> Portail pédagogique
Ressources transversales
Accueil
École-collège
Espaces disciplinairesRessources Chartres 1Ressources Chartres 2Ressources Chartres 3Ressources ChâteaudunRessources Dreux 1Ressources Dreux 2Ressources Nogent-le-RotrouRessources ChâteaurouxRessources Tours nord-sudRessources Blois-OnzainRessources ContresRessources Romorantin
Lycée
Action éducative
Dispositifs particuliers
Ressources transversales
Portail pédagogiqueRessources transversales > Accompagnement éducatif

Accompagnement éducatif

La circulaire n°2007-011 du 09 janvier 2007 sur la préparation de la rentrée 2007 est complétée comme suit, dans la partie 3 "l’égalité des chances mieux garantie".

Objectifs et publics

Afin de favoriser la réussite de tous, il est demandé aux collèges de mettre en place un "accompagnement éducatif" hors temps scolaire. Destiné à partir de la rentrée 2007 à l’ensemble des collèges (publics et privés) de l’éducation prioritaire, et notamment, des "réseaux ambition réussite", ce dispositif est mis en place dans l’ensemble des collèges et les écoles de l'éducation prioritaire à la rentrée 2008. Il a vocation à s'étendre par la suite à l’ensemble des écoles et des lycées.

D’une durée indicative de 2 heures, cet accompagnement sera organisé tout au long de l’année en fin de journée après la classe, quatre jours par semaine.

L’organisation de cet accompagnement éducatif répond à une forte demande sociale de prise en charge des élèves après les cours. Il s’agit d’assurer en toute équité à chaque élève, quel que soit son milieu familial, l’encadrement de son travail personnel, l’épanouissement par la pratique du sport et l’ouverture au monde de l’art et de la culture, conditions nécessaires au bon déroulement de sa scolarité. Ce dispositif contribuera ainsi à l’égalité des chances entre tous les élèves.

Cet accompagnement sera offert aux élèves volontaires de tous les niveaux d’enseignement. Il est souhaitable que les élèves de 6e en bénéficient largement afin de faciliter leur adaptation au collège et de construire les bases de leur réussite scolaire.

Il doit proposer, sans être limitatif, trois domaines éducatifs également essentiels à un parcours de réussite :

  • l’aide aux devoirs et aux leçons,
  • la pratique sportive,
  • la pratique artistique et culturelle.

Contenus pédagogiques

Pendant le temps d’aide aux devoirs et aux leçons, les élèves sont accueillis, selon les cas, pour approfondir le travail de la classe ou réaliser les devoirs demandés par les enseignants et trouver une aide si nécessaire. Ils peuvent aussi bénéficier de moments d’apprentissages différents s’ils n’ont pas besoin d’aide particulière. Diverses activités peuvent être envisagées : aide méthodologique, approfondissement disciplinaire, lecture, travail sur projet interdisciplinaire, recherches documentaires...

En ce qui concerne le niveau de 6e, l’accompagnement éducatif prendra plus particulièrement la forme d’études dirigées, si possible assurées par un enseignant, afin d’accompagner les élèves aussi bien dans les acquisitions d’ordre méthodologique que dans les apprentissages fondamentaux, notamment en début d’année.

Les activités sportives prendront appui notamment sur les possibilités offertes localement par les associations sportives et tout particulièrement l’association sportive du collège.

Pour la pratique artistique et culturelle, tous les domaines et toutes les formes de l’art et de la culture sont à envisager. Il conviendra de mettre l’accent sur les activités de découverte culturelle, d’expression et de création artistiques qui aboutissent à des réalisations concrètes par les élèves. La mise en œuvre de ces actions s’inscrit nécessairement dans le cadre des partenariats culturels locaux qui sont à poursuivre et à approfondir.

L’accompagnement éducatif doit également favoriser l’accès des élèves aux techniques usuelles de l’information et de la communication et permettre une utilisation riche et variée des outils numériques.

En collège, toutes les solutions permettant l’accès au centre de documentation et d’information pendant les créneaux horaires de l’accompagnement éducatif seront donc recherchées.

Modalités de mise en œuvre

Tous les collèges de l’éducation prioritaire sont concernés. Certains bénéficiant déjà d’actions d’accompagnement, il ne s’agit pas de les remplacer mais d’organiser l’accompagnement éducatif en coordination et en complémentarité avec les dispositifs qui existent localement, en partenariat étroit avec les collectivités territoriales et les autres services de l’Etat.

Le projet d’accompagnement éducatif des élèves sera présenté au conseil d’administration et intégré au projet d’établissement.

Les trois domaines (aide aux devoirs, pratique sportive, pratique artistique et culturelle) seront offerts, mais la part respective de chacun d’entre eux peut varier au cours de la semaine et pendant l’année, selon les formules adaptées à l’établissement. Il est toutefois indispensable que les élèves bénéficient d’activités relevant bien des trois domaines, en fonction de leurs besoins et de leurs motivations.

Dès la rentrée scolaire, le chef d’établissement veillera à informer les familles de la mise en œuvre de ce dispositif, à établir à leur intention un document d'information explicitant les procédures d'inscription et les indications sur les contenus proposés. L’inscription à l’accompagnement éducatif requiert l’autorisation parentale et se fera selon les modalités habituelles. Ces informations seront mises en ligne sur le site Internet des établissements qui en disposent. Le site Internet académique mentionnera également l’ensemble des établissements offrant ce nouveau dispositif aux familles.

Même si la plupart des activités se dérouleront dans les locaux scolaires, certaines activités sportives et culturelles peuvent avoir lieu à l’extérieur de l’établissement afin de pouvoir bénéficier des structures locales existantes.

Cet accompagnement éducatif prendra appui sur les dispositifs existants dans les collèges. Le concours des collectivités territoriales et des associations sera particulièrement recherché, notamment dans tous les cas où leurs interventions, traditionnellement importantes, constituent un apport très apprécié.

L’aide aux devoirs et aux leçons pourra être assurée par des enseignants volontaires assistés, si nécessaire, par des assistants pédagogiques ou des assistants d’éducation. Les études dirigées pour les élèves de 6e seront assurées de préférence par des enseignants volontaires.

L’animation des activités de sport et de pratique artistique et culturelle pourra, selon les situations, être assurée par des enseignants volontaires ou des intervenants extérieurs, ainsi que par des assistants d’éducation si elles se déroulent dans l’établissement.

Les enseignants volontaires qui participeront à l’accompagnement éducatif percevront une rémunération sous la forme d’heures supplémentaires effectives.

Le dispositif devra être mis en œuvre dans l’ensemble des établissements de l’éducation prioritaire à partir de la rentrée scolaire et au plus tard le 05 novembre 2007.

Ce dispositif concerne les collèges de l’éducation prioritaire. Dans les réseaux ambition-réussite, les inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l’éducation nationale pourront le mettre en œuvre dans les écoles en s’inscrivant dans les dispositifs d’accompagnement existants.

Le ministre de l’Education nationale

Xavier Darcos

 


Complément à la circulaire de préparation de la rentrée 2007 : mise en place de l’accompagnement éducatif dans les écoles et collèges de l’éducation prioritaire.

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie, aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale, aux IEN chargés de circonscription du 1er degré

Vers le haut

 

GUIDE DE L'ACCOMPAGNEMENT ÉDUCATIF

Textes de références : circulaires 2007-115 du 13.07.2007 et 2008-080 du 05.06.2008.

L’accompagnement éducatif répond au souci de donner à tous les élèves, quel que soit leur milieu social, les moyens de réussir leur parcours scolaire. Il a, notamment, pour vocation d’assurer des conditions d’études favorables, un accès à différentes activités, une ouverture au monde de l’art et de la culture à tous ceux qui n’en bénéficient pas dans leur milieu familial.

L’accompagnement éducatif constitue pour les élèves volontaires, une offre complémentaire aux enseignements, en dehors du temps scolaire.

Il convient de le distinguer :

  • de l’aide apportée à tous les élèves qui en ont besoin dans le cadre des activités obligatoires (durant les cours par la différenciation pédagogique et, si nécessaire, par la mise en place d’autres dispositifs spécifiques : groupes de besoins, groupes de compétences...) ;
  • du PPRE qui s’adresse à quelques élèves en difficulté, s’appuie sur un diagnostic et fait l’objet d’un contrat avec l’élève et sa famille. C’est un programme qui peut inclure une action en classe, un temps de soutien. Il peut aussi recommander à l’élève de s’inscrire à l’accompagnement éducatif.

Points de vigilance


> Le projet d’accompagnement éducatif est élaboré à partir d’une analyse de la situation et des besoins de l’élève, il définit des objectifs à atteindre (compétences, capacités, attitudes), et prévoit une évaluation du dispositif au regard de ces objectifs.


> La liaison entre l’accompagnement éducatif et l’enseignement doit être assurée, notamment par la participation des enseignants et la mise en place d’outils de communication efficaces.


> Toutes les activités proposées dans le cadre de l’accompagnement éducatif doivent concourir à l’acquisition des connaissances et des compétences du socle commun, la réflexion sur les compétences est un préalable au choix et à l’organisation de ces activités.

L’accompagnement éducatif offre à tous les élèves qui le souhaitent...

 

Accompagnement éducatif


... un encadrement du travail personnel

... une pratique sportive

... une pratique artistique et culturelle

... un renforcement de la pratique de l’anglais oral

Objectifs

>  Développer des compétences méthodologiques ou/et disciplinaires ;
> développer l’autonomie, l’initiative et la responsabilité face au travail scolaire ;
> contribuer à la construction de repères artistiques et culturels ;
> développer l’expression et la création.

Personnels impliqués  sous la responsabilité du chef d’établissement

> Enseignants volontaires (dont les professeurs documentalistes) et les personnels de la vie scolaire ;
> assistants pédagogiques ;
> intervenants extérieurs sous réserve de qualification reconnue.

> Enseignants EPS ;
> personnels titulaires d’un brevet d’état.

Tout autre animateur n’interviendra que sous l’autorité et en présence de l’une ou l’autre de ces personnes.

> Enseignants et équipe éducative ;
> les professionnels de la culture et du milieu artistique en privilégiant ceux des structures les plus proches.

Sous réserve de qualification reconnue, ou de conventions, et/ou de projets.

> Enseignants de la discipline ;
> locuteurs natifs ;
> assistants d’anglais.

Contenus

> Aide aux devoirs et aux leçons, avec si besoin :
- apports méthodologiques,
- éclairages sur les compétences disciplinaires ou transversales ;
- aide aux projets interdisciplinaires ;
> aide à l’utilisation des outils numériques ;
> aide à la recherche documentaire.

> Initiation à une activité en liaison avec un manque repéré de l’élève (non nageur, par exemple) ;
> pratique d’un sport en lien avec une culture sportive locale forte ;
> promotion d’une activité, en liaison avec des partenaires.

> Activités en liaison avec la découverte et la compréhension de l’environnement culturel local, dans un souci de cohérence du parcours de l’élève ;
> pratiques : atelier artistique, atelier de culture scientifique et technique ;
> projets transdisciplinaires.

> Activités d’entraînement à la prononciation et à la maîtrise de l’intonation ;
> situations d’interactions orales, jeux de rôles ;
> activités d’entraînement à la prise de parole en continu ;
> situations de compréhension prenant appui sur les outils multimédia, les TIC, les visioconférences.

Horaires

> De préférence le soir après les cours, quatre jours par semaine, sur une durée maximum de 2 heures consécutives ;
> pour les établissements tenus par l’obligation de transport scolaire, les emplois du temps devront préserver (dans la mesure du possible) la dernière heure de la journée pour la mise en place de ce dispositif, en privilégiant les élèves de 6ème.

Effets attendus

>  Evolution des attitudes et des comportements ;
> diminution de l’absentéisme, réduction du décrochage scolaire ;
> développement de l’autonomie ;
> développement de l’effort individuel et collectif, dans le respect de règles et de contraintes explicites et partagées ;
> acquisitions de connaissances et de compétences ;
> amélioration des résultats scolaires ;
> amélioration du climat relationnel entre les élèves concernés et leurs professeurs ;
> amélioration du climat de travail au sein de l’établissement et évolution des pratiques enseignantes.

Protocole de mise en place

>  L’impulsion se fait par le chef d’établissement et l’équipe de direction ; le pilotage du dispositif se fait via le conseil pédagogique ;
> la phase de constats permet d’identifier les manques et les besoins des élèves, de mobiliser les personnels encadrants et de mettre en cohérence les différents dispositifs déjà existants ;
> la phase de mise en place prévoit les temps nécessaires pour la concertation (démarche, contenu, suivi des élèves, évaluation) ;
> la phase de communication permet d’informer les familles sur les offres et l’intérêt du dispositif ;
> l’évaluation du dispositif se fait à partir d’indicateurs reprenant les critères des effets attendus.


Vers le haut

Recommandations

  • Pour les activités sportives : les établissements ont la possibilité de signer une convention avec un club ou une association sportive. Le dossier constitué et déposé à la DDJS, permet de bénéficier de subventions pour la mise en place d’activités sportives sur le temps de l’AE, en frais de fonctionnement ou d’équipement.
  • Les élèves n’ont pas à souscrire de licence sportive ni à présenter un certificat médical, le principe de l’aptitude physique a priori étant retenu comme lors des activités d’enseignement obligatoire. Seules les restrictions à certaines pratiques pour des élèves présentant des handicaps ponctuels ou permanents font l’objet d’un certificat médical préalable (circulaire n°2008-080 du 05 juin 2008 publiée au BO n°25 du 19 juin 2008).

Vers le haut

Contacts

Rectorat :
IA-IPR établissements et vie scolaire : ia-iprevs@ac-orleans-tours·fr
Daac : daac@ac-orleans-tours·fr
PEVS : politique-projet@ac-orleans-tours·fr - ce.cvs@ac-orleans-tours·fr

Drac Centre : 02.38.78.85.00.
DRDJS : 02.38.77.49.15.

Liens utiles : pour une approche complémentaire

accompagnement_educatif
AccompEduc1207.pdf
accompagnement-educatif
http://www.schweitzer.ac-creteil.fr/spip/spip.php

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace