Arts plastiques 1er degré

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Nuit des Musées 2019

Dans le cadre de la Nuit des Musées 2019, la classe de CE2 de l’école de Reuilly et le Musée l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun se sont associés autour d’un travail à partir du salon de Léonor Fini et de l’Art nouveau.

La classe de CE2 de l’école de Reuilly a participé à "La classe - L’oeuvre" dans le cadre de la Nuit européenne des musées 2019. A cette occasion, les élèves ont réinterprété l’Art nouveau à partir du salon de Leonor Fini installé au musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun

Après une première visite au musée pour découvrir l’installation, les élèves de CE2 ont décidé d’aborder le mobilier Art nouveau en le réinterprétant.

Sur le thème de la nature sauvage, ils ont ainsi pu s’approprier et transformer des meubles et des objets du quotidien. Ce fut l’occasion d’aborder différentes techniques et opérations plastiques telles que collage, peinture, impression, assemblage, hybridation...

Ils ont ensuite investi l’espace muséal afin de mettre en forme leur installation à proximité du salon de l’artiste. Une restitution par les élèves a eu lieu devant le public lors de la nuit des musées le samedi 18 mai 2019.

 

A L’ECOLE D’ERNEST NIVET Exposition de travaux scolaires au Musée Bertrand, Châteauroux

Dans le cadre de l’exposition « Ernest Nivet et ses amis » qui s’est tenue fin 2018 au Musée Bertrand de Châteauroux, les écoles maternelles et primaires du département ont été invitées à découvrir l’œuvre du célèbre sculpteur berrichon, disciple de Rodin et ami de Camille Claudel.

525 élèves de cycles 1, 2 et 3 se sont rendus au musée pour une double-rencontre : celle d’un artiste bien sûr ; mais aussi celle d’un matériau, l’argile, qu’ils ont pu manipuler au cours d’ateliers.

Cette visite a ensuite donné lieu à un travail d’arts plastiques dans les établissements au cours de l’hiver.

C’est le résultat de ce travail en classe qui est maintenant exposé dans le cadre majestueux du musée.

Douze classes de tous cycles ont en effet répondu à l’appel pour confronter leur travail à celui d’Ernest Nivet. Les productions des élèves peuvent ainsi dialoguer avec le « Berger coucher », le « Bricolin », les « Pleureuses » ou les « Ravaudeuses ».

L’exposition reste visible jusqu’au 26 juin 2019.

 

"Création en cours"

« Création en cours » est un dispositif national visant à installer des résidences d’artistes dans les écoles. L’objectif est double : accompagner de jeunes artistes dans leur projet professionnel d’une part et favoriser la mise en place du Parcours d’Education Artistique et Culturelle dans des écoles les plus éloignées de l’offre culturelle.

Pour l’édition 2017-2018, le département de l’Indre s’est vu doté de deux résidences d’artistes : l’une à l’école Raoul Janvoie de Buzançais, l’autre à l’école Jean moulin de Montierchaume.

Ling WANG (école Raoul Janvoie, Buzançais)

« Depuis plusieurs années je m'intéresse aux interactions ou plus exactement à l'absence de ces dernières dans l'espace public et les manières d'y remédier… Collagiste publique est né du croisement de toutes ces expériences… J'invite les gens de venir écrire un petit mot à qui ils souhaitent sur mon stand. Ensuite, dans un grand répertoire d'images prédécoupées, ils vont choisir des images qui leur parlent du destinataire et de leur mot. Avec ces dernières et leur mot, je crée un collage sur place, et je le leur offre avec une enveloppe pré-timbrée. »

À leur tour, les élèves se sont mis dans la peau de « collagistes publiques ». Après avoir constitué leur propre répertoire d’images découpées, ils sont allés à la rencontre de leur public : d’abord les collégiens qui les ont reçus dans leur établissement, puis les personnes âgées de la maison de retraite avec lesquels les échanges ont été riches et poignants.

Lola ATGER – Verena SCHNEIDER (école J. Moulin, Montierchaume)

« Au début, il y a l’ignorance de l’autre, chacun dans son monde. Puis un élément vient réorganiser ces systèmes, les deux univers s’entrevoient, se tournent autour, se cherchent, se fuit et enfin s’ouvre à l’autre et s’échange. Verena et Lola explorent dans le rapport à l’autre, le thème des relations humaines, un endroit rempli de multiples dynamiques constamment changeantes. La confiance et la véracité sont les deux ingrédients-clés de leur duo.»

Dans cette optique de rencontre avec l’autre, Lola et Verena ont progressivement mené les élèves vers une libération de leur corps afin qu’il devienne moyen d’expression et d’émotion.

On l’aura compris : les projets portés par le duo Verena Schneider – Lola Atger d’une part et Ling Wang d’autre part, si différents soient-ils dans leur forme, abordent néanmoins la même problématique du vivre ensemble, de la relation avec l’autre et de la sensibilité à l’altérité. Autant de valeurs portées à l’école par l’enseignement moral et civique. Il était alors tout à fait naturel que se crée un rapprochement. L’idée est venue aux trois artistes qui, à la faveur d’une réunion à Orléans, ont émis le souhait d’une rencontre physique entre les deux classes.

La classe de Montierchaume est donc venue rendre visite à la classe de Buzançais au cours d’une journée riche en échanges participatifs. Les élèves des deux classes se sont ainsi retrouvés, tour à tour acteurs et spectateurs, puis unis dans une performance de danse collective et dans une expérience commune de « collagiste ».