Plan de relance

Le gouvernement mobilisé pour nos étudiant(e)s

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

15 projets ont été subventionnés par France Relance dans la région Centre-Val de Loire, pour un montant d'environ 36 millions d'euros.

Les rénovations

L'objectif est de privilégier l'efficacité écologique et économique de la relance. 
Les actions réalisées dans la région concernent essentiellement la rénovation énergétique des bâtiments. 

Outre l'effet recherché sur l'emploi dans la filière du BTP sur le territoire, le plan de relance va ainsi contribuer à l'attractivité de nos sites universitaires et à la diminution de leurs dépenses énergétiques.

Toutes les actions présentées ci-dessous sont subventionnées à 100% par le plan de relance. 

Crous

Afin d'accueillir les étudiants et étudiantes dans les meilleures conditions possible le plan de relance prévoit différentes actions pour la vie étudiante.

Trois restaurants universitaires, sur le campus de l'Université d'Orléans, vont être rénovés pour un montant de 7,884 M€ :

  • le Lac ;
  • l'Anatidé ; 
  • le Forum.

Les performances énergétiques de ces trois bâtiments seront alors améliorées. 

De plus, la résidence universitaire Grandmont, à Tours, construite en 1965 et pouvant accueillir jusqu'à 700 étudiants et étudiantes, va également bénéficier du plan de relance à travers une rénovation énergétique pour un montant de 9,085M€

Université d'Orléans

Le bâtiment administratif de l'IUT d'Orléans sera démoli. En effet, ce bâtiment très énergivore et amianté va être remplacé par une construction certifié Haute qualité environnementale (HQE). 
Cette opération de grande ampleur est subventionnée par l'État à hauteur de 7,616 M€.

De plus, les quatres amphithéâtres de l'UFR sciences et technologie vont bénéficier de travaux d'isolation de toiture, et un chemin d'accès pour les personnes à mobilité réduite sera réalisé depuis l'arrêt de tram.
Ces travaux représentent un montant de 500 000€. 

Université de Tours

Sur le site Grandmont, le plan de relance soutient deux opérations importantes de rénovation énergétique. 

  • Le clos et le couvert du bâtiment L ;
  • l'installation de chauffage et de ventilation dans le bâtiment Y. 

Ces opérations bénéficient d'une subvention de l'État d'une hauteur de 4,663 M€

INSA

L'accueil des élèves ingénieur(e)s répond à un impératif stratégique dans la région Centre-Val de Loire. 
C'est pourquoi, l'INSA bénéficie de trois opérations de rénovation thermique sur les sites de Blois et Bourges.

  • Amélioration des performances énergétiques de l'enveloppe du bâtiment principal de Bourges (isolation thermique par l'extérieur et remplacement des menuiseries) ;
  • isolation et réfection de la toiture ainsi que rénovation du réseau de rafraîchissement des amphithéâtres et salles communes du bâtiment Gambetta ;
  • isolation et réfection des toitures des bâtiments halle technologie et chocolaterie.

Des opérations subventionnées par l'État à hauteur de 5,215 M€

CNRS

Grâce au soutien de l'État le CNRS pourra intervenir en faveur de deux laboratoires de grande notoriété scientifique sur le site de la Source à Orléans. 

  • La réfection de 1000m² d'étanchéité sur les toitures terrasses du bâtiment de l'unité de recherche Condition extrêmes des matériaux haute température et irradiation (CEMHTI) ;
  • la réfection de 625 m² de façades du bâtiment administratif du Centre de biologie moléculaire (CBM).

Ces interventions sont subventionnées à hauteur de 667 914€. 

INRAE

L’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement sera en mesure de réaliser trois opérations sur son site de Nouzilly pour un montant de 198 990 €

  • Remplacement de menuiseries extérieures et installation de bornes de recharge électrique ;
  • pose de brises soleil, relamping, installation de détecteurs de présence dans les couloirs de tête thermostatiques de radiateurs, mise en oeuvre d'une gestion technique centralisée ;
  • isolation thermique par l'extérieur, relamping candélabres extérieurs, installation de bornes de recharge électrique.

Un plan de relance également orienté vers la jeunesse

La Délégation régionale académique à la jeunesse, à l'engagement et aux sports bénéficie d'un budget de 100 000€ pour soutenir des actions de développement pour la Jeunesse, ainsi que
35 000€ pour des actions d'animation (forums, rassemblements).
Ce Plan a également un impact positif pour impulser le recrutement de Services civiques sur le territoire. Les indemnités aux jeunes et aux structures sont payées directement par l'Agence de services et de paiement, qui gère notamment les fonds du plan de relance.

L'objectif 2021 est de porter le nombre de volontaires dans la région à 6 862.


56 fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation prioritaires sont attribuées à la région en 2021, correspondant à 401 184€.
Le Plan de relance prévoit, à l'aide de ces fonds la création de 2 000 postes supplémentaires en 2 ans (2021 et 2022).

Plateforme 1 jeune, 1 solution

Le plan 1 jeune, 1 solution, lancé dès le 23 juillet 2020, bénéficie de 6.7 milliards d'euros dans le cadre du volet "cohésion" du plan de relance.
1 jeune, 1 solution, se décline en trois axes :

  1. Faciliter l'entrée des moins de 30 ans dans la vie active.
  2. Simplifier l'accès des jeunes à des formations ou à des programmes dédiés.
  3. Accompagner les jeunes éloignés de l'emploi avec des parcours d'insertion sur mesure.

Comment en bénéficier si vous êtes :

  • Jeune sans solution ?

Trois moyens pour réagir :
- appeler le numéro gratuit : 0.801.010.808
- consulter le site internet : www.1jeune1solution.gouv.fr
- pousser les portes de la mission locale ou de l’agence pôle emploi la plus proche

  • Entreprise, association ou collectivité en recrutement ?

Un seul réflexe : contacter le service public de l’emploi (Pôle emploi et Missions locales). Des conseillers vous accompagneront pour recourir de façon optimale aux aides du plan 1 jeune,1 solution.

>> En région Centre-Val de Loire, 5.000 offres d’emploi sont d’ores et déja disponibles pour les jeunes. En tout, près de 50.000 jeunes pourront bénéficier du plan 1 jeune,1 solution dans la région.
Retrouvez les 8 mesures et dispositifs "phare" du plan 1 jeune, 1 solution qui se déploient en Centre-Val de Loire.