> Direction des services départementaux de l'éducation nationale de Loir-et-Cher
Enseignements et pédagogie
La direction des services départementaux
Enseignements et pédagogie
Vie de l'élève
Personnels
Adaptation scolaire - Handicap

Représentation et mime

Retour Espace et albums

version imprimable format pdf

MATERIALISER UNE SCENE D’ALBUM POUR S’APPROPRIER DES NOTIONS SPATIALES :


Démarche réalisée à partir de l’album Tillie et le mur de léo Lionni.

 

Objectifs et compétences

Objectif général : Amener les élèves à lire et représenter l’espace.

Spécifique aux séances: Faire évoluer la maîtrise des notions spatiales 
en laissant l’élève matérialiser une scène d’album.
Puis l’aider à s’approprier un lexique spécifique 
pour décrire la scène et la représenter.

Compétences disciplinaires : 
Savoir reproduire l’organisation dans l’espace d’un ensemble limité d’objets.
Verbaliser la situation en se servant des termes spatiaux 
( derrière, de l’autre côté, en dessous, au dessus de)
Représenter par le dessin.

Compétences transversales : 
Coopérer pour résoudre une situation problème

Matériel

Matériels/ supports spécifiques

Matériel/supports habituels

Album de Lionni « Tillie et le mur »
Récipient translucide
Sable ou terreau
Cailloux ou galets

Pâte à modelerJeux de la classe ( légo, Kapla)
Appareil photo numérique

Déroulement

Étape 1 : s’approprier et comprendre l’enjeu de l’histoire

L’enseignant apporte l’album et laisse les élèves s’exprimer sur la page de couverture : on peut reconnaître la souris de Lionni, on voit qu’elle est grimpée sur une tour de cailloux et qu’elle regarde un mur, elle est devant un mur ( une maison..).
Dans les hypothèses des enfants, l’enseignant note déjà des difficultés à exprimer ces notions spatiales. 
La lecture de l’album permet déjà d’introduire les termes « de l’autre côté » « se plantait devant », « derrière le mur », « se terminer quelque part », « le mur n’avait pas de fin »…. Jusqu’au moment où Tillie a l’idée de creuser la terre pour construire un tunnel.

Étape 2 : Se questionner, s’interroger sur la représentation de l’espace dans les illustrations.

On s’interroge sur ce que Tillie va trouver de l’autre côté du mur.
Je demande à chacun de représenter ce qu’il imagine trouver derrière le mur.
Les productions font rarement apparaître le mur.
Suite aux hypothèses, je poursuis la lecture de l’album jusqu’à la fin.
Les élèves se questionnent sur la place du mur qui a changé dans les illustrations.
D’autres termes spatiaux sont introduits : « passer par le tunnel » « l’autre côté », « du côté de », « d’un côté du mur à l’autre ».

Étape 3 : mimer certaines scènes de l’album.

Ateliers de motricité 
Les solutions proposées par Tillie pour voir ce qui se cache derrière le mur sont mises en place dans la salle de motricité et expérimentées par chacun.
L’intérêt va porter sur la mise en mots des situations proposées ( en amont ou en aval)

  • Escalader/ grimper le long du mur . ( structure à grimper) Atelier 1

  • Longer le mur ( passage sur des poutres le long d’un mur) Atelier 2

  • Percer/ Aller voir de l’autre côté ( utilisation des barres pour percer) Atelier 3

  • Passer sous le mur/ dans le tunnel. Atelier 4

Étape 4 : expérimenter, matérialiser la scène manquante avec les objets de la classe.

Une illustration manque aux élèves pour comprendre le passage des autres souris dans le tunnel.
Je propose de construire cette scène en petit groupe en utilisant ce que nous avons en classe : légo, cailloux, sable de la cour… J’apporte cependant un récipient translucide. 
J’expose la consigne : Vous allez essayer ensemble de représenter la scène qui montre le passage des souris dans le tunnel. Mais attention, il faudra aussi construire le mur.
Chaque groupe d’élèves peut ainsi représenter la scène ( qui sera photographiée) . L’enseignant accompagne les décisions du groupe et questionne le choix des élèves.

Difficultés rencontrées : Les élèves ont enfoncé les galets ( qui représentaient les souris) dans le sable pour dire qu’elles étaient dessous. Afin de mieux faire comprendre le passage des souris dans le tunnel, on pourra utiliser un fil de fer, une gaine électrique ou un tuyau d’arrosage.

Étape 5 : S’approprier le lexique spécifique pour décrire la construction finale. 

On définira ensemble les critères de réussite de la construction : la place du mur, la différence de couleurs entre les deux mondes de souris, la courbe du tunnel….
Certains groupes choisissent de définir deux couleurs pour différencier le monde des souris.

Étape 6 : Représentation par le dessin de la scène manquante

Évaluation envisageable

  • Utilisation adéquate des termes spatiaux.

  • Amélioration des représentations premières.

MEN
accédez à  votre espace