Le projet 2013-2017 : 3 leviers

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Levier 1. Un climat scolaire propice à la réussite

Développer en concertation avec l’ensemble des partenaires des actions pour accroître la sécurité des établissements et favoriser un climat serein constitue un élément premier dans l’installation des conditions propices aux études. Il importe de renforcer la confiance que les jeunes et leur famille accordent à l’établissement scolaire.

Action 1. Formaliser le projet éducatif

  • S’assurer de la cohérence et de la lisibilité du projet éducatif.
  • Définir les droits et obligations de chacun.
  • Développer au sein des EPLE une réflexion sur la gradation des sanctions et le rôle des conseils de discipline.

Action 2. Impliquer les élèves dans la vie de l’école et de l’établissement

  • Mobiliser les élèves par des actions à même d’encourager le respect de la personne et l’égalité filles-garçons. Faire le lien avec l’enseignement moral et civique.
  • Favoriser la participation aux instances lycéennes.
  • Développer l’implication des élèves dans les actions mises en œuvre au sein de l’école et de l’établissement.

Action 3. Donner toute sa place à la politique de santé

  • Renforcer le dépistage et le suivi des troubles de santé.
  • Contribuer à la remédiation des difficultés de santé pour les enfants scolarisés.
  • Contribuer aux thématiques prioritaires définies en région Centre (prévention du suicide, du surpoids, des conduites à risques, éducation à la vie affective et sexuelle...).

Levier 2. Un pilotage sur le territoire à même d’assurer l’équité

La refondation de l’école nécessite que l’ensemble des acteurs s’empare des marges d’autonomie existantes pour mettre en œuvre toutes les initiatives et innovations à même de contribuer à la réussite des élèves. Il convient, en effet, que celles-ci soient mutualisées à l’échelon académique pour une meilleure diffusion, sous des modalités diversifiées dans le cadre d’espaces dédiés (espaces numériques, formations échanges de pratiques...). Pour autant, ces actions ne sauraient être développées sans cohérence. Ainsi, le pilotage bienveillant des personnels d’encadrement est-il déterminant. La volonté d’offrir une diversité de parcours à chaque élève quel que soit le territoire où il réside invite à un renforcement de la mise en réseau des établissements et à la réactivation des bassins d’éducation et de formation.

Action 4. Installer une culture d’évaluation commune

  • Développer des outils statistiques standardisés qui permettent aux écoles et aux établissements de se situer au regard des indicateurs Lolf.
  • Veiller à l’appropriation par les équipes des « tableaux de bord » de leur école ou EPLE pour définir les actions à partir d’un diagnostic partagé.

Action 5. Développer les outils du pilotage au sein des écoles et des EPLE

  • Dans le premier degré, mobiliser les équipes enseignantes autour du contrat d’objectifs de la circonscription dans le cadre du projet d’école.
  • Dans le second degré, activer le conseil pédagogique : définition, mise en œuvre et évaluation du projet d’établissement et du contrat d’objectifs.
  • Intégrer un volet numérique au projet d’école ainsi qu’aux travaux du conseil pédagogique.
  • Promouvoir l’innovation dans le cadre du projet d’école et du projet d’établissement.
  • Développer une démarche d’auto-évaluation au sein des écoles et des établissements en articulation avec l’évaluation externe par les inspecteurs.

Action 6. Favoriser les maillages rural et urbain

  • Faire du bassin un échelon pertinent d’échanges, de réflexion et de mutualisation.
  • Contribuer à l’élaboration d’un projet éducatif territorial.
  • Poursuivre la structuration des réseaux d’écoles.
  • Renforcer la mise en réseau des établissements.

Levier 3. Un accompagnement de tous les personnels face aux évolutions de leurs métiers

L’académie est attentive à l’ensemble des personnels en veillant à les accompagner dans les évolutions du métier, et en leur donnant l’opportunité d’accéder aux fonctions de formateurs et d’encadrement. L’académie fait de l’installation du nouveau dispositif de formation des enseignants et personnels d’éducation un enjeu majeur. Il en va de la qualité des enseignements mis en œuvre, de la réussite des élèves et de l’assurance pour les nouveaux personnels de trouver le plaisir d’exercer le métier qu’ils ont choisi.

Action 7. Accompagner les personnels dans l’entrée dans le métier et dans leur parcours professionnel

  • S’attacher aux conditions d’exercice de l’ensemble des personnels (santé et sécurité).
  • Veiller aux implantations et à l’élaboration des services les plus propices à l’intégration des enseignants et des personnels d’éducation nouvellement recrutés.
  • Créer un vivier de conseillers pédagogiques et de tuteurs, assurer leur formation.

Action 8. Orienter la formation continue

  • Développer les modalités combinant formation en présentiel et formation à distance.
  • Accroître la présence du numérique dans la formation continue des enseignants ainsi que dans celle des corps d’inspection et des personnels de direction.
  • Évaluer l’impact des formations.

Action 9. Favoriser l’accès aux fonctions d’encadrement et de pilotage

  • Informer et encourager les personnes ressources à accéder aux fonctions d’encadrement.
  • Assurer une formation consolidée aux exigences du pilotage.