> Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Loiret
Orientation et affectation des élèves
La direction des services départementaux
Orientation et affectation des élèves
Gestion des bourses
Espace élèves et familles
Espace écoles et établissements
Espace enseignants
Enseignements et pédagogie
Adaptation scolaire - Handicap
Le numérique à l'école

Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire Repérage et accompagnement des décrocheurs dans l'académie d'Orléans-Tours

Priorité nationale, la lutte contre le décrochage scolaire dans l'académie d'Orléans-Tours se situe tant au niveau des mesures de prévention des sorties sans qualification mises en place par les établissements scolaires qu'au niveau des actions de remédiation de la MLDS auprès des jeunes repérés "décrocheurs" de leur formation.


Pour lutter contre le décrochage au sein des l'établissements scolaires, il est nécessaire d'identifier ses causes (absentéisme de l'élève…) et de mettre en œuvre des mesures de prévention associant l’ensemble des acteurs de la communauté éducative (chefs d’établissements, enseignants, CPE, psy EN, infirmière, parents…).
Ces mesures de prévention revêtent différentes formes : lutte contre l’absentéisme, suivi de l’orientation des élèves, personnalisation des parcours… Elles permettent ainsi de conduire plus de jeunes vers le diplôme de fin de cycle et donc de limiter les sorties prématurées.

Les mesures de remédiation s'adressent aux jeunes décrocheurs de plus de 16 ans repérés sans solution de formation à l'issue de l'opération "Assure ta Rentrée !" ou ayant décroché en cours d'année. Les dispositifs spécifiques de la MLDS s'efforcent d'offrir des solutions individualisées aux jeunes sans qualification.

La prévention des sorties sans qualification

Les dispositifs de prévention du décrochage scolaire ont pour objectif d'éviter des abandons en cours de scolarité en favorisant le maintien des élèves en formation initiale.
La prévention du décrochage scolaire implique donc la mobilisation de tous les établissements de formation initiale auxquels il revient, en premier lieu, de mettre en place les mesures internes de prévention, d’accompagnement individualisé et de repérage des élèves concernés.

> Les seaux FOQUALE  (Formation Qualification Emploi)

Les réseaux FOQUALE créés dans chaque bassin d'éducation et de formation développent des mesures et actions de remédiation au sein de l’Éducation nationale, recensent les actions existantes et les mutualisent. De plus, ils coordonnent l’ensemble des dispositifs tels que les Plates-formes de Suivi et d'Appui aux Décrocheurs (PSAD) permettant le « raccrochage » des élèves.
Ce travail de cohérence et de lisibilité des mesures et des actions permet ainsi à l’Éducation nationale de proposer une réponse adaptée à chaque jeune. Le jeune est pris en charge par des acteurs de l’éducation (entretien avec un psychologue de l'Éducation nationale et un personnel de la MLDS) afin d’évaluer ses besoins, ses compétences et son niveau scolaire pour ensuite lui proposer une solution de retour en formation. Tout au long de ce parcours de formation, le jeune est accompagné par un tuteur de l’éducation nationale.

La responsabilité d’un réseau est généralement confiée au responsable de la Plate-forme de Suivi et d'Appui aux Décrocheurs. Dans l'académie d'Orléans-Tours, il s'agit du directeur de CIO. Il est nommé par l'Inspecteur d'académie-Directeur académique des services de l’Éducation nationale (IA-Dasen).
Il a pour mission d’animer le comité réseau qui rassemble des chefs d’établissement de collèges, de lycées,… Le comité communique avec les acteurs de l'Éducation nationale (personnels MLDS, psy EN, équipes éducatives). Il recense les solutions existantes, analyse et identifie les besoins. Il établit des bilans de son activité.

> Les référents décrochage scolaire

Depuis la rentrée scolaire 2013, des référents « décrochage scolaire » sont nommés dans les établissements du second degré à fort taux d'absentéisme et de décrochage. Leur activité se situe au cœur du dispositif de prévention du décrochage scolaire mais aussi dans l’accompagnement des actions de remédiation mises en place au titre de la MLDS.
Dès les premiers signes annonciateurs d'un risque de décrochage, ils interviennent en coordonnant l'action de prévention menée par les équipes éducatives au sein des « groupes de prévention du décrochage scolaire » (GPDS). Dans le cadre du réseau FOQUALE, ils ont pour mission de faciliter le retour en formation initiale, dans leur établissement scolaire, des jeunes pris en charge.
Les référents peuvent être des chefs d'établissement ou des adjoints, des CPE, des personnels MLDS...

> Les Groupes de Prévention du Décrochage Scolaire – GPDS

Leur mission est de repérer les élèves en risque de rupture scolaire et de leur proposer un accompagnement personnalisé (modules de soutien, de remise à niveau, conseil en orientation, désignation d’un tuteur en charge du suivi de l’élève et des relations avec la famille, PPRE…)
L’objectif  est de contribuer à la sécurisation des parcours de ces jeunes.


Au sein de ces dispositifs, les coordonnateurs de la MLDS jouent un rôle important dans la prévention du décrochage en exerçant leurs compétences de conseil et d’expertise en ingénierie de formation. Ils participent également au repérage des jeunes décrocheurs en lien avec les "référents décrochage scolaire" et les "groupes de prévention du décrochage scolaire". Ils collaborent à la mise en place d’actions de prévention au sein des établissements scolaires.

Vers le haut

Le repérage des élèves décrocheurs

Dans l'académie, le repérage et le suivi des jeunes décrocheurs se sont considérablement améliorés grâce à un partenariat fort avec la Région Centre-Val de Loire, à la mise en place de dispositifs et à la mobilisation de tous les acteurs de la communauté éducative au premier rang desquels les établissements scolaires, les services de l'orientation et les personnels de la mission de lutte contre le décrochage.

Ainsi, on constate une baisse significative du nombre de jeunes de plus de 16 ans, identifiés en situation de décrochage.

> Le Système Interministériel d'Échanges d'Informations (SIEI)

Depuis 2011, un dispositif informatique - système interministériel d'échanges d'informations (SIEI) - permet de repérer les jeunes sortis du système éducatif sans diplôme. Ce système permet d’identifier les jeunes de plus de 16 ans qui ont quitté leur formation avant d'avoir obtenu un diplôme (niveau IV ou V) et qui ne sont pas inscrits dans un établissement public ou privé sous contrat, relevant du ministère de l'Éducation nationale ou du ministère de l'agriculture, ni dans un centre de formation d'apprentis (CFA). Les listes de jeunes sont ensuite transmises 2 fois par an aux responsables des 21 plates-formes locales de suivi et d'appui aux décrocheurs pour que soient mises en place des solutions d’accompagnement.

> Les plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs (PSAD)

Les plates-formes de suivi et d'appui aux jeunes décrocheurs sont un mode de coordination des acteurs locaux de la formation, de l'orientation et de l'insertion des jeunes, adapté au contexte du territoire sur lequel elles sont implantées. Ce dispositif d'accueil et d'accompagnement des décrocheurs relève de la compétence des Centres d’Information et d’Orientation (CIO) dont le coordonnateur est, dans l'académie d'Orléans-Tours, le directeur de CIO. Celui-ci travaille en liaison étroite avec le réseau FOQUALE.

Les 21 plates-formes de l'académie d'Orléans-Tours sont implantées dans les six départements de l’académie.

L’objectif de ces plates-formes est d’accompagner les jeunes de plus de 16 ans, sans diplôme et sans solution, en leur proposant un retour en formation ou la préparation à l’entrée dans la vie active.
Ces plates-formes favorisent un travail partenarial liant ainsi les établissements scolaires, les personnels de la MLDS, les centres d'information et d'orientation (CIO), les missions locales, les écoles de la deuxième chance (E2C), les établissements agricoles, les établissements publics d'insertion de la défense (EPIDE), les Greta, les centres d'aide à la décision, les centres de formation d'apprentis (CFA), les bureaux d'information jeunesse (BIJ), les collectivités...
Depuis septembre 2015, le recrutement d'assistants PSAD, chargés d'assister le responsable de plate-forme, permet de mieux repérer et accompagner les décrocheurs.            

 > "Assure Ta Rentrée"

Depuis 2006, l'opération partenariale "Assure Ta Rentrée", mise en place conjointement par le Rectorat et la Région Centre-Val de Loire, rassemble tous les acteurs du réseau du Service Public Régional de l'Orientation (SPRO). Ce dispositif s'inscrit dans la continuité du suivi post affectation des élèves, effectué par leur établissement d'origine.

Des sessions d'accueil sont organisées durant le mois de septembre, sur l'ensemble de l'académie, en direction des jeunes sans solution après la rentrée scolaire, afin de leur proposer prioritairement les ressources offertes dans le cadre de la formation initiale.

> "Ma seconde chance" : service en ligne d'orientation pour les jeunes en situation de décrochage scolaire

Outil numérique à destination des décrocheurs et des parents, "Ma seconde chance" permet aux jeunes sortis du système scolaire sans diplôme de trouver le lieu d’accueil le plus proche de chez eux et le mieux adapté à leurs besoins.

Mis à disposition par le ministère de l’Éducation nationale et l’Onisep, ce service en ligne est constitué :

  • d’un service de géolocalisation des points d’accueil permettant aux jeunes décrocheurs et à leur famille de savoir à qui s’adresser afin de reprendre le chemin de la formation,

Vers le haut

Plus d'infos

MEN
accédez à  votre espace