Espace arts

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Retour

Le graphisme en arts visuels pour appréhender de multiples espaces

Graph'art en branches

Graph'art en grilles

Graph'art en ronds

Les choix opérés dans notre cadre d’interventions

« Pour l’enfant de l’école maternelle, l’espace n’est pas homogène et unifié : chaque partie de l’espace possède un intérêt particulier. Chaque région de l’espace est ressentie dans un ensemble complexe où elle est considérée comme étant inséparable de ce qui l’occupe. Il y a donc au début plusieurs espaces correspondant à des schèmes d’action et d’exploration de l’enfant. Il y a l’espace buccal de la succion, l’espace tactile de la préhension et l’espace visuel » 
Daniel Lagoutte

Concernant le graphisme

L’activité graphique, associée à la maîtrise du langage, occupe une place très importante à l’école maternelle. Elle s’exerce selon trois types d’activités qui ne doivent pas être confondues, même si elles sont étroitement liées et interdépendantes :
le dessin, le graphisme et l’écriture.
« … si le dessin permet la représentation, le graphisme est constitué d’enchaînements de lignes simples et l’écriture est le moment où l’activité graphique prend une dimension linguistique » Jean-Yves Robichon IEN, colloque « Mieux enseigner à l’école maternelle » 2005 ;
Le graphisme serait donc du côté de l’écriture lorsqu’il est envisagé comme une activité dont le seul but est de former la main à l’écriture…
Ce « graphisme dirigé » répondrait alors aux mêmes exigences que l’écriture :

  •  tenue corporelle : position assise, dos droit, avant-bras posé .

  •  préhension de l’outil scripteur : entre le pouce et l’index.

  •  utilisation de l’espace 

    • support : généralement une feuille orientée (haut / bas)

    • geste : écriture de gauche à droite, de haut en bas, sur des lignes droites.

A ce « graphisme dirigé » nous opposons le « graphisme libre » qui répondrait aux mêmes exigences que le dessin :

  • tenue corporelle : variable, voire mobile.

  • préhension de l’outil scripteur : variable en fonction du matériel utilisé et des effets recherchés…

  • utilisation de l’espace : 

    • supports( formats, formes, textures, matières et orientations ) variables 

    • gestes : variables 

Dans ce cadre-là, les élèves expérimentent divers Supports, Matériaux, Outils et Gestes.
C’est dans ce second aspect que nous envisageons le graphisme dans les séquences décrites ci-après.

Concernant l’espace 

« Chacun se sent au centre du monde et perçoit l’espace à partir de ce point. Encore faut-il souligner ce fait et apprendre à regarder autour de soi un espace qui nous enveloppe et que le regard capte de manière fragmentaire. Il reste pour l’enfant à construire cet espace pour s’y repérer et agir, à acquérir la notion de point de vue » 
Daniel Lagoutte

Partant de cela, nous avons choisi, et ce dans toutes les activités menées et décrites ci-dessous, d’appréhender en premier lieu l’espace « vécu » de l’enfant ( explorer, observer l’environnement proche : classe, école, cour, trajets habituels…) pour ensuite investir des espaces planimétriques :

  • lors d’activités dites de réception : travail sur photographies prises dans l’environnement proche.

  • Lors d’activités dites de production : travail sur l’espace/surface de la représentation ( et non sur la représentation de l’espace…). Il s’agit, pour les élèves, de gérer (explorer, découvrir, investir ) l’espace propre du support. Sont alors prises en compte, les questions :

    • de sa délimitation, de sa forme, de son format, de son cadre…

    • de son orientation

    • de sa texture

Concernant la démarche

Approche visuelle

  • Dans l’environnement proche de l’élève (espace vécu)

    • Sur le bâti : les murs, les grilles, les sols , les plaques d’égoût, les fenêtres… ( graph’art en grilles)

    • Dans la nature : les arbres, les branches, les chemins…(graph’art en branches)

    • Sur les objets du quotidien : (graph’art en ronds)

  • Sur des photographies (banque d’images) pour se constituer un réservoir de traces sur lesquelles se porteront l’observation et l’analyse des éléments graphiques.

Approche sensorielle

  • Expérimenter divers Supports, Matériaux, Outils, Gestes.

  • Organiser une composition constituée essentiellement d’éléments graphiques autour des quatre opérations plastiques : isoler ; reproduire, transformer, associer.

Approche culturelle

  • Percevoir l’utilisation d’éléments graphiques chez certains artistes

  • Mettre en relation des œuvres d’art et les productions des élèves.