> académie d'orléans-tours
Formations
Académie
Orientation
Examens
Formations
Pédagogie, action éducative
Concours, emplois, carrières
Portail pédagogiqueEspace parents et élèves

Dispositif d'initiation aux métiers en alternance

Le Dispositif d'Initiation aux Métiers en l'Alternance (DIMA) s'est substitué à la rentrée 2011 aux Classes Préparatoires à l'Apprentissage (CPA).

Le temps d'une année scolaire, il permet à des collégiens ayant 15 ans révolus et moins de 16 ans (donc toujours soumis à l'obligation scolaire) de découvrir grâce à l'alternance, un ou plusieurs métiers.

Gros plan sur cette formation ...

  • La constitution du dossier de demande d'entrée en DIMA :

1. la demande doit être faite par les parents de l'élève, auprès du chef d'établissement du collège d'origine avant le conseil de classe du 3ème trimestre.

2. le conseil de classe donne son avis, fondé sur les résultats scolaires de l'élève, sur sa motivation, sa maturité et sa capacité à poursuivre l'acquisition du socle commun de connaissances et de compétences par cette formation.

3. le chef d'établissement transmet la demande à l'Inspecteur d'académie Directeur des services départementaux de l'Education nationale du département (IA Dasen) pour décision

4. l'IA Dasen organise l'affectation de l'élève

5. le directeur du CFA ou le chef d'établissement du lycée professionnel inscrit l'élève.

  • Signature d’une convention d’accueil d’un collégien dans un CFA ou un lycée professionnel dans le cadre du DIMA

Une convention, rédigée selon le modèle type, doit être signée entre le CFA et l’établissement d’origine pour organiser la scolarité du jeune entrant dans le dispositif.

Les deux modèles types (avec collège - avec LP) sont téléchargeables.

ATTENTION : il faut  joindre en dernière page l'annexe pédagogique de l'année scolaire concernée, également téléchargeable (planning d'alternance).

  • Stages en milieu professionnel

Les stages accomplis en milieu professionnel sont des stages d'initiation ou d'application d'une durée annuelle de 8 à 18 semaines au plus pour une année scolaire.

Ces stages se déroulent conformément aux dispositions des articles D.331-11 à D.311.14 du code de l'éducation.

Une convention doit être passée entre l'établissement d'origine de l'élève, l'établissement d'accueil du dispositif et l'entreprise.

Au cours des stages d'initiation, l'élève effectuent des activités pratiques variées et, sous surveillance, des travaux légers autorisés aux mineurs par le code du travail. Au cours des stages d'application, les élèves peuvent procéder à des manoeuvres ou manipulations sur les machines, produits ou appareils de production nécessaires à leur formation.

Il ne peut accéder aux machines, appareils ou produits dont l'usage est proscrit aux mineurs par les articles D.4153-15 à D.4153-40 du code du travail.

L'élève est accueilli par un tuteur, qui peut être soit le chef d'entreprise, soit un salarié qui justifie d'au moins une année d'ancienneté dans l'entreprise. Il ne peut s'agir en aucun cas d'un salarié titulaire d'un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

  • Poursuite de l'acquisition du "socle commun de connaissances et de compétences" du palier 3, mentionné à l'article L. 122-1-1 du Code de l'éducation". En DIMA l'élève suit donc aussi des cours d'enseignement général ou technologiques. 

En application de l'article D 337-173 du Code de l'éducation, l'IA Dasen et le directeur du CFA ont deux mois pour donner réponse à la famille ayant déposé pour leur enfant une demande d'admission en DIMA. Au delà de ce délai "le silence gardé par l'administration vaut accord".

 

MEN
accédez à  votre espace