Définitions de l'illettrisme

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

                            Quelques définitions de l'illettrisme 

 

 

 -OCDE Littératie (1995)

La littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités. »

-GPLI : Situations d’illettrisme (1995)


« Le GPLI considère comme relevant de situations d’illettrisme des personnes de plus de seize ans, ayant été scolarisées, et ne maîtrisant pas suffisamment l’écrit pour faire face aux exigences minimales requises dans leur vie professionnelle, sociale, culturelle et personnelle. Ces personnes, qui ont été alphabétisées dans le cadre de l’école, sont sorties du système scolaire en ayant peu ou mal acquis les savoirs premiers pour des raisons sociales, familiales ou fonctionnelles, et n’ont pu user de ces savoirs et/ou n’ont jamais acquis le goût de cet usage. Il s’agit d’hommes et de femmes pour lesquels le recours à l’écrit n’est ni immédiat, ni spontané, ni facile, et qui évitent et/ou appréhendent ce moyen d’expression et de communication. »

ANLCI (2003)

"L’illettrisme qualifie la situation de personnes de plus de 16 ans qui, bien qu'ayant été scolarisées, ne parviennent pas à lire et comprendre un texte portant sur des situations de leur vie quotidienne, et/ou ne parviennent pas à écrire pour transmettre des informations simples.Pour certaines personnes, ces difficultés en lecture et écriture peuvent se combiner, à des degrés divers, avec une insuffisante maîtrise d'autres compétences de base comme la communication orale, le raisonnement logique, la compréhension et l’utilisation des nombres et des opérations, la prise de repères dans l’espace et dans le temps, etc. Malgré ces déficits, les personnes en situation d'illettrisme ont acquis de l'expérience, une culture et un capital de compétences en ne s'appuyant pas ou peu sur la capacité à lire et à écrire. Certaines ont pu ainsi s'intégrer à la vie sociale et professionnelle, mais l'équilibre est fragile, et le risque de marginalisation permanent. D'autres se trouvent dans des situations d'exclusion où l'illettrisme se conjugue avec d'autres facteurs."

Source site du ministère de l'éducation nationale (2010)

« Un illettré est un adulte qui a été scolarisé mais qui a désappris faute d’apprentissages solides et de pratique suffisante. Etre illettré est une inégalité sociale qui conduit à l’exclusion ».

 

Définition du mot littératie

 Mot d'apparition récente, on ne trouve pas encore "littéracie", plus souvent orthographié "littératie", dans les dictionnaires de langue française. C'est l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) qui a retenu ce terme pour traduire le terme anglais literacy dont la racine étymologique est "lettre".

La compréhension de l’écrit ou littératie est définie de la manière suivante dans PISA (Programme for international student assessment) : « Comprendre l’écrit c’est non seulement comprendre et utiliser des textes écrits mais aussi réfléchir à leur propos. Cette capacité devrait permettre à chacun(e) de réaliser ses objectifs, de développer ses connaissances et son potentiel et de prendre une partie active dans la société. » (OCDE, 2000). Le site de l'OCDE peut vous apporter des informations détaillées sur la question.