> Direction des services départementaux de l'éducation nationale d'Eure-et-Loir
Enseignements et pédagogie
La direction des services départementaux
Établissements
Enseignements et pédagogie
Gestion des bourses
Adaptation scolaire - Handicap
Missions départementales
Vie numérique
Personnels
DSDEN28Enseignements et pédagogieressources pédagogiquesCinéma Audiovisuel > Opérations à destination des élèves : le dispositif Collège au cinéma

Le dispositif Collège au cinéma en Eure-et-Loir

Contacts

Pour tout renseignement :

Le dispositif Collège au cinéma

Présentation :

Le dispositif permet aux élèves des classes volontaires (de sixième et cinquième d'une part et de quatrième et troisième d'autre part) d'étudier avec leurs enseignants un film par trimestre, visionné en salle de cinéma au cours de séances inscrites dans le temps scolaire.

L'opération "Collège au Cinéma" a été lancée nationalement en 1989 dans quelques départements et n'a cessé de se développer depuis. Le dispositif en Eure-et-Loir existe depuis 1990.

Comme pour le dispositif "Ecole et cinéma", l'opération réunit différents partenaires au niveau national : le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l'Education Nationale.

La DSDEN organise le dispositif sur le département avec les exploitants de salles et fait le lien entre les différents partenaires : Centre National du Cinéma, établissements scolaires et enseignants.


Objectifs :

  • Permettre un accès en salle à un grand nombre de collégiens en favorisant la découverte d'œuvres qui ne sont pas nécessairement commerciales et qui incitent à la réflexion.
  • Diversifier l'offre cinématographique, et ce, notamment, en proposant des films qui n'appartiennent pas aux filmographies européennes ou anglo-saxonnes.
  • Habituer les élèves à apprécier la langue d'origine, à identifier le timbre de voix d'un acteur et donc à visionner les films en version originale dans la mesure du possible.
  • Développer la culture cinématographique en classe et l'esprit critique de l'élève par l'étude des moyens propres au cinématographe.
  • Faire comprendre que le cinéma est parfois œuvre, en tous les cas interrogation du visible - regard porté sur le monde.
  • D'une façon plus générale, au niveau collège, le dispositif s'inscrit dans une politique globale d'éducation à l'image.


Principes :

Les élèves découvrent des œuvres du répertoire, classiques ou contemporaines, dans les salles de cinéma. Les professeurs engagés dans cette opération, accompagnent leurs élèves lors des projections et effectuent un travail pédagogique d’accompagnement autour des films. Trois films sont projetés dans l'année, un par trimestre.

Les professeurs engagés ont la possibilité de découvrir ou revoir les films en pré-visionnement afin de mieux préparer leurs élèves. Une présentation du film est alors assurée par un professeur compétent dans le domaine audio-visuel.

Programmation "Collège au cinéma" 2017 - 2018 :

Un catalogue de films est établi par le CNC avec l'aide de différents organismes (ministères et de l'Education nationale, de la Culture, Fédération nationale des cinémas + enseignants). Nombre de ces films sont choisis pour leur portée humaniste et éducative (respect de la différence, découverte de cultures autres, tolérance...). Chaque film est proposé pour deux années scolaires. [détails du dispositif sur le site du CNC]

Le choix définitif des films est établi courant deuxième trimestre par un comité de pilotage sur la base du vote des enseignants.

Afin de donner une unité de sens à la programmation et de favoriser chez les élèves la mise en réseau des films pour la constitution d’une culture commune, les trois films de la sélection Collège au Cinéma proposés cette année abordent une même thématique.

Par ailleurs, afin de favoriser les échanges disciplinaires ou interdisciplinaires, il sera dorénavant possible de mutualiser les pistes pédagogiques. Celles-ci seront diffusées sur l’Espace Cinéma Audiovisuel 28.

Thématique retenue par le comité de sélection : Enfances blessées

Pour chaque film de la programmation, il est possible, à l'issue des journées de prévisionnement, de télécharger un diaporama reprenant les axes principaux développés au cours de celles-ci.

Ces diaporamas sont exploitables en classe : ils présentent des entrées pour aborder le film avant la projection avec les élèves ainsi qu'une analyse filmique utile après le visionnage.

En outre, si le film fait partie de la sélection des Studios 28, un prolongement d'analyse en lien avec la thématique de cette opération, est également proposé dans le diaporama.

Premier trimestre
6e/5e

L’île de Black Mor, Jean-François LAGUIONIE, France, 2003, 1h25.

>> consulter le diaporama relatif au film

1803, sur les côtes des Cornouailles. Un gamin de 15 ans, le Kid, réussit à s’échapper de l’orphelinat où il vit comme un bagnard. Il ne connaît pas son vrai nom et a pour seule richesse la carte d’une île au trésor, tombée du livre de Black Mor, un célèbre pirate auquel il aimerait tant ressembler. En compagnie de deux pilleurs d’épaves, Mac Gregor et la Ficelle, le Kid s’empare du bateau des garde-côtes et part à la recherche de son île, son trésor, à l’autre bout de l’océan Atlantique. Mais rien ne se passe comme dans les livres de pirates. En quête de son identité, le Kid est plus fragile qu’on ne le croit et bien des aventures l’attendent avant d’arriver à l’île de Black Mor.

4e/3e

Enfance clandestine, Benjamin AVILA, Argentine, 2013, 1h50.

>> consulter le diaporama relatif au film

Argentine, 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Pour tous ses amis à l’école et pour Maria dont il est amoureux, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à toute sa famille. C’est une histoire de militantisme, de clandestinité et d’amour. L’histoire d’une enfance clandestine…

Deuxième trimestre
6e/5e/4e/3e

Une vie toute neuve, Ounie LECOMTE, Corée, 2008, 1h35.

Séoul, 1975. Jinhee a 9 ans. Son père la place dans un orphelinat tenu par des sœurs catholiques. Commence alors l’épreuve de la séparation et la longue attente d’une nouvelle famille. Au fil des saisons, les départs des enfants adoptés laissent entrevoir une part du rêve, mais brisent aussi les amitiés à peine nées. Jinhee résiste, car elle sait que la promesse d’une vie toute neuve la séparera à jamais de ceux qu’elle aime.

Troisième trimestre
6e/5e/4e/3e

Le gamin à vélo, Jean-Pierre et Luc DARDENNE, Belgique, 2011, 1h27.

Cyril, bientôt 12 ans, n'a qu'une idée en tête : retrouver son père qui l'a placé provisoirement dans un foyer pour enfants. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l'accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais Cyril ne voit pas encore l'amour que Samantha lui porte, cet amour dont il a pourtant besoin pour apaiser sa colère ...

Prolongement possible

Afin de favoriser les rencontres avec des professionnels du cinéma ainsi qu’un va-et-vient entre culture et pratique artistique, il est possible de prolonger le travail autour des films de la sélection Collège au Cinéma dans le cadre de l’opération cinématographique Les Studios 28, des journées de pratique et de découverte cinématographiques (opération pouvant être financée par le Conseil Départemental par le biais des projets de collège dans le cadre du plan pour une meilleure réussite scolaire : pour tout renseignement et inscription, se référer à l’Espace Cinéma Audiovisuel 28).

Journées de prévisionnement

Deux journées de prévisionnement des films des programmations 2017-2018 pour Collège au cinéma et Les Studios 28 sont proposées.

Dates communiquées à la rentrée scolaire.:

Contenus

Au cours de ces journées, les enseignants se verront proposer pour chaque film :

  • le visionnage de celui-ci
  • une présentation de sa génèse et de son réalisateur
  • l’analyse de plusieurs séquences clés en lien avec la thématique de Collège au cinéma à savoir Enfances blessées
  • des temps d’échanges devant conduire à l’élaboration de pistes pédagogiques par les enseignants.
    Celles-ci seront diffusées sur l’Espace Cinéma Audiovisuel a posteriori
  • des pistes pédagogiques pour la mise en place d'une pratique cinématographique en classe, en lien avec les thématiques des Studios 28.

Films des années précédentes

En 2016-2017

1er trimestre

6e/5e : Brendan et le secret de Kells, Tomm MOORE, Nora TWOMEY, Irlande, 2008, 1h15.

>> diaporama Brendan et le secret de Kells

4e/3e : L’aventure de Mme Muir, Joseph MANKIEWICZ, USA, 1947, 1h45.

>> diaporama L'aventure de Mme Muir

Deuxième trimestre : 

6e/5e/4e/3e : Blancanieves, Pablo BERGER, Espagne, 2012, 1h44.

>> diaporama Blancanieves

Troisième trimestre :

6e/5e/4e/3e : Les enfants loups Ame et Yuki, Mamoru HOSODA, Japon, 2012, 1h57.

>> diaporama Les enfants loups Ame et Yuki

En 2014-2015

Films 6ème/5ème :

1er trimestre : Le tableau, de Jean-François Laguionie
2ème trimestre : Frankenstein, de James Whale
3ème trimestre : Les enfants loups, Ame & Yuki de Mamoru Hosoda

Films 4ème/3ème :

1er trimestre : La grande illusion, de Jean Renoir
2ème trimestre : Frankenstein, de James Whale
3ème trimestre : Imaginaire en courts (programme de 6 courts-métrages)

En 2013-2014

Films 6ème/5ème :

1er trimestre : Les temps modernes, de Charlie Chaplin
2ème trimestre : Rumba, de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy
3ème trimestre : Chantons sous la pluie, de Stanley Donen et Gene Kelly

Films 4ème/3ème :

1er trimestre : Les rêves dansants, de Anne Linsel, Rainer Hoffmann
2ème trimestre : Les citronniers, de Eran Riklis
3ème trimestre : Les 400 coups, de François Truffaut

En 2012-2013

Films 6ème/5ème :

1er trimestre : Le cameraman, de Buster Keaton
2ème trimestre : Tomboy, de Céline Sciamma
3ème trimestre : en matière d’animation

Films 4ème/3ème :

1er trimestre : Le tombeau des lucioles, d'Isao Takahata
2ème trimestre : Le gamin au vélo, de Dardenne Jean-Pierre et Luc
3ème trimestre : Benda Bilili, de Renaud Barret et Florent de La Tullaye

MEN
accédez à  votre espace