Filles et garçons

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Pour sa troisième édition, la brochure Filles Garçons compare les principales données statistiques disponibles en matière de parcours et de réussite des jeunes, de l’école à l’enseignement supérieur : répartition selon les niveaux d’enseignement, résultats scolaires, choix d’orientation, poursuite d’études après le baccalauréat et insertion professionnelle. Malgré une parité d’ensemble, les filles ne représentent que 47% des élèves des terminales scientifiques en 2014 et seulement 39% des étudiants des classes préparatoires aux grandes écoles. Toutefois, leur choix en seconde d’un enseignement d’exploration à profil scientifique ou technologique a augmenté de 3 points depuis deux ans. La situation n’évolue pas dans l’enseignement professionnel : très peu de garçons suivent une formation spécialisée dans le secteur des services et très peu de filles une formation spécialisée dans le secteur de la production. Les résultats des filles continuent à être meilleurs sur l’ensemble de leur scolarité : elles redoublent moins et réussissent mieux aux examens, mais seulement 24% des diplômés des écoles d’ingénieurs et 41% des titulaires d’une licence scientifique sont des femmes.

Edition 2017

Pour sa cinquième édition, la brochure Filles-Garçons compare les principales données statistiques disponibles en matière de parcours et de réussite des jeunes, de l’école à l’enseignement supérieur : répartition selon les niveaux d’enseignement, résultats scolaires, choix d’orientation, poursuite d’études après le baccalauréat et insertion professionnelle.

Malgré une parité d’ensemble, les filles ne représentent que 41% des élèves des terminales scientifiques en 2016 et seulement 40% des étudiants des classes préparatoires aux grandes écoles. Toutefois, leur choix en seconde d’un enseignement d’exploration à profil scientifique ou technologique a augmenté de 5 points depuis quatre ans. 

La situation n’évolue pas dans l’enseignement professionnel : très peu de garçons suivent une formation spécialisée dans le secteur des services et très peu de filles une formation spécialisée dans le secteur de la production.

Les résultats des filles continuent à être meilleurs sur l’ensemble de leur scolarité : elles redoublent moins et réussissent mieux aux examens, mais seulement  23% des diplômés des écoles d’ingénieurs et 34% des titulaires d’une licence scientifique sont des femmes.