Parcoursup

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Les étapes de la procédure d'affectation dans l'enseignement supérieur via la plateforme nationale Parcoursup. Le rôle de la commission académique d’accès à l’enseignement supérieur.

Accéder à l’enseignement supérieur : PARCOURSUP

La poursuite d’études de tous les bacheliers dans l’enseignement supérieur est un droit rappelé dans la loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE).

Ce droit est garanti par :

  • L’utilisation de Parcoursup, outil qui s’est substitué à APB en 2018
  • La mise en œuvre d’un accompagnement pour les élèves de terminale durant toute la procédure de recrutement (professeurs principaux, psychologues de l’Éducation nationale)

 

Parcoursup

C’est à la fois un outil de gestion des candidatures et un outil d’aide à la décision pour les élèves.

Dès l’ouverture de la plateforme, les élèves et les familles ont pu y trouver des informations sur le contenu des formations, les attendus nécessaires pour favoriser la réussite, les taux de réussite selon le bac d’origine. Ces éléments ont permis aux élèves de formuler leurs demandes de façon réfléchie et sans contrainte.

Parcoursup est conçu pour traiter de façon continue les demandes des candidats à partir du 22 mai. Cette modalité nouvelle est conçue pour assurer une fluidité maximale des propositions et réduire les temps de mises  « en attente » des candidats.

 

A partir du 22 mai, les réponses des candidats

Les élèves auront 7 jours pour choisir une des formations pour lesquelles ils auront reçu une proposition d’admission. Par exemple, l’élève qui aura reçu 4 propositions, en en acceptant une libérera aussitôt 3 places pour des candidats « en attente » sur les mêmes formations.

Les élèves recevront donc de nouvelles propositions tous les jours et le système permettra de satisfaire le maximum de demandes dans les délais les plus courts.

 

L’accompagnement des élèves

A partir du 23 mai, les élèves pourront solliciter un accompagnement auprès de leurs professeurs principaux ou des psychologues de l’Éducation nationale. Par exemple :

  • Parce qu’ils sont hésitants au moment du choix entre plusieurs « oui »
  • Parce qu’ils ne comprennent pas le sens de la mention « en attente »
  • Parce qu’ils n’ont reçu que des refus d’admission après n’avoir formulé que des vœux pour des formations sélectives.

Les élèves placés en attente connaîtront leur rang de classement. Le sens de cette information peut varier selon le contexte de la formation concernée. Il sera donc utile d’interroger les professeurs principaux ou les psychologues de l’Éducation nationale pour une utilisation pertinente de cette information.

Un numéro vert 0800 400 070 est à disposition des élèves et des familles pour toute demande d’information.

 

La commission académique d’accès à l’enseignement supérieur

Elle a un rôle d’accompagnement des élèves n’ayant pas obtenu de proposition d’admission jusqu’à l’obtention d’une place dans une formation s’approchant le plus possible des souhaits du candidat.

Elle est saisie directement dans Parcoursup par la rubrique « contact ». Les élèves sans proposition auront été au préalable informés de cette possibilité par un e-mail.

Là encore, le rôle de l’établissement d’origine pour l’information du candidat et de sa famille sur cette possibilité est essentiel.

 

Demande de révision de l’affectation

Les élèves en situation de handicap ou nécessitant de soins médicaux particuliers disposent d’un droit au réexamen de leurs propositions d’admission. Un groupe dédié de la commission  d’accès à l’enseignement supérieur pourra être saisi  pour chercher une solution adaptée aux difficultés de l’élève.