> académie d'orléans-tours
Pédagogie, action éducative
Académie
Orientation
Examens
Formations
Pédagogie, action éducative
Concours, emplois, carrières
Portail pédagogiqueEspace parents et élèves

Afrique

Carte des états

Collège Montesquieu – Orléans (45)
L’utilisation et la gestion de l’eau


Région : Bénin – Parakou (ville jumelée avec la commune d'Orléans)

Thèmes : les inégalités autour de l’eau

Porteurs du projet en 2015 : Katia Duval /Sarah Doisneau/Françoise Vargues/ Sébastien Villepou

Niveaux de classe concernés : 6° et classe Ulis, Eco-classe.

Dates : 2014/2015

Projet incluant une mobilité physique des élèves :  non

Résumé du projet :

- Une observation du milieu pour sensibiliser à la gestion de l’eau, à son assainissement, son utilisation dans le milieu de vie des élèves.

  • Situation-problèmes  dans le cadre d’une pédagogie de projet :A quoi sert l’eau au collège, dans une famille et dans la ville ?D’où vient l’eau du robinet et où repart-elle ?

Enquêtes, reportages, visites, expériences…, films de présentation à destination de Parakou

- Une correspondance pour comparer la gestion de l’eau dans deux pays

  • Etablir une correspondance entre deux collèges pour comparer nos modes de vie, en particulier en ce qui concerne la gestion de l’eau.

Etude de factures, comparaison des points d’eau, des usages, des dangers.

Financement : aucun

Aide au montage du projet :  Mairie d'Orléans


Contact :
Sarah Doisneau
Professeur de S.V.T.
Sarah.Doisneau@ac-orleans-tours·fr

Vers le haut

Détails du voyage du 17 au 27 Octobre 2014

JOUR 1 : Vendredi 17 Octobre 2014
19 h 15 : Arrivée à Cotonou, premiers contacts entre le groupe des collégiens et Théodore ATROPKO, le guide pour tout le séjour, installation à l’hôtel (nuit à Cotonou)

JOUR 2 : Samedi 18 Octobre 2014
Matin : achat du matériel sportif à Cotonou pour les jeunes du collège de Sodohomé puis départ pour Porto-Novo
Après-midi : visite du projet Songhaï
Nuit à Porto-Novo au projet Songhaï

JOUR 3 : dimanche 19 Octobre 2014
Matin : Visite du Musée ethnographique de Porto-Novo et tour de ville
Après-midi :  Visite de Za-Hla (architecture traditionnelle, points d’eau, champs, vertu des plantes, vie au village…)
Nuit à Abomey chez Edith

JOUR 4 : lundi 20 octobre 2014
Echanges avec les élèves du collège Hélios (collège privé)
Visite du collège de Sodohomè
Soirée chants et danses à la Fondation « Vaudou vous étonne ».
Nuit chez Edith

JOUR 5 : mardi 21 octobre 2014
Journée culturelle avec les élèves du collège de Sodohomè (remise officielle des équipements, foot, quizz, échanges de jeux divers…)
Nuit chez Edith

JOUR 6 : mercredi 22 octobre 2014
Matin : Visite du musée historique d'Abomey
Après-midi : visite du village souterrain de Bohicon
Nuit chez Edith

JOUR 7 : jeudi 23 octobre 2014
Circuit sur la religion Vodun : historique, visite d'autels et de temples, marché des ingrédients médico-magiques… (3 sites différents)
Dons au chef du village de Za-Hla (rencontré le dimanche 19/10)
Démonstration de zangbéto
Fête et nuit chez Edith

JOUR 8 : vendredi 24 octobre 2014
Rencontre avec le conseil communal de Bohicon
Départ de Bohicon pour Grand-Popo
Nuit à Grand-Popo

JOUR 9 : samedi 25 octobre 2014
Matin : visite du musée d'histoire sur l'esclavage de Ouidah (Fort portugais) et visite de la Fondation Zinsou (expositions temporaires d’artistes contemporains)
Après-midi : route empruntée par les esclaves, Porte du non-retour
Nuit à Avlékéké

JOUR 10 : dimanche 26 octobre 2014
Visite de Ganvié, la cité lacustre (appelée aussi Venise de l’Afrique)
Tour de ville dans Cotonou
Derniers achats au CPA (Centre de Promotion de l’artisanat) et au marché pour les fruits

JOUR 11 : lundi 27 octobre 2014
11 h : arrivée à Beaugency

Vers le haut

Et si les jeunes Balgentiens rencontraient les jeunes Béninois ?
Rencontre interculturelle Beaugency / Bohicon
Une action de solidarité au Bénin – Octobre 2014

Région : Bohicon (Bénin)

Thèmes : Rencontre interculturelle + action de solidarité autour de la pratique sportive

Porteur du projet : Rose Boutron (professeur de français)

Niveaux de classe concernés :  3ème

Dates : 2013/2014/2015

Projet incluant une mobilité physique des élèves : oui pour dix élèves

Résumé du projet : Dix élèves du collège Robert Goupil de Beaugency, jeunes Ambassadeurs UNESCO, se sont rendus pendant les vacances de la Toussaint 2014, au Bénin pour rencontrer des élèves du même niveau scolaire qu’eux :

  • dans un collège privé, le collège Hélios à Bohicon, pour échanger sur leur vie respective
  • dans un collège public, le collège de Sodohomé à Bohicon avec lequel une convention de coopération avait été signée plusieurs mois avant, pour des échanges culturels entre les élèves (leurs vies, leurs préoccupations, leurs jeux traditionnels, leurs chants et danses) et une action de solidarité (apport d’équipements sportifs au collège qui n’en possédait pas).

Programme global de l'action :

  • Début du projet Juin 2013 : lancement officiel de l’action
  • Septembre 2013 : premières actions d’autofinancement
  • Année scolaire 2013- 2014 : correspondances, recherches sur le pays et sur les formalités, rencontres avec les partenaires et la réalisatrice de film …
  • Acquisition de tous les financements nécessaires : Mai 2014 et début des réservations
  • Départ pour le Bénin le 17 Octobre 2014 et Retour le 27 Octobre 2014
  • Novembre 2014 : réalisation du film « BB Africa »
  • 9 Décembre 2014 : Projection privée du film BB Africa aux jeunes Ambassadeurs UNESCO ayant participé à l’action en présence de la réalisatrice du film, réactions ; puis projection à tous les élèves du collège (journées des 9 et 10 décembre), aux partenaires et à leur famille le 9/12 en soirée. Restitution du séjour.

 

Financement : auto-financement, CAF « Projet Jeunes », DDCS « Envie d'agir », Crédit Mutuel, établissement scolaire - Conseil Régional (dans le cadre de la coopération décentralisée) - MSL circuits de Meung-sur-Loire - Hyper U de Baule – Intermarché de Beaugency - E.Leclerc de Tavers - Chocolaterie Caque de Beaugency

Aide au montage du projet : Association Centraider, Caf

Actualité 2015 :

  • Janvier :
    • L’atelier « Ambassadeurs UNESCO » continue au collège (bilan du projet, suite des recherches pour approfondir les connaissances sur l’autre culture, notamment sur les causalités de l’esclavage comme l’a demandé le guide qui a accompagné le groupe).
    • Diffusion du DVD dans d’autres établissements scolaires
    • BB Africa est sur UniFrance, la référence du cinéma français
  • Février :
  • Mars : présentation du projet avec projection d'extraits du film à la réunion annuelle du réseau des écoles associées à l'UNESCO au CIEP de Sèvres. 

Pour la suite de l’action : les contacts continuent (échanges de courriers) entre les jeunes des deux collèges ; le projet rayonne puisque le DVD circule dans différentes écoles.

Contacts :
rose.boutron@ac-orleans-tours·fr 

Vers le haut

Carte des états

Jumelage entre le lycée Grandmont (Tours - 27) et le lycée Jules Ferry d’Antananarivo

Thèmes : Les villes

Porteur du projet : Thierry Gass (professeur de physique chimie)

Niveaux de classe concernés :  tous niveaux

Dates : depuis 1996 (appariement officiel entre les deux lycées depuis 2002)

Projet incluant une mobilité physique des élèves : après un déplacement des jeunes français à Madagascar en avril-mai 2014, il est prévu que leurs correspondants malgaches viennent en Touraine au printemps 2016.

Résumé du projet : 

Sous le nom du Club Tana, cette activité périscolaire permet aux élèves volontaires d’échanger avec leur correspondants du lycée Jules Ferry de Tananarive (Madagascar) autour d’un thème d’étude commun, comme cette année : les villes.

Nous avons déjà abordé ce thème en 2014-2015 selon différents aspects : historique (visite du vieux Tours), citoyen (rencontre avec une architecte menant un projet d’habitat groupé et éco-responsable).

Au cours de l’année, sont organisées également des actions de solidarités (collectes de matériels, manifestations permettant de recueillir des fonds).

Toutes ces actions concrètes ont pour objectifs généraux de permettre aux élèves de s’ouvrir sur le monde et de les sensibiliser aux relations Nord-Sud mais aussi de découvrir ou de mieux connaître leur propre environnement.

Financement :

Actions d’animation permettant de lever des fonds (parcours solidaire jalonné d’épreuves culturelles, sportives ; tombola ; vides greniers ; repas malgaches ; ventes d’artisanat malgache…).

Subventions diverses : Région Centre, Association Touraine-Madagascar, Lycée Grandmont, Maison des lycéens du lycée Grandmont.

Aide au montage du projet :

L’association Touraine-Madagscar intervient régulièrement au Club Tana pour faire découvrir au Club Tana différents aspects de Madagascar (culture, géographie, faune…) et de leurs propres actions solidaires.

De nombreux services du lycée Grandmont permettent l’aboutissement des différents projets par leur appui technique : reprographie, cuisine, intendance…

Actualité :

  • Interventions dans des classes :
    • de l’écrivain Jean-Luc Raharimanana : atelier d’écriture et/ou mise en voix de textes,
    • du photographe Olivier Pain pour échanger avec les élèves sur ses intentions lors de la prise de différentes photographies ; celles-ci seront mis en texte/poème par les élèves.
    • initiation à la langue malgache.
  • Pendant la Semaine de Solidarité internationale
    • exposition du photographe Olivier Pain sur Madagacscar ; ses photographies seront de textes/poèmes élaborés par des élèves au cours du 1er trimestre
    • en partenariat avec le Festival « Plumes d’Afrique », le spectacle « Par la nuit » de Jean-Luc Raharimanana et  Tao Ravao; la première partie sera assurée par la lecture de textes élaborés par des élèves et des chants traditionnels par le Club Tana.
  • Au cours de l’année scolaire, poursuite de l’étude de notre thème commun « Les villes » en diversifiant les angles par exemple :
    • urbanistique : choix ou contrainte de construire sur des terres arables ou inondables (cas du quartier des deux lions à Tours et de rizières au Sud de Tananarive)
    • culturelle : découverte des arts urbains

  • Accueil de nos correspondants malgaches avec notamment élaboration d’une exposition commune et échange autour de notre thème d’étude ; Déplacement à Nantes au mémorial de l'abolition de l'esclavage, dans l'écoquartier et aux anciens docks.

Perspectives :
Déplacement des élèves français à Madagascar envisagé pour 2017/2018.

Lien : Sur le site du lycée Grandmont : le blog « Regards croisés », écrits quotidiens des binômes de correspondants lors du séjours des français à Madagascar en avril-mai 2014.

Contacts :
thierry.gass@ac-orleans-tours·fr

Bandia-Monnet : Coopération entre le lycée Jean Monnet de Joué_lès-Tours et le lycée de Bandiagara (Mali) du lycée Jean Monnet de Joué-Les-Tours (37)

Région : Mali (Cercle de Mopti)

Thèmes : Échanges interculturels

Porteur du projet : Christophe Dupin ((professeur de SES)

Niveaux de classe concernés :  Seconde – 1ère - Terminale

Dates : depuis 2007

Projet incluant une mobilité physique des élèves : oui

Résumé du projet : 

En vidéo : "De l'intérêt d'une rencontre interculturelle"

Le projet fait suite à huit années de projets en commun menés entre les deux établissements qui ont donné lieu à de multiples événements. L'association Bandia-Monnet cogérée par des élèves et des professeurs du Lycée Jean Monnet de Joué-lès-Tours a été créée en juin 2007. Les deux lycées ont signé un accord d'appariement en 2008. Ce projet d'ouverture internationale et de développement de la coopération internationale figure aux projets d'établissement des deux lycées. Une association a été créée en mars 2009 à Bandiagara dont les adhérents sont des élèves et des professeurs du lycée de Bandiagara. Nous avons pu réaliser 5 rencontres d’élèves et de professeurs (2008-2009-2010-2012-2014).

Nos principales réalisation depuis 2007 :

  • Financement et installation d'une connexion Internet au lycée de Bandiagara.
  • Développement d’un atelier cinéma à Bandiagara (équipement +formations au logiciel de montage)
  • Travail et échange à partir de la lecture d'oeuvres littéraires en commun (auteurs français et maliens) et rencontres d’auteurs africains (financement de rencontres d’auteurs à Bandiagara)
  • Organisation depuis quatre ans du "Mois du Mali et de l'Afrique" au lycée Jean Monnet : stage de danse, de contes, de percussions africaines, rencontres avec des artistes africains en France (griot, cinéaste, écrivain).
  • Echanges épistolaires entre élèves
  • Réalisation d'expositions par des élèves
  • Projections de films africains en France et au Mali
  • Mise en place de classes spécifiques à projet "Mali" en France et de classes "France" au Mali
  • Organisation d'une "Rencontre cinématographique de Bandiagara", projections de films, Atelier Cinéma au Lycée de Bandiagara, réalisation d'un film en commun réalisé par des élèves maliens et français : "Bandiagara, portraits croisés".
  • Réalisation de films projetés au Mali par les élèves français : « Sala Mali Cam » et réalisation par les élèves maliens d'un film : « Mali Cam Salam » projeté en France
  • Organisation d'une rencontre théâtrale en France, création d'un spectacle commun entre des élèves maliens et français, venue d'une délégation d'élèves et de professeurs maliens
  • Organisation d'un travail de création de sculptures africaines
  • Création d'une association en France "Bandia-Monnet" et d'une association au Mali afin de faciliter les projets de partenariat et d'impliquer encore plus activement les élèves dans les deux lycées
  • Participation à la journée de la Coopération internationale de la Région Centre chaque année
  • Participation au festival "Plumes d'Afrique"
  • Création d'une plate forme Internet d'échange pédagogique multidisciplinaire "Togunaweb"
  • Financement d'un ensemble d'instruments de musique traditionnelle pour le lycée de Bandiagara
  • Réalisation d’un journal en coopération avec les élèves du lycée de Bandiagara «Bandiagara Actualités », 300 exemplaires vendus
  • Réalisation de programmes de Télévision BandiaTV
  • Organisation de stages pédagogiques et informatiques de formation à destination des professeurs et des élèves maliens
  • Création d'une association Bandia-Monnet à Bandiagara
  • Création d'un herbier numérique
  • Création de spectacles de danses dogon et hip hop
  • Organisation de stages de slam
  • Création d'un compte Facebook commun (156 membres)
  • Aide à la réalisation de plusieurs projets de développement pour les jeunes de Bandiagara (projet lecture, alphabétisation, troupe de théâtre, maraîchage, compagnie de danse)

Financement : Région Centre-Ville de Joue-les-Tours- FSE du lycée- Lycée Jean Monnet

Aide au montage du projet : Association Centraider, Caf

Actualité :

Notre projet « Une année aux couleurs de l'Afrique » se décompose en deux grandes parties :

  • 1ère partie : la Rencontre de Bandia-Monnet
    Le projet 2015-2016 s’inscrit dans la continuité du partenariat commencé en 2007 qui a vu se réaliser de nombreuses activités et productions culturelles conjointes : développement des nouvelles technologies, réalisations de journaux scolaires (1er journal de Bandiagara), travail autour de la littérature : théâtre, slams, et de la danse, travail autour de la flore des deux pays
  • 2ème partie : l'accompagnement au développement de la compagnie « Yassigou Temou »
    Ce sera la première fois que ces danseurs et musiciens se produiront à l'étranger avec les célèbres masques de la société des masques de Bandiagara (rendus célèbres mondialement par l'ethnologue Marcel Griaule et par le cinéaste Jean Rouch). Nous souhaitons poursuivre le travail autour de la danse avec les élèves lors de l’échange de 2016.
Carte des états marocains

Lycée Vaucanson – Tours (37)
Titre du projet : Distilla'sun

Pays-Région : Maroc (région de Marrakech)

Thèmes : solidarité – échange culturel

Porteurs du projet : Emmanuel Thibault (agrégé de sciences physiques)

Niveaux de classe concernés : 1ère et Terminale S

Dates : Partenariat initié en 2012.

Projet incluant une mobilité physique des élèves :  oui

Résumé du projet :
Les eaux florales obtenues par hydrodistillation (plus exactement entraînement  à la vapeur) sont très utilisées au Maroc tant pour l’eau de fleur d’oranger en cuisine, l’eau de rose démaquillante ou encore l’eau de thym ou de romarin pour leurs vertus curatives des affections respiratoires et digestives. Nos partenaires marocains avec lesquels notre établissement entretient des liens depuis 2012, nous ont demandé d’étudier un dispositif d’hydrodistillation utilisant l’énergie solaire limitant ainsi les rejets de gaz à effet de serre et le rendant accessible financièrement au plus grand nombre.
    - Dans un premier temps, nous avons dû, par mimétisme, réfléchir à un dispositif permettant de distiller, optimisant le fonctionnement et le coût, en nous déplaçant au Maroc à la rencontre de familles ou d’artisans qui distillent encore, mais aussi pour réaliser les premiers essais au soleil du Maroc…(novembre et janvier).
    - Dans un second temps, nous avons dû vérifier que les eaux obtenues étaient proches tant en quantité qu’en qualité de celles recueillies par une méthode traditionnelle en partenariat avec les facultés de chimie et médecine de Tours qui nous ont mis à disposition leur matériel d’analyse (Jérôme Thibonnet de la faculté de Chimie et Frédéric Montigny de la faculté de Médecine).

Rappels :
Programme centré de 2012 à 2014 sur l'utilisation du four solaire BISS. Créé par l'association Bolivia Inti Sud Soleil, il a été inventé pour permettre aux familles vivant dans des pays en voie de développement de cuisiner sans consommer de bois et sans être soumis à des vapeurs toxiques. Ce cuiseur est réalisé grâce à un montage simple, avec des matériaux rudimentaires, afin de pouvoir être reproduit dans des villages avec peu de moyens.
En 2012-2013, l'idée a été de faire la promotion de ce four solaire au Maroc, dont 3 ont été implantés dans la région de Marrakech.
En 2013-2015, à la demande de nos partenaires, nous avons optimisé le four afin de renforcer son intérêt auprès des populations. Il a notamment été adapté au séchage des aliments et à la distillation.

Financement : Région Centre Val de Loire  (40%) / Rotary (15%)  / Participatif (20%) / Département (10%) Ville(5%) /

Aide au montage du projet : Région Centre Val de Loire (Coopération internationale

Actualité 2016 : 
Le premier déplacement en vue d’une promotion du dispositif a eu lieu du 25 au 29 mars à l’occasion de la fête de la fleur d’oranger à Marrakech. Il a été l’occasion de rencontres multiples et fructueuses. Le projet a rencontré un véritable succès auprès
-    de spécialistes comme le Pr Jalil Belkamel, aromatherapeute qui a apprécié la qualité de nos premières eaux parfumées ;
-    de politiques comme Khadija EL FADDI, adjointe au Maire de Marrakech, ou encore Touria IKBAL, présidente de l’action culturelle de la Région de Marrakech, intéressées dans le cadre de la Cop 22 ;
-    du consul de France qui nous a invité à cueillir des fleurs d’oranger dans son jardin ;
-    le Directeur-actionnaire du parc de loisirs écologique Terres d’Amanar, Jean-François FIQUET, qui a invité les jeunes à animé un atelier et une conférence dans le cadre de la Cop 22.
http://www.vaucanson.org/php5/Accueil/index.php/distilla-sun/1050-distillation-a-la-fete-de-la-fleur-d-oranger
http://www.vaucanson.org/php5/Accueil/index.php/distilla-sun/1051-cueillette-chez-le-consul-de-france
Le projet dépasse le cadre scientifique avec l’écriture et la mise en scène d’une pièce de théâtre par nos jeunes avec ceux de la fondation Dar Bellarj autour de la distillation d’eaux florales.
Nous avons accueilli les jeunes de la fondation Dar Bellarj lors des 10 ans de la fête de la science dans notre Lycée  à Tours du 5 au 12 octobre 2016. La pièce de théâtre « Senteurs d’ici et d’ailleurs » a été jouée à deux reprise dans notre établissement et dans le village des roses de Touraine, à Chédigny.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Ch%C3%A9digny/n/Contenus/Articles/2016/10/11/Une-parabole-de-l-entente-des-cultures-2867177

Les prix :
Le projet a remporté un premier prix au concours C.Génial qui se tenait à Paris le 21 mai 2016 et une médaille d’Or du concours Lépine au salon des Jeunes Inventeurs et Créateurs de Monts (37).
http://www.vaucanson.org/php5/Accueil/index.php/distilla-sun/1074-un-premier-prix-au-concours-c-genial-pour-le-projet-distilla-sun

Primés à une finale nationale, ils peuvent candidater au concours I-SWEEEP qui se tiendra à Houston-Texas en avril 2017. Il s’agit d’un concours scientifique axé sur le développement durable qui a lieu tous les ans et auquel 3 équipes du Lycée ont déjà participé en 2009, 2012 et 2015.


Projet 2017 en cours d'élaboration :
Rendez-vous est donc pris pour participer à des actions dans le cadre de la Cop 22 en novembre 2016 au travers d’ores et déjà de trois actions entre le 9 et le 16 novembre 2016 :
-    Atelier de fabrication du dispositif avec des femmes de la Médina à la fondation Dar Bellarj le mercredi 9 novembre après-midi et jeudi 10 novembre au matin ;
-    Atelier de distillation et conférence à Terre d’Amanar a priori les 12 et 13 novembre 2016 ;
-    Présentation du projet Dsitilla’Sun et pièce de théâtre jouée par nos jeunes et ceux de la fondation Dar Bellarj au lycée Français Victor Hugo le jeudi 10 novembre ;
-    Atelier de distillation et pièce de théâtre jouée par nos jeunes et ceux de la fondation Dar Bellarj au Centre Culturel de Marrakech le vendredi 11 novembre ;
-    Probable présentation dans la zone verte de la COP22, date à venir.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2016/09/12/Le-lycee-Vaucanson-se-prepare-pour-la-COP-22-a-Marrakech-2835915


Liens : 
Site Internet au Lycée : http://www.vaucanson.org/php5/Accueil/index.php/distilla-sun
Page facebook : Distilla’Sun, (un projet solidaire, sociétal et durable)
@distillasun 
Vidéo de présentation du projet : http://www.dailymotion.com/video/x3zngwp
Web-série réalisé par Nathanaël Lemaire de France 3 – Val de Loire :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/indre-et-loire/tours/du-scolaire-au-solaire-1082209.html

Contact : Emmanuel.Thibault@ac-orleans-tours·fr 

 

Echanges culturels et pédagogiques entre les collèges de St-Benoit-du-Sault (France) et Iguissel (Maroc)

Région : Guelmim Es Smara (porte du Sahara)

Thèmes : Echanges interculturels et pédagogiques, solidarité

Porteur du projet : Catherine Boireaud, CPE

Niveaux de classe concernés : de la 5ème à la 3ème

Dates : Depuis 2011

Projet incluant une mobilité physique des élèves : oui, une dizaine d’élèves (avec réciprocité)

Résumé du projet :

2011-2012 : Dans le prolongement d'un Itinéraire de Découverte dont le thème est : Condition des enfants, ici et là-bas, hier et aujourd'hui (20 élèves de 5èmes, C.P.E et deux enseignants), un partenariat se met en place entre le Lycée collégial d’Iguissel et le collège de Saint-Benoit-du-Sault.

Correspondances par courriers et vidéos, car le collège marocain n’est pas doté de connexion Internet. Les élèves, pour la plupart, n’ont ni ordinateur, ni téléphone.

Travaux au sein d’un atelier développement durable : la gestion du papier au collège de St Benoit et la gestion de l’eau au collège d’Iguissel.

La validation de l’appariement est prononcée le 20 décembre 2013.

Achat et acheminement de matériels pour les enseignements au Maroc (S.V.T et E.P.S) grâce au bénéfice d’une soirée de solidarité.

Mobilité du 11 au 22 octobre 2013 à Iguissel. Co-réalisation d’un film sur le séjour.

Financement : A St-Benoit-du-Sault, organisation de soirées marocaines par la communauté éducative à laquelle se sont joints des partenaires locaux (élus et commerçants).

Aide au montage du projet : Aucune aide

Contacts :
catherine.boireaud@ac-orleans-tours·fr 

 

CEPAM : Coopération Educative autour des Plantes Aromatiques et Médicinales

Région : Meknes Tafilalet  au Maroc

Thèmes : Coopération éducative autour du thème des plantes aromatiques et médicinales marocaines

Porteur du projet : Cécile QUEMIN, professeure agrégée de Biochimie-biotechnologie

Niveaux de classe concernés : 1ère S et 1ère - terminale STL biotechnologie

Dates : Depuis la rentrée 2012

Projet incluant une mobilité physique des élèves : oui , échanges réguliers et réciproques  entre les deux lycées partenaires

Résumé du projet :

CEPAM est un projet d’échange pluridisciplinaire et thématique, ouvert sur le territoire (collectivités, établissements du bassin, entreprises) et sur le monde (région de Meknes au Maroc).
Il a pour objectifs de :
·    Mettre en évidence la filière PAM entre les deux régions à travers la découverte des productions locales de la région de Meknes-Tafilalet (agriculture artisanale, plantes sauvages, organisation des coopératives de femmes) et l'utilisation des plantes en région Centre (entreprises pharmaceutiques et cosmétiques),
·    Connaître les centres de recherche et développement dans les deux régions pour donner de l’ambition aux élèves à poursuivre des études,
·    Développer et partager les pratiques pédagogiques autour d’un thème spécifique (démarche de projet),
·    Identifier les programmes de protection et de conservation des plantes et les comportements « responsables » – notamment incidence de la déforestation et des arrachages sauvages (E.D.D),
·    Mettre en commun les travaux parallèles des deux équipes lors de séjours réciproques,
·    Rapprocher les cultures au plan local et interrégional et combattre les clichés de part et d’autre,
·    Valoriser les filières scientifiques et technologiques (STL)

Financement :
-    Conseil Régional (dans le cadre de la coopération décentralisée et le partenariat avec la Région du Meknès Tafilalet)
-    Ville de Blois dans le cadre des jumelages des villes Blois et Azrou
-    Lycée dans le cadre du projet d’établissement
-    Familles dans le cadre d’un séjour
-    Autres (don d’association, d’entreprises…)

Aide au montage du projet :
-    Service de la coopération internationale du conseil régional ,
-    Celui de la ville de Blois, Blois-Azrou
-    Centraider
-    CCFD Terres Solidaires

Lien : www.lycee-dessaignes.com ,
rubrique : Accueil > La vie pédagogique > Atelier scientifique des plantes aromatiques et médicinales

Contact :
Michel.ignaczak@ac-orleans-tours·fr

Carte des états sénégalais

Projet Casamance
lycée des métiers Jean d'Alembert – Issoudun (36)

Région : Sénégal région de la Casamance

Thèmes :Réparation de véhicules et actions de soutien au projet au sein de l’établissement

Porteur du projet :Frédérique Gaudin(proviseure)

Niveaux de classe concernés : terminale maintenance des véhicules automobiles, seconde maroquinerie

Dates : Depuis 1993

Projet incluant une mobilité physique des élèves : oui, mais pour un nombre très limité d'élèves

Résumé du projet :

Le projet consiste à remettre en état de petits véhicules utilitaires confiés par des entreprises – en particulier ERDF – qui sont acheminés, tous les deux ans, vers la Casamance. Ces voitures sont mises à disposition des postes sanitaires dans la province de Casamance –particulièrement dans les districts de Zinguinchor et de Kolda- et servent au déplacement des malades. L’action s’inscrit dans le développement de la politique régionale de santé publique et l’association « les anciens et amis de la Casamance » est en charge à la fois de la logistique et des relations avec les autorités sénégalaises.

Outre la réparation des véhicules deux élèves et un enseignant se rendent, une à deux fois par an, dans la région pour assurer une partie de la maintenance des véhicules livrés. Cette maintenance s’effectue en partenariat avec le centre de formation CFA de ZIGUINCHOR. Le projet consiste à terme, à proposer au CFA une coopération renforcée avec des échanges d’enseignants – voire de lycéens-.

Le lycée d’Alembert s’est emparé du projet :

  • Tous les ans les élèves de la section de maroquinerie avec le soutien de leurs professeurs d’enseignement professionnel et d’arts appliqués dessinent et fabriquent des série de petits cabas en toile qui sont vendus lors des portes ouvertes pour financer partie du projet.
  • L’ensemble des élèves et des personnels (agents, professeurs, personnels…) participent à la journée « Self en Casamance » et sont donc, par cette opération, sensibilisés à la thématique de la coopération.
  • Par le biais de la presse régionale et de la télévision locale les habitants du bassins sont informés de ce projet de coopération qui a pour objectif premier d’améliorer les conditions de vie des personnes des districts et de faire connaître à nos jeunes un autres environnement.

 

Financement : Le projet est financé par la Région Centre au titre de la « coopération internationale », par les Anciens et amis de la Casamance, par le lycée ainsi que par la réalisation d’objets confectionnés. A côté du lycée une association « d’Alembert en Casamance » a été créée pour être bénéficiaire des subventions et dons divers.

Aide au montage du projet : Il faut souligner le travail de l’ Association « Anciens et amis de la Casamance », ainsi qu’ l'ERDF qui fournit les véhicules à rénover.

Contacts :
site du lycée : www.lyc-alembert-issoudun.tice.ac-orleans-tours.fr
frederique.gaudin@ac-orleans-tours·fr 

MEN
accédez à  votre espace