> académie d'orléans-tours
Orientation
Académie
Orientation
Examens
Formations
Pédagogie, action éducative
Concours, emplois, carrières
Portail pédagogiqueEspace parents et élèves
accueilOrientationÉgalité filles-garçons > Documents de cadrage

Les documents de cadrage

Les statistiques nationales

Cette brochure regroupe, sous forme de tableaux et de graphiques, les principales données statistiques disponibles sur les parcours scolaires comparés des filles et des garçons.
Réalisée conjointement par la direction générale de l'Enseignement scolaire et la direction de l'Évaluation, de la Prospective et de la Performance, elle veut être un outil de référence pour les académies.
Les données sélectionnées dans la publication contribuent en effet au tableau de bord national que les académies peuvent décliner afin de disposer d'éléments de comparaison, d'analyse et de décision pour la réalisation des objectifs d'égalité entre les sexes qui figurent au rang des principes fondateurs énoncés dans le Code de l'éducation et confortés par la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École.

Les statistiques académiques

Les statistiques, éléments chiffrés et objectifs restent un élément incontournable pour prendre la mesure des inégalités filles-garçons, femmes-hommes.

Les données académiques actuelles font apparaître, comme au niveau national, des différences dans l'orientation et dans les choix de spécialités de formation des filles et des garçons:

- en 2014, les filles représentent 47% des élèves de terminale S (elles représentent 54% des élèves du 2nd cycle général et technologique). Elles étaient 38% il y a 10 ans.

- les filles s'insèrent globalement mieux que les garçons à la sortie du lycée ... mais moins bien à la sortie du CFA.

- 24% des diplômés des écoles d'ingénieurs et 56 % des titulaires d'un doctorat sont des femmes...

Les conventions :


Signée à Orléans le 7 février 2013, cette convention est articulée autour de 3 chantiers prioritaires :
1. Acquérir et transmettre une culture de l'égalité entre les sexes
2. Renforcer l'éducation au respect mutuel et à l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes
3. S'engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d'études.
Les ministres signataires de cette convention :
le ministre de l'éducation nationale, le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialgue social, la ministre des droits des femmes, porte-parole du gouvernement, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, la ministre déléguée chargée de la réussite éducative.

la convention régionale pour l'égalité dans le système éducatif, signée le 11 novembre 2013
Les grandes orientations définies par la convention interministérielle sont déclinées de façon opérationnelle. Pour la période 2013-2018, elle concerne les écoles, collèges, lycées, établissements agricoles, CFA, et établissements d'enseignement supérieur.
Liste des signataires : la Ministre des droits des femmes, le Préfet de Région, la Rectrice de l’académie d’Orléans-Tours, le Directeur Régional de l’Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt, le Président de la Région Centre, le Président de l’Université de Tours, le Président de l’Université d’Orléans, la Présidente de l’UR CIDFF.

Le rapport du commissariat général à la stratégie et à la prospective de janvier 2014 : lutter contre les stéréotypes filles - garçons


Une réflexion transversale sur le problème des stéréotypes de genre, dans l'enfance et l'adolescence, qui couvre l'ensemble de la vie quotidienne et sur la possibilité de réformer l'architecture des choix offerts aux individus.

Le plan d'action pour l'égalité des filles et des garçons à l'école



Ce plan d'action repose sur :
1. la généralisation de la formation à l'égalité filles-garçons pour les enseignants et cadres de l'éducation nationale
2. des séquences pédagogiques enrichies préparées par les enseignants à partir d'outils rénovés et simplifiés
3. l'inscription de l'égalité entre les filles et les garçons dans les projets d'école et d'établissements

Comportements sexistes et violences sexuelles : prévenir, repérer, agir

Ce guide-ressources a été réalisé par la direction générale de l'enseignement scolaire en partenariat avec le Service des droits des femmes et de l'égalité du ministère des solidarités et de la cohésion sociale. Il entre dans le cadre des travaux du comité de pilotage de la convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif.
Cette publication à destination des équipes éducatives des collèges et des lycées propose :

  • un état des lieux des violences sexuelles en France et des différentes formes de violences en milieu scolaire
  • des définitions et des rappels juridiques relatifs au sexisme, aux violences à caractère sexuel, aux mariages forcés et aux mutilations sexuelles féminines un chapitre sur le rôle de l'École et la prévention
  • des ressources utiles

La charte pour l’égalité entre Femmes et Hommes dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche - janvier 2013


La politique conduite par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche concerne aussi bien les étudiant-e-s que la gouvernance des établissements, l’ensemble des personnels, y compris les chercheuses et chercheurs, ainsi que les activités d’enseignement et de recherche.
Les Conférences invitent chaque établissement :
1. à nommer un-e référent-e ;
2. à utiliser des outils de communication non sexistes, non discriminants, non
stéréotypés ;
3. à faire et diffuser un état des lieux statistique sexué ;
4. à organiser des actions de sensibilisation à l’égalité Femmes/Hommes auprès
des étudiant-e-s comme du personnel ;
5. à prévenir toute forme de violence et de harcèlement.


La feuille de route 2017 du Ministère

Depuis 2012, la feuille de route du ministère de l'Éducation nationale pour l'égalité entre les femmes et les hommes est publiée le 8 mars à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

La feuille de route 2017 a pour ambition de prolonger les actions engagées mais aussi de porter des chantiers nouveaux et structurants pour l’égalité réelle :

  • Le ministère s'engage en ce 8 mars 2017 pour une communication publique sans stéréotype de sexe.
    Le 4 mars 2017, le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche ainsi que chaque recteur et rectrice d’académie ont signé la convention d’engagement préconisée par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.
    Le HCE a édité un Guide pratique pour une communication publique sans stéréotypes de sexe, structuré autour de 10 recommandations pratiques : 

  • dans le domaine des ressources humaines :

- Engagement pour la labellisation des processus RH
- Consolidation des avancées réalisées dans :
    - la politique active de nomination dans les emplois d’encadrement supérieur
    - la connaissance de la situation du Ministère
    - l'intégration de nouveaux indicateurs du rapport de situation comparée dans les bilans sociaux
    - la constitution d'un socle de formation à l’égalité en faveur des personnels

Pour un point d’étape chaque année, en mars avec les recteurs et rectrices et une synthèse annuelle dédiée à l’égalité professionnelle.

  • dans le domaine de l’enseignement scolaire :     

- Accompagnement de l’inscription de l’enjeu de l’égalité dans les nouveaux programmes d’enseignement (EMC, cycles 2,3,4, parcours éducatifs)
- Évolution législative pour la parité dans les instances de la vie collégienne et lycéenne
- Égalité au cœur de la Grande mobilisation pour l’école pour les valeurs de la République
- Renforcement des outils statistiques et de pilotage

 

  • dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche :

- Définition d’un indice de mixité sur la base des bilans sociaux et objectifs de progression
- 9ème conférence internationale sur l’égalité femmes-hommes dans l’enseignement supérieur organisée en septembre 2016
- Développement homogène des formations à l’égalité dans les ESPE
- Lutte contre les violences
- Évaluation de la mise en œuvre d’une politique systémique au moment du dialogue contractuel
- Projets européens et internationaux pour l'égalité femmes-hommes

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace