Les conférences Cardie OT

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

[CONFÉRENCE] Apport des neurosciences affectives et sociales à l’éducation

Catherine Gueguen ancienne pédiatre et auteure

Les neurosciences affectives et sociales sont des sciences très récentes, (XXIème siècle) qui étudient ce qui se passe au niveau du cerveau quand nous sommes en relations avec les autres et quand nous éprouvons des émotions.

Elles nous aident à mieux comprendre l’enfant et nous éclairent sur les  conditions nécessaires à l’épanouissement de l’être humain. Elles nous disent qu’il est essentiel d’avoir une relation de qualité avec les enfants et les adolescents, c’est-à-dire une relation chaleureuse, empathique, soutenante et de les aider à « travailler » leurs émotions pour que leur cerveau se développe de façon optimale.

Toutes les relations vécues par l’enfant ont une influence extrêmement importante pour son devenir. Durant ses premières années de vie le cerveau de l’enfant est particulièrement fragile, immature et malléable  expliquant les véritables tempêtes émotionnelles qui peuvent le submerger. Il n'est pas capable de réguler ses émotions et de s'apaiser seul. L’ambiance dans lequel l’enfant est élevé, à la maison, à l’extérieur, ses expériences relationnelles remanient son cerveau en permanence, et jouent un rôle essentiel sur le développement de ses aptitudes affectives et intellectuelles.

Quand les adultes comprennent la fragilité émotionnelle de l'enfant et sont soutenant, bienveillant, ils aident son cerveau à maturer et très progressivement l'enfant régulera mieux ses émotions.

À l'inverse, une attitude dure, rigide, des humiliations verbales, physiques, tout ce qui fait peur, stressent l'enfant, freinent le développement global de son cerveau intellectuel et affectif et peuvent entrainer des troubles du comportement : anxiété, agressivité, dépression.

Toutes les études internationales récentes montrent que lorsque  les enseignants développent leurs compétences socio-émotionnelles (connaître ses émotions, comprendre leurs causes, savoir les gérer, savoir entretenir des relations satisfaisantes et résoudre les conflits) eux-mêmes se sentent mieux, plus compétents ont moins de burn-out  et leurs élèves progressent sur tous les plans : personnel, social, intellectuel.


[CONFÉRENCE] La communication non violente (CNV) au service d’une éducation bienveillante

Véronique Gaspard, infirmière, formatrice certifiée du CNVC

Ou comment apprendre à :

  • repèrer nos habitudes de langages et d’écoute afin d’augmenter nos chances de vivre nos intentions pédagogiques,
  • porter notre attention sur les 4 étapes du processus pour augmenter nos chances de créer des relations de qualité avec soi et les autres,
  • devenir conscient des 4 façons de recevoir un message difficile à entendre,
  • exprimer un remerciement.

[TÉMOIGNAGE] Sortir du harcèlement scolaire

Sandra Longin, maman, parent d'élève du collège Marie Curie et formatrice pré-certifiée CNVC et Mmes Marchand-Grésy (principale) et Combalier (conseillère principale d'éducation - CN)

La mise en œuvre d’un cercle restauratif, une issue réparatrice pour tous et sur la démarche de formation au sein du collège entreprise depuis.