> Direction des services départementaux de l'éducation nationale de Loir-et-Cher
Enseignements et pédagogie
La direction des services départementaux
Enseignements et pédagogie
Vie de l'élève
Personnels
Adaptation scolaire - Handicap

Espace arts

Retour

Le graphisme en arts visuels pour appréhender de multiples espaces

Graph'art en branches

Graph'art en grilles

Graph'art en ronds

Les choix opérés dans notre cadre d’interventions

« Pour l’enfant de l’école maternelle, l’espace n’est pas homogène et unifié : chaque partie de l’espace possède un intérêt particulier. Chaque région de l’espace est ressentie dans un ensemble complexe où elle est considérée comme étant inséparable de ce qui l’occupe. Il y a donc au début plusieurs espaces correspondant à des schèmes d’action et d’exploration de l’enfant. Il y a l’espace buccal de la succion, l’espace tactile de la préhension et l’espace visuel » 
Daniel Lagoutte

Concernant le graphisme

L’activité graphique, associée à la maîtrise du langage, occupe une place très importante à l’école maternelle. Elle s’exerce selon trois types d’activités qui ne doivent pas être confondues, même si elles sont étroitement liées et interdépendantes :
le dessin, le graphisme et l’écriture.
« … si le dessin permet la représentation, le graphisme est constitué d’enchaînements de lignes simples et l’écriture est le moment où l’activité graphique prend une dimension linguistique » Jean-Yves Robichon IEN, colloque « Mieux enseigner à l’école maternelle » 2005 ;
Le graphisme serait donc du côté de l’écriture lorsqu’il est envisagé comme une activité dont le seul but est de former la main à l’écriture…
Ce « graphisme dirigé » répondrait alors aux mêmes exigences que l’écriture :

  •  tenue corporelle : position assise, dos droit, avant-bras posé .

  •  préhension de l’outil scripteur : entre le pouce et l’index.

  •  utilisation de l’espace 

    • support : généralement une feuille orientée (haut / bas)

    • geste : écriture de gauche à droite, de haut en bas, sur des lignes droites.

A ce « graphisme dirigé » nous opposons le « graphisme libre » qui répondrait aux mêmes exigences que le dessin :

  • tenue corporelle : variable, voire mobile.

  • préhension de l’outil scripteur : variable en fonction du matériel utilisé et des effets recherchés…

  • utilisation de l’espace : 

    • supports( formats, formes, textures, matières et orientations ) variables 

    • gestes : variables 

Dans ce cadre-là, les élèves expérimentent divers Supports, Matériaux, Outils et Gestes.
C’est dans ce second aspect que nous envisageons le graphisme dans les séquences décrites ci-après.

Concernant l’espace 

« Chacun se sent au centre du monde et perçoit l’espace à partir de ce point. Encore faut-il souligner ce fait et apprendre à regarder autour de soi un espace qui nous enveloppe et que le regard capte de manière fragmentaire. Il reste pour l’enfant à construire cet espace pour s’y repérer et agir, à acquérir la notion de point de vue » 
Daniel Lagoutte

Partant de cela, nous avons choisi, et ce dans toutes les activités menées et décrites ci-dessous, d’appréhender en premier lieu l’espace « vécu » de l’enfant ( explorer, observer l’environnement proche : classe, école, cour, trajets habituels…) pour ensuite investir des espaces planimétriques :

  • lors d’activités dites de réception : travail sur photographies prises dans l’environnement proche.

  • Lors d’activités dites de production : travail sur l’espace/surface de la représentation ( et non sur la représentation de l’espace…). Il s’agit, pour les élèves, de gérer (explorer, découvrir, investir ) l’espace propre du support. Sont alors prises en compte, les questions :

    • de sa délimitation, de sa forme, de son format, de son cadre…

    • de son orientation

    • de sa texture

Concernant la démarche

Approche visuelle

  • Dans l’environnement proche de l’élève (espace vécu)

    • Sur le bâti : les murs, les grilles, les sols , les plaques d’égoût, les fenêtres… ( graph’art en grilles)

    • Dans la nature : les arbres, les branches, les chemins…(graph’art en branches)

    • Sur les objets du quotidien : (graph’art en ronds)

  • Sur des photographies (banque d’images) pour se constituer un réservoir de traces sur lesquelles se porteront l’observation et l’analyse des éléments graphiques.

Approche sensorielle

  • Expérimenter divers Supports, Matériaux, Outils, Gestes.

  • Organiser une composition constituée essentiellement d’éléments graphiques autour des quatre opérations plastiques : isoler ; reproduire, transformer, associer.

Approche culturelle

  • Percevoir l’utilisation d’éléments graphiques chez certains artistes

  • Mettre en relation des œuvres d’art et les productions des élèves.

MEN
accédez à  votre espace