Le dispositif Collège au cinéma en Eure-et-Loir

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Dispositif permettant aux élèves des classes volontaires d'étudier avec leurs enseignants un film par trimestre.

Les invités des Studios 28

Bruno Podalydès, réalisateur du film Bécassine ! était l'invité des Studios 28 vendredi 25 mai 2018 :

"La rencontre organisée avec les jeunes élèves grâce aux Studios 28 fut intéressante à plus d'un titre. Outre le bon accueil de mon film " Bécassine ! ", les questions des jeunes m'ont souvent surpris par leur pertinence et leur aspect pratique. J'ai pu comprendre qu'ils venaient de passer une longue journée au plus près du cinema et que pour le dernier rendez-vous de cette journée, leurs regards étaient bien aiguisés !

Merci aux Studio 28 car il est très important que sans cesse nous amenions le jeune public vers une projection en salle qui reste le lieu même du cinéma. "

Bruno Podalydès

Colombe Savignac et Pascal Ralite, réalisateurs du film Le rire de ma mère, étaient les invités des Studios 28 le vendredi 1er juin 2018 :

"Nous avons été invités dans le cadre des Studios 28 à présenter notre film Le rire de ma mère à Dreux. 

Nous avons été frappé par la qualité de l’échange avec les adolescents que nous avons rencontrés. On les a senti concernés, à l’écoute, intéressés, posant des questions très justes. Certains se sont questionnés sur les métiers du cinéma. D’autres sur ce que nous avions traversé, pourquoi ce sujet, ce film, ces acteurs… 

C’est très agréable pour des réalisateurs d’accompagner un film et de partager avec un public son ressenti. Mais c’est aussi une part d’inconnu, de stress car nous ne savons pas comment le film va être accueilli, s’il va y avoir du monde dans la salle, si les gens vont rester pour le débat… Ce soir là, non seulement il y avait du monde mais la qualité de l’échange était au rendez-vous. 
Nous espérons renouveler cette expérience avec notre deuxième film."

Colombe Savignac et Pascal Ralit

Sébastien Laudenbach, réalisateur du film La jeune fille sans mains, était l'invité des Studios 28 le vendredi 8 juin 2018 :

"Projeter la jeune Fille sans mains dans le cadre des Studios 28, dans une si belle salle que le CinéCentre de Dreux, devant un public arrivé au terme d'une journée entière consacrée au cinéma et en particulier à l'animation, fut une fort belle expérience. Le public composé d'enfants aux cheveux blonds et aux cheveux blancs, fut, comme on pouvait s'en douter, très réactif, et ce sont surtout les plus jeunes qui ont réagi. Exprimant parfois leur incompréhension par rapport au film, ils ont fini par prendre confiance en eux et apporter leurs propres réponses et réflexion. Dans un temps où le mystère et l'interprétation personnelle cèdent la place à la clarté, la cohérence et la sécurité, il faut continuer plus que jamais à ouvrir les regards, jeunes ou moins jeunes, sur d'autres formes, d'autres rythmes."

Jean-François Laguionie, cinéaste d'animation, et Anik Le Ray, scénariste, étaient les invités des Studios 28 le vendredi 24 novembre 2017 :

" Nous avons eu le grand plaisir de présenter le film « L’île de Black Mor » dans une salle archicomble d’élèves de CM2 et de collégiens.
La qualité d’écoute et la pertinence des questions et réflexions des élèves, nous ont fait comprendre à quel point cette séance avait été bien préparée et c’était facile de faire découvrir aux élèves notre processus de création et de préparation d’un film d’animation.
Cette ambiance attentive et bienveillante reflète bien l’engagement de tous ceux qui ont accompagné les élèves qui ont assisté à cette séance.
Nous avons aussi été touchés par l’accueil très chaleureux des passionnés des Studios 28. Un grand coup de chapeau à cette belle équipe énergique et enthousiaste qui a ensuite organisé en soirée, une rencontre avec le public à la suite de la projection du film « Louise en hiver », de beaux moments d’échanges délicats et émouvants… "

Laurent Dailland, directeur de la photographie du film Welcome de Philippe Lioret, était l'invité des Studios 28 le vendredi 19 mai 2017 :

"J’adore me faire surprendre et si c’est avec grand plaisir que j’avais envie de partager l’amour pour mon métier, particulièrement autour d’un film majeur de ma carrière : « Welcome », je ne m’attendais pas à passer une journée aussi passionnante et aussi riche. J’ai adoré vos exercices avec leurs qualités et leurs erreurs, ils ont révélé que vous étiez en train de comprendre, de découvrir, de vous émerveiller. J’ai vu chez certaines et certains des yeux qui brillent. J’ai ressenti la fierté du travail réussi. Je ne peux que vous encourager à persévérer, à vous inventer des challenges. Pensez, réfléchissez. Ne tombez pas dans la facilité, ne tournez pas machinalement, essayez de raconter vos histoires avec des images et vivez vos expériences. Je suis convaincu que parmi tous les élèves qui ont participé à cette opération, certains se sont sentis confortés dans l’envie de tenter une carrière audiovisuelle et d’autres auront découvert des métiers passionnants qu’on ne sait pas toujours nommer."

>> Retrouvez l'intégralité du message de Laurent Dailland adressé aux participants, aux organisateurs et aux encadrants ainsi que des photographies ( offertes par Laurent Dailland) prises sur le tournage du film Welcome par le photographe de plateau Guy Ferrandis sur votre espace sécurisé.

Jean-Marie Dreujou, directeur de la photographie du film Le dernier loup de Jean-Jacques Annaud, était l'invité des Studios 28 le vendredi 5 mai 2017 :

"J’ai assisté à la présentation et à la projection des travaux effectués par les élèves, et j’ai été enthousiasmé. Voir leurs tournages projetés sur un grand écran est une expérience passionnante pour les jeunes. J’ai présenté le film « Le dernier loup » de Jean-Jacques Annaud et, dans le débat qui a suivi, j’ai senti chez les élèves, une réelle envie de découvrir le métier de directeur de la photographie. J’espère que des passions vont naitre ! Je remercie l’équipe dynamique des Studios 28 pour son accueil." 

Pablo Pico, compositeur de la musique du film d'animation Adama, le monde des souffles de Simon Rouby était l'invité des Studios 28 le vendredi 13 mai 2016 :

"J’ai eu beaucoup de plaisir à venir présenter le film ADAMA dans le cadre des Studios 28. Les films des élèves, projetés en première partie de soirée, témoignent d’un travail à la fois joyeux et concentré, et on peut sentir chez les participants, professeurs et élèves, un émerveillement et une curiosité naissante pour la création audiovisuelle. Une belle manifestation qui permet à tous d’ouvrir les yeux et les oreilles différemment."

Le dispositif Collège au cinéma

Présentation :

Le dispositif permet aux élèves des classes volontaires (de sixième et cinquième d'une part et de quatrième et troisième d'autre part) d'étudier avec leurs enseignants un film par trimestre, visionné en salle de cinéma au cours de séances inscrites dans le temps scolaire.

L'opération "Collège au Cinéma" a été lancée nationalement en 1989 dans quelques départements et n'a cessé de se développer depuis. Le dispositif en Eure-et-Loir existe depuis 1990.

Comme pour le dispositif "Ecole et cinéma", l'opération réunit différents partenaires au niveau national : le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l'Education Nationale.

La DSDEN organise le dispositif sur le département avec les exploitants de salles et fait le lien entre les différents partenaires : Centre National du Cinéma, établissements scolaires et enseignants.


Objectifs :

  • Permettre un accès en salle à un grand nombre de collégiens en favorisant la découverte d'œuvres qui ne sont pas nécessairement commerciales et qui incitent à la réflexion.
  • Diversifier l'offre cinématographique, et ce, notamment, en proposant des films qui n'appartiennent pas aux filmographies européennes ou anglo-saxonnes.
  • Habituer les élèves à apprécier la langue d'origine, à identifier le timbre de voix d'un acteur et donc à visionner les films en version originale dans la mesure du possible.
  • Développer la culture cinématographique en classe et l'esprit critique de l'élève par l'étude des moyens propres au cinématographe.
  • Faire comprendre que le cinéma est parfois œuvre, en tous les cas interrogation du visible - regard porté sur le monde.
  • D'une façon plus générale, au niveau collège, le dispositif s'inscrit dans une politique globale d'éducation à l'image.


Principes :

Les élèves découvrent des œuvres du répertoire, classiques ou contemporaines, dans les salles de cinéma. Les professeurs engagés dans cette opération, accompagnent leurs élèves lors des projections et effectuent un travail pédagogique d’accompagnement autour des films. Trois films sont projetés dans l'année, un par trimestre.

Les professeurs engagés ont la possibilité de découvrir ou revoir les films en pré-visionnement afin de mieux préparer leurs élèves. Une présentation du film est alors assurée par un professeur compétent dans le domaine audio-visuel.

Programmation "Collège au cinéma" 2018 - 2019 :

Un catalogue de films est établi par le CNC avec l'aide de différents organismes (ministères et de l'Education nationale, de la Culture, Fédération nationale des cinémas + enseignants). Nombre de ces films sont choisis pour leur portée humaniste et éducative (respect de la différence, découverte de cultures autres, tolérance...). Chaque film est proposé pour deux années scolaires. [détails du dispositif sur le site du CNC]

Le choix définitif des films est établi courant deuxième trimestre par un comité de pilotage sur la base du vote des enseignants.

Afin de donner une unité de sens à la programmation et de favoriser chez les élèves la mise en réseau des films pour la constitution d’une culture commune, les quatre films de la sélection Collège au Cinéma proposés cette année abordent une même thématique.

Par ailleurs, afin de favoriser les échanges disciplinaires ou interdisciplinaires, il sera dorénavant possible de mutualiser les pistes pédagogiques. Celles-ci seront diffusées sur l’Espace Cinéma Audiovisuel 28.

Thématique retenue par le comité de sélection : Voyages et identités

Pour chaque film de la programmation, il est possible, à l'issue des journées de prévisionnement, de télécharger un diaporama reprenant les axes principaux développés au cours de celles-ci.

Ces diaporamas sont exploitables en classe : ils présentent des entrées pour aborder le film avant la projection avec les élèves ainsi qu'une analyse filmique utile après le visionnage.

En outre, si le film fait partie de la sélection des Studios 28, un prolongement d'analyse en lien avec la thématique de cette opération, est également proposé dans le diaporama.

Premier trimestre
6e/5e/4e/3e

Couleur de Peau : miel, JUNG et Laurent BOILEAU, France, 2012, 1h44.

Ils sont 200.000 enfants coréens disséminés à travers le monde depuis la fin de la guerre de Corée.
Né en 1965 à Séoul et adopté en 1971 par une famille belge, Jung est l’un d’entre eux.
Adapté du roman graphique Couleur de peau : Miel, le film revient sur quelques moments clés de la vie de Jung : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile… 

Deuxième trimestre
6e/5e/4e/3e

D’ici et d’ailleurs, Courts-métrages documentaires, 2017.

5 courts-métrages documentaires proposés par l'Agence Française du Court-métrage.

Troisième trimestre
6e/5e

Le grand voyage, Ismaël FERROUKHI France, 2004, 1h48.

Alors qu’il s’apprêtait à passer le bac, Réda est contraint de conduire son père, ouvrier marocain à la retraite, en voiture à la Mecque parce que son grand frère s’est vu retirer le permis pour conduite en état d’ivresse. La cohabitation entre les deux hommes est difficile, tant leur culture est différente : Réda ne comprend rien à cette entreprise insensée qui l’oblige à quitter brutalement sa petite amie.

4e/3e

Bienvenue à Gattaca, Andrew NICCOL USA, 1998, 1h46.

Le film d’Andrew Niccol, réalisé en 1997, évoque, dans un futur proche, une société totalement déshumanisée, prônant la perfection des individus. Les êtres humains y sont génétiquement sélectionnés dès leur naissance. Ceux qui possèdent des gènes parfaits sont privilégiés, les autres, « invalides » sont bannis de la société.

Prolongement possible

Afin de favoriser les rencontres avec des professionnels du cinéma ainsi qu’un va-et-vient entre culture et pratique artistique, il est possible de prolonger le travail autour des films de la sélection Collège au Cinéma dans le cadre de l’opération cinématographique Les Studios 28, des journées de pratique et de découverte cinématographiques (opération pouvant être financée par le Conseil Départemental par le biais des projets de collège dans le cadre du plan pour une meilleure réussite scolaire : pour tout renseignement et inscription, se référer à l’Espace Cinéma Audiovisuel 28).

Journées de prévisionnement

Deux journées de prévisionnement des films des programmations 2017-2018 pour Collège au cinéma et Les Studios 28 sont proposées.

Dates communiquées à la rentrée scolaire.:

Contenus

Au cours de ces journées, les enseignants se verront proposer pour chaque film :

  • le visionnage de celui-ci
  • une présentation de sa génèse et de son réalisateur
  • l’analyse de plusieurs séquences clés en lien avec la thématique de Collège au cinéma à savoir Enfances blessées
  • des temps d’échanges devant conduire à l’élaboration de pistes pédagogiques par les enseignants.
    Celles-ci seront diffusées sur l’Espace Cinéma Audiovisuel a posteriori
  • des pistes pédagogiques pour la mise en place d'une pratique cinématographique en classe, en lien avec les thématiques des Studios 28.

Films des années précédentes

Premier trimestre
6e/5e

L’île de Black Mor, Jean-François LAGUIONIE, France, 2003, 1h25.

>> consulter le diaporama relatif au film

4e/3e

Enfance clandestine, Benjamin AVILA, Argentine, 2013, 1h50.

>> consulter le diaporama relatif au film

Deuxième trimestre
6e/5e/4e/3e

Une vie toute neuve, Ounie LECOMTE, Corée, 2008, 1h35.

>> consulter le diaporama relatif au film

Troisième trimestre
6e/5e/4e/3e

Le gamin à vélo, Jean-Pierre et Luc DARDENNE, Belgique, 2011, 1h27.

>> consulter le diaporama relatif au film

Films des années précédentes

En 2016-2017

1er trimestre

6e/5e : Brendan et le secret de Kells, Tomm MOORE, Nora TWOMEY, Irlande, 2008, 1h15.

>> diaporama Brendan et le secret de Kells

4e/3e : L’aventure de Mme Muir, Joseph MANKIEWICZ, USA, 1947, 1h45.

>> diaporama L'aventure de Mme Muir

Deuxième trimestre : 

6e/5e/4e/3e : Blancanieves, Pablo BERGER, Espagne, 2012, 1h44.

>> diaporama Blancanieves

Troisième trimestre :

6e/5e/4e/3e : Les enfants loups Ame et Yuki, Mamoru HOSODA, Japon, 2012, 1h57.

>> diaporama Les enfants loups Ame et Yuki

En 2014-2015

Films 6ème/5ème :

1er trimestre : Le tableau, de Jean-François Laguionie
2ème trimestre : Frankenstein, de James Whale
3ème trimestre : Les enfants loups, Ame & Yuki de Mamoru Hosoda

Films 4ème/3ème :

1er trimestre : La grande illusion, de Jean Renoir
2ème trimestre : Frankenstein, de James Whale
3ème trimestre : Imaginaire en courts (programme de 6 courts-métrages)

En 2013-2014

Films 6ème/5ème :

1er trimestre : Les temps modernes, de Charlie Chaplin
2ème trimestre : Rumba, de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy
3ème trimestre : Chantons sous la pluie, de Stanley Donen et Gene Kelly

Films 4ème/3ème :

1er trimestre : Les rêves dansants, de Anne Linsel, Rainer Hoffmann
2ème trimestre : Les citronniers, de Eran Riklis
3ème trimestre : Les 400 coups, de François Truffaut

En 2012-2013

Films 6ème/5ème :

1er trimestre : Le cameraman, de Buster Keaton
2ème trimestre : Tomboy, de Céline Sciamma
3ème trimestre : en matière d’animation

Films 4ème/3ème :

1er trimestre : Le tombeau des lucioles, d'Isao Takahata
2ème trimestre : Le gamin au vélo, de Dardenne Jean-Pierre et Luc
3ème trimestre : Benda Bilili, de Renaud Barret et Florent de La Tullaye

Contacts

Pour tout renseignement :