Mécanismes et limites du marché
Pourquoi l'offre est-elle une fonction croissante du prix ?

Exercice à trous

Complétez les trous, puis cliquez sur "Vérifier" pour vérifier votre réponse. Utilisez le bouton "indice" pour obtenir une lettre si vous êtes bloqué. Vous pouvez aussi cliquer sur [?] pour obtenir un conseil.
Sachez que votre score sera diminué si vous utilisez des indices ou des conseils.

La quantité que l'entreprise sera prête à vendre (son ) dépend du prix que lui impose le marché. Intuitivement, on devine que plus le prix sera élevé, plus il sera de produire, donc plus l'offre sera .
Essayons d'expliquer pourquoi il en est ainsi.

Il faut d'abord rappeler la notion de : c'est le surplus de coût induit par une augmentation de la production d'une unité. C'est donc le coût de la dernière unité produite.
Les économistes supposent que ce coût marginal augmente quand la production augmente. Cette hypothèse, qui, à certains égards, peut être contestée, repose sur une autre hypothèse : la rationalité des producteurs. Une entreprise utilise d'abord les facteurs de production les plus performants, puis, pour accroître sa production, en utilise de moins performants. Par exemple, je cultive la parcelle de terre la plus fertile, puis, pour augmenter ma production, je mets en culture des parcelles de moins en moins fertiles.



Par ailleurs, la recette que procure la vente d'une unité (ou recette ) correspond au .
Si l' entreprise est soumise à la concurrence pure et parfaite : elle est , ce qui signifie le prix lui est imposé par le marché.
Comme ce prix est imposé par le marché, il est quelle que soit la quantité produite par l'entreprise. Il s'ensuit que une unité supplémentaire vendue rapporte la même recette que l'unité précédente. On a donc recette moyenne = recette marginale = .

L'entrepreneur se demande : dois-je augmenter ou réduire mon offre ? produire une unité en plus ou en moins me permettra-t-il accroître mon ?
S'il produit une quantité telle qu'en augmentant ou en diminuant sa production son bénéfice diminue, c'est que cette quantité est celle qui son bénéfice. C'est donc cette quantité-là qu'il produira. Ainsi sera établie son offre.

Si le coût marginal est inférieur au prix de vente , une unité produite en plus rapporte une recette supplémentaire (recette marginale) à ce qu'elle coûte. Augmenter la production permet alors d' le bénéfice.
Si le coût marginal est supérieur au prix de vente , une unité produite en plus rapporte une recette supplémentaire (recette marginale) à ce qu'elle coûte. la production permet alors d'accroître le bénéfice.
Enfin, si le coût marginal est égal au prix de vente , une unité produite en plus rapporte une recette supplémentaire (recette marginale) à ce qu'elle coûte : on ne peut le bénéfice ni en augmentant, ni en diminuant la production. Le bénéfice ne pouvant plus être augmenté, il est à son .

Finalement, le bénéfice est maximum quand coût = .
La courbe d'offre se déduit donc de la courbe de coût marginal.

Comme (on l'a vu plus haut) le coût marginal est croissant, la courbe d'offre est : plus le prix augmente, plus la production .