Archives des assises académiques organisées en 2010

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

L'académie d'Orléans-Tours se mobilise sur le problème de l'illettrisme

 

Assises académiques

Journée du 06 Octobre 2010 au CRDP du Centre, à Orléans

 

                                 Ouverture - M. Le Recteur de l’académie d’Orléans-Tours


Monsieur le Recteur a rappelé les axes principaux du plan national de prévention de l'illettrisme et les objectifs des assises académiques.
-    agir tôt et durablement
-    prendre en charge les jeunes et les adultes
-    mobiliser les ressources du système éducatif

Organisées en lien avec l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme (ANLCI), les assises académiques ont pour objectifs de :

  • Mieux identifier le phénomène de l’illettrisme et de mieux le faire connaître,
  • Se donner les moyens d’informer les acteurs sur les dispositifs pouvant être mobilisés,
  • Mobiliser les cadres pour contribuer à la réflexion et à l’action,
  • Renforcer la formation sous ses divers aspects,
  • Développer et renforcer les actions partenariales avec les associations,
  • Créer de nouvelles dynamiques, échanger et mutualiser les pratiques, créer des ressources pédagogiques pour le site académique.

"Nous attendons d’une part que de nouvelles dynamiques puissent se créer avec notamment la mise en place du nouveau site académique, que des actions encore plus efficaces puissent se développer dans l'académie." Monsieur le Recteur a insisté sur la dimension partenariale du projet académique: "L’école n’est pas le seul lieu où on prévient l’illettrisme et il y a également des actions partenariales à consolider ou à développer".

 

Mme Geffroy,  Directrice de l’agence nationale de lutte contre l'illettrisme

 

Mme Geffroy, directrice de l'ANLCI


Une convention entre ANLCI et le Ministère de l'Education Nationale a été signée. Madame Geffroy a précisé le rôle de l’agence ANLCI autour de trois axes: mesurer, organiser et mettre à disposition des outils.

Montage multimédia de l'intervention de Mme Geffroy

 

Intervention de Monsieur Ralema du Gip - Alfa-Centre

 

Monsieur Ralema a présenté quelques caractéristiques de l'illettrisme dans la région Centre ainsi que la mission illettrisme qui est hébergée au sein du lieu ressources illettrisme du Gip ALFA CENTRE depuis août 2002.

En Région Centre, le taux de jeunes ayant de sévères difficultés de lecture repérés à la JAPD (Journée d'Appel de Préparation à la Défense) est de 4,8%. Il est proche de la moyenne nationale qui se situe à 4,9%. Ces taux sont les mêmes en 2007 et en 2008, nous n'avons pas encore les statistiques pour 2009.

Données départementales du 18

Données départementales du 45

Données départementales du 37

Données départementales du 28

Données départementales du 36

Données départementales du 41

Données régionales

 

Actions menées par le Gip - Alfa Centre

 

Le réseau des centres ressources de la région Centre se compose de 6 Centres de Ressources Illettrisme et Analphabétisme départementaux (CRIA) dont l'animation régionale et la coordination sont assurées par le lieu ressources Illettrisme du Gip ALFA Centre. Les CRIA soutiennent les actions et projets des acteurs de la lutte contre l'illettrisme (pouvoirs publics, formateurs, bénévoles associations ...) dans leurs départements.

Ils mènent plus spécifiquement des actions de proximité ancrées dans les problématiques spécifiques de leurs territoires et agissent en tant que réseau sur l'ensemble de la région.

Chaque département bénéficie également des services d’un Centre de ressources illettrisme et analphabétisme départemental qui gère aussi un centre de positionnement "compétences de base".

Présentation des CRIA de la région Centre

 

 Intervention de Valérie Tiaïba du CRIA 18

 

 

Madame Tiaïbia a présenté des actions du CRIA 18 du Cher, une expérience d'action éducative avec les familles. 

 

Intervention de Mme Viviane Bouysse, inspectrice générale

 

 

 Mme Viviane Bouysse, Inspectrice générale

 

Montage multimédia de Mme Bouysse, IGEN


 

Intervention de Mme Françoise Favreau, Inspectrice d'académie de l'Indre, chargée de mission académique pour la prévention de l'illettrisme

 

 

Quelques extraits de la conclusion de Madame l'Inspecteur d'Académie :

Ces Assises doivent nous permettre de découvrir ou de conforter des éléments de connaissance et de réflexion concernant l’illettrisme.

Ce phénomène est largement transgénérationnel et cela implique 3 points de vigilance voire d’inflexion de la façon de travailler de l’école.

Parce qu’un enfant a beaucoup de plus de probabilité de devenir illettré dans une famille elle-même touchée par l’illettrisme il convient:

  1. d’être attentif au repérage des familles, pour étayer l’enfant lors de l’apprentissage de la lecture mais en amont de la communication, qu’il puisse bénéficier des aides prévues par l’école ou tout simplement qu’il lui soit proposé les actions locales de stimulation du langage et de lecture organisées hors temps scolaire

  2. de penser la communication en direction des familles par des voies et moyens diversifiés et pas simplement par l’écrit, pour ne pas disqualifier ces parents dans leur action parentale de suivi de leur enfant

  3. d’être en capacité d’orienter les parents qui souhaiteraient reprendre l’apprentissage de la lecture vers la personne ou l’organisme le mieux placé pour les y aider


Cela implique que les IEN forment les directeurs et directrices d’école, que les chefs d’établissement connaissent les ressources locales en accompagnement et étayage des élèves disponibles sur le territoire, connaissent les interlocuteurs pour la reprise des apprentissages.

Il est important de prévoir lors des conseils d'IEN et des réunions de bassin, un point d'information par les CRIA, les positionner comme "ressource départementale" pour chacun des territoires et "aiguilleur".

L’école doit se mobiliser pour l’acquisition des compétences du socle commun. La personnalisation, la différenciation pédagogique constituent une nécessité pour conduire l’élève vers l’atteinte du socle.

L’académie dispose de ressources pédagogiques nombreuses, adaptées et adaptables. Elles seront organisées et rendues toutes disponibles sur le nouveau site académique dans la rubrique « Maitrise des langages et prévention de l’illettrisme ». Elles couvrent toute la scolarité de l’école maternelle au collège. Ce sera aussi l’occasion de découvrir les outils et méthodes utilisées en Segpa et dans les Ulis qui peuvent être adaptées avec profit pour des élèves demeurés en difficulté grave et persistante au cours du collège.

Bien évidemment, cette mobilisation interne est nécessaire et indispensable. Elle devra comme toujours s’adosser à l’action quotidienne et d’essence différente de tous les partenaires.

Ce nouveau regard pédagogique plaide pour une différenciation assumée au sein de l’école. L’école doit également faire évoluer l’accueil des familles et le dialogue autour de la scolarité des élèves. Le monde associatif peut nous y aider .