> Direction des services départementaux de l'éducation nationale de Loir-et-Cher
Enseignements et pédagogie
La direction des services départementaux
Enseignements et pédagogie
Vie de l'élève
Personnels
Adaptation scolaire - Handicap

Moyenne section et grande section

Retour

De l’espace vécu (parcours) à l’espace dit (vocabulaire spatial), à l’espace représenté (maquette et plan)
En classe de MS/GS

version imprimable format pdf

Domaine : agir et s’exprimer avec son corps
Compétences : se déplacer, marcher, courir dans un environnement proche puis progressivement dans un environnement plus éloigné (éléments invisibles de l’enseignant, caché par un bâtiment)

Domaine : le langage au cœur des apprentissages
Compétences de communication : participer à un échange collectif en acceptant d’écouter autrui, prendre l’initiative d’un échange et se faire comprendre.
Compétences sur le langage en situation : comprendre les consignes et dire ce que l’on fait ou ce que fait un camarade
Compétences sur le langage d’évocation: rappeler en se faisant comprendre un évènement vécu collectivement. Décrire des objets ordonnés et verbaliser les relations spatiales. Lexique des verbes d’action (ramper, sauter, enjamber..) et du vocabulaire spatial (dessus, derrière, par-dessus…)

Domaine : vivre ensemble
Compétences : respecter les règles de vie communes. Adopter un comportement individuel qui tient compte des contraintes collectives.

Domaine : découverte du monde
Compétences dans la structuration de l’espace : repérer des objets ou des déplacements dans l’espace par rapport à soi. Décrire des positions relatives ou des déplacements à l’aide d’indicateurs spatiaux.

Progression

Séance 1

1-Les élèves se déplacent comme ils veulent sur le parcours et on leur demande de verbaliser ce qui a été fait. 
Réaliser un parcours :

  • monter sur un banc 

  • ramper sous un pont

  • sauter dans un cerceau

  • passer entre des plots

  • passer à côté de la structure

  • marcher sur le tapis

  • passer au-dessus du cube

  • sauter au-dessus de la barre


2-plusieurs situations sont réalisées pour mettre en place le vocabulaire (sur le banc, sous le banc)

3- le maître demande un parcours précis à la classe, il profite de la réalisation par les élèves pour prendre des photos.

4- plusieurs parcours sont ensuite proposés à la classe par un élève 


Séance 1 bis

Production d’écrit en collectif (dictée à l’adulte)sous les différentes photos afin de garder une trace du vocabulaire « ramper sous » « sauter par-dessus » pour les GS.


Séance 2 

1- chaque enfant reçoit une photo (photo secrète) et doit réaliser ce qu’il voit sur la photo.

  • Un cube sur une caisse

  • Un cube dans un cerceau

  • Un cube sous un banc

  • Un cube sur un banc

  • Un plot sur un cube

  • Un plot en haut du toboggan

  • Une balle sur un matelas…..

    2- Les élèves se mettent ensuite par 2 ; un élève décrit à l’autre élève ce qu’il y a sur sa photo en gardant la photo secrète. Le deuxième doit retrouver parmi toutes les situations déjà construites dans la salle, celle qui correspond.
    Les élèves changent ensuite de situation.

    3-Cet exercice est refait différentes fois en changeant les binômes et les photos.

    4-même exercice en binôme mais l’élève qui tient la photo doit donner des indications au deuxième pour construire la situation qui est représentée sur sa photo


    Séance 3

    Travail d’oral collectif pour décrire chaque photo travaillée. (dictée à l’adulte) Insister sur le vocabulaire spatial (dessus, dessous, entre, sous, sur, dans, à côté…)

    Séance 4

    1- Un groupe de 4 enfants reçoit un parcours à réaliser (4 photos dans un ordre précis). Tous les groupes reçoivent les mêmes photos mais dans un ordre différent.

    2- Un des élèves du groupe fait refaire son parcours à un autre groupe mais en ne donnant que des consignes orales (pas de déplacement et pas de geste, si cela est trop difficile il peut tourner le dos à ses camarades lorsqu’il explique).

    Les autres groupes cautionnent ou non le parcours.

    <table border="1" width="100%"> <tbody><tr> <td width="25%">Passer dans le tunnel</td> <td width="25%"> Passer sous le banc </td> <td width="25%"> Monter en haut du toboggan</td> <td width="25%"> Passer entre les plots</td> </tr> </tbody></table>


    Séance 5

    Refaire la même chose que lors de la séance 4 mais avec du matériel beaucoup plus petit sur une table de classe et un playmobil. Du méso espace au micro espace (petit cube, kappla, légo..) Les élèves font faire le parcours à un playmobil.
    Faire verbaliser au maximum le vocabulaire spatial.

    Séance 6

    1- Chercher des objets cachés dans l’école (école, classe ou cours de récréation) par la maîtresse et venir expliquer où on les a trouvés. (à côté de la classe de, devant la porte de, sous le toboggan….) Les objets peuvent être des gros cubes de motricité ( 20 cm de l) que l’on voit de loin, le but n’étant pas de chercher mais de verbaliser ce que tout le monde voit.

    2- Une demi classe cache des objets dans l’école pour l’autre demi classe .Chaque enfant cache un objet.
    Les enfants viennent ensuite expliquer à leur binôme où ils peuvent trouver l’objet. La demi classe suivante part en recherche et ramène l’objet. 
    On vérifie que chaque objet rapporté est bien le bon et l’on cherche à corriger les erreurs.

    - erreur de description précise de la cachette (vocabulaire spatial)
    - erreur de compréhension du message donné (vocabulaire spatial)

    Il est préférable de faire cela en demi classe (atsem et enseignant).

    Il est préférable de prendre des objets très différents pour valider ou non la réussite de chacun et de corriger collectivement les erreurs.

    Séance 7

    1- Se promener dans l’école où l’enseignant a posé des gros cubes et faire verbaliser par les élèves où se trouvent les cubes. (en haut du toboggan, sous le banc….)
    Penser à prévoir plusieurs situations entre … et …. ;difficile pour des enfants de cycle 1

    2- Mettre les enfants par binôme. Un des élèves demande à l’autre d’aller chercher un cube. Les consignes ne doivent être que orales et non gestuelles. Le premier élève du binôme sert à valider ou non. En cas d’erreur les 2 enfants du binôme doivent venir voir avec l’adulte quelle est la source de l’erreur.
    3- Même exercice en binôme mais l’élève ne doit plus aller chercher un cube déjà placé mais en placer un correctement à l’endroit demandé. On garde alors le reste du grand groupe pour valider ou non.

    Séance 8

    Poser un plot loin de .. sur le … en bas de …..
    Poser un plot près de.. entre …. En haut de ….

    Chaque binôme reçoit une photo secrète et doit aller poser un plot loin de...(ce qu’il y a sur la photo) ou le plus prêt de (ce qu’il y a sur la photo) On vérifie collectivement .


    Séance 9

    1- Chaque enfant reçoit une photocopie de 6 photos caractéristiques de la cour de récréation.
    ( tous les élèves n’ont pas la même photocopie) 
    L’enseignant a posé à chacun de ces endroits une boîte avec des gommettes. L’élève doit retrouver le lieu représenté par la photo, aller chercher la gommette et la coller sur sa photo.
    L’élève réalise le parcours dans l’ordre qu’il veut, il n’y a pas de sens de circulation. 

    Trouver une stratégie pour réaliser le parcours le plus vite possible. Le parcours est refait plusieurs fois comme une course de vitesse et chacun explique sa stratégie. (obliger l’enfant à organiser son parcours en fonction des lieux où il doit aller).

    Cette séance a été refaite plusieurs fois pour être assimilée par des MS

    Séance 10

    Même séance que la 9 mais avec un parcours de couleur. 
    Chaque enfant reçoit une photocopie couleur de 6 photos caractéristiques de la cour de récréation et une palette de 6 gommettes de la même couleur que sa feuille. 
    Il y a 4 couleurs de photocopies et donc 4 couleurs de parcours correspondants à 4 couleurs de cubes posés Dan la cours.
    L’élève doit retrouver le lieu représenté par la photo, aller voir où se trouve le cube de sa couleur et coller une gommette sur la photo exactement au même endroit que le cube est posé.

    - cube sur la poubelle
    - cube sous la poubelle
    - cube à côté du toboggan
    - cube en haut du toboggan
    - cube entre _et_ 

    L’enseignant circule avec les élèves aide, valide aide à corriger.
    Cette séance a été refaite plusieurs fois pour être assimilée par des MS

    Le gros problème est la validation des exercices avec une classe de 24 élèves et un seul enseignant, j’ai donc chercher quelque chose à rapporter ou faire rapporter aux élèves qui puisse les motiver et les obliger à venir me voir lorsqu’il y a des erreurs afin que nous puissions corriger ensemble et savoir si l’erreur vient du message émetteur ou récepteur. Les enfants avaient tendance à accepter ce qu’il leur était rapporté par le camarade même si ce n’est pas ce qui était demandé ; cela est plus facile que de corriger. Avec un « doudou » objet personnel cela a pu être atténué ; l’élève n’acceptant pas que l’on se trompe de « doudou » rapporté.

    Séance 11 « La chasse au doudou »
    Il est demandé à chaque élève d’apporter son « doudou »

    Chaque enfant reçoit une photocopie de 6 photos caractéristiques de la cour de récréation.
    ( tous les élèves n’ont pas la même photocopie) faire marquer son prénom sur chaque feuille . C’est notre carte au trésor.
    Chaque élève doit aller cacher son doudou dans la cour à un endroit représenté par une des photos. ( côté de, sur, en haut de, sous….) mais il ne doit jamais y avoir 2 doudous au même endroit. Pour cela l’enseignant aide les élèves à trouver un endroit. Il y a déjà un doudou sur la balançoire mais pas en dessous ou à côté…
    Chaque élève colle ensuite une gommette sur sa photocopie à l’endroit précis où il a posé son doudou. Il a fabriqué sa carte au trésor.
    Lorsque tout cela est réalisé les élèves échangent leur feuille et doivent rapporter le doudou « le trésors »correspondant à leur nouvelle carte au trésors.
    Il est facile de corriger les erreurs (erreur de positionnement de la gommette, erreur de lecture de la carte car chaque enfant a envie de retrouver rapidement son doudou et reste motivé.


    Séance 12

    Refaire la séance 10 mais avec un parcours dans l’ordre. Chaque enfant reçoit une photocopie de 12 lieux de la cour pris en photo avec un parcours numéroté sur la photocopie pour passer dans seulement 6 lieux. 
    Sur ces 6 lieux il a été posé un petit cube genre légo avec un code secret (un carré, une étoile une lettre… un message graphique faisable par tous les élèves de la classe)
    L’élève doit relever le code et l’écrire sur sa carte de pointage dans l’ordre du parcours

    <table border="1" width="20%"> <tbody><tr> <td align="center" width="50%">1</td> <td align="center" width="50%"> </td> </tr> <tr> <td align="center" width="50%">2</td> <td align="center" width="50%"> </td> </tr> <tr> <td align="center" width="50%">3</td> <td align="center" width="50%"> </td> </tr> <tr> <td align="center" width="50%">4</td> <td align="center" width="50%"> </td> </tr> <tr> <td align="center" width="50%">5</td> <td align="center" width="50%"> </td> </tr> <tr> <td align="center" width="50%">6</td> <td align="center" width="50%"> </td> </tr> </tbody></table>

     
    Bien penser à se préparer une correction du parcours afin de pouvoir vérifier sur place lorsque les enfants ont finis.

    Séance 13

    Pour les MS et des GS sur plusieurs séances en réalité
    Reconstituer la maquette de la cour de récréation avec des légos ou des accessoires playmobil (banc, tobbogan )

    Pour, les GS
    Reconstituer le « plan » de la cour de récréation à l’aide de photos à posées sur un grand plan de la cour réalisé par l’enseignant pour ensuite pouvoir passer au plan sans photos.

    Séance 14
    Réaliser les jeux des séances 6 ;7,11, 10 et 9 avec la maquette ou le plan .
    Des numéros étant collés sur la maquette ou le plan pour indiquer l’ordre du parcours.



    2 Séances réalisées par 4 PE2 sur cette progression


    Il leur avait été demandé de travailler « devant, derrière, et entre »

    Travail sur devant/ derrière
    Il a été posé 6 objets dans la salle de motricité (un gros cube, un vélo, un bloc de mousse…..)
    Devant et derrière chaque objet il a été posé un tampon (cela peut être également une boîte de gommettes)
    Tous les objets ont été pris en photo. 
    Chaque binôme d’enfant reçoit une « carte photo »avec l’objet pris en photo, le codage devant ou derrière et le tampon (validation , réussite de l’activité) puis une « carte réponse ».

    Carte photo

    Le premier enfant du binôme ; celui qui a la carte avec la photo doit expliquer à son binôme où il doit aller pour chercher le code (en réalité, le tampon).
    Ex : « tu dois aller derrière le bloc de mousse ». 
    Le deuxième enfant va tamponner sa carte réponse et lorsqu’il revient ils vérifient ensemble que c’est le bon tampon
    Lorsque la réponse est juste ; ils demandent une autre carte photo au maître.

    Carte réponse pour mettre les tampons :

    Travail sur devant/ derrière/entre
    Le même jeu est repris lors d’une autre séance mais en rajoutant « entre »

    Ces 2 séances réalisées en salle de motricité ; dans un espace très restreint ont permis de mettre en place le jeu pour tous les élèves. Il peut donc ensuite être repris dans un grand espace où les élèves vont réellement courir comme une vrai course d’orientation en étoile.

MEN
accédez à  votre espace