVE - il s'agira donc de réfléchir à la même thématique, mais avec un angle différent ;
  • • cas n°2: l'intitulé de l'EPI ne permet pas à l'une des langues de s'y associer: ce cas ne devrait, a priori, pas se présenter, puisque les notions du programme sont les mêmes pour toutes les LVE, en LV1 et LV2 ;
  • • cas n°3: un autre cas est possible: celui où, dans un même groupe de LV2, sont présents des élèves de différentes divisions (cette configuration étant d'ailleurs préconisée pour éviter la constitution de "filières"). Dans ce cas, et si les différentes classes n'ont pas les mêmes EPI, il faudra que le professeur extraie des séquences les éléments venant nourrir les différents EPI (i.e.: tel extrait de séquence vient alimenter l'EPI de la 4ème B, tel extrait l'EPI de la 4ème D).

Vers le haut

EPI : regroupements de plusieurs niveaux

Comment participer à un EPI lorsqu’il y a des regroupements de niveaux différents (exemple : 5ème LV1 / 3ème LV2) ?

Dans ce cas, et si les différentes classes n'ont pas les mêmes EPI, il faudra que le professeur extraie des séquences les éléments venant nourrir les différents EPI (i.e.: tel extrait de séquence vient alimenter l'EPI de la 5ème B, tel extrait l'EPI de la 3ème D).

Vers le haut

EPI et AP en inspection

Quelles seront les exigences lors des inspections concernant l'AP et les EPI ?

Lors des inspections, les IA-IPR LVE aborderont bien sûr la contribution du cours aux EPI et à l'AP, mais le cœur de l'inspection reste le cours disciplinaire, à partir duquel naîtront les EPI et l'AP.
Les IA-IPR LVE seront donc vigilants sur la contribution apportée par chaque LVE à ces dispositifs, sans toutefois que cela ne remplace les fondamentaux de l'inspection. 

Vers le haut

Positionnement des 2 LVE en fin de cycle 4

Comment conciler le positionnement dans chacune des LVE en fin de cycle 4?

Vers le haut