> académie d'orléans-tours
actualités
Académie
Orientation
Examens et concours
Formation professionnelle et technologique
Arts et culture-International-Innovation
Enseignements et pédagogie
Ressources humaines
Vie numérique
Portail pédagogiqueEspace parents et élèves
accueilactualités > détail

Détail

actualité en brèves

Conclusions de l'expérimentation académique sur l'évaluation positive

Premiers résultats de l’expérimentation « Concilier l’évaluation par compétences et un usage raisonné de la note »

Les premières conclusions des chercheurs, ont été présentées lors d’un séminaire vendredi 4 mars 2016 à Orléans, qui a rassemblé les professeurs et les chefs d'établissement ayant participé à l’expérimentation académique, ainsi que les corps d'inspection.

 « Concilier l’évaluation par compétences et un usage raisonné de la note », l’étude menée au cours de l’année 2014-2015, a été mise en place dans l'académie d’Orléans Tours dans environ 70 établissements, dont 59 collèges. Elle se poursuit en 2015-2016 dans 35 collèges et 5 lycées.
 
Au total environ 6000 élèves ont été concernés sur des niveaux de classe allant de la 6ème à la seconde.  L’étude des chercheurs s’est concentrée sur un seul niveau : celui de la classe de 3ème.

Pascal Huguet, directeur de recherche au CNRS,  Céline Darnon, maître de conférences à l'université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et membre du laboratoire de psychologie sociale et cognitive et Isabelle Régner, maître de conférences à Aix-Marseille Université et membre du laboratoire de psychologie cognitive, les trois chercheurs ont présenté les analyses et les premiers résultats.


Les résultats sont observés sur les Mathématiques
➢    L’évaluation par compétences associée à un usage raisonné de la note permet de diviser par 2 l’écart de performance entre élèves de familles défavorisées et favorisées.
Rappelons que dans l’enquête PISA 2012, la France y apparaît comme le pays dans lequel l’influence de l’origine sociale des élèves sur leurs performances scolaires est la plus marquée.
Dans l’expérimentation, les élèves issus de familles favorisées voient leur performance sur l’épreuve de mathématiques du brevet augmenter. Les élèves de familles  défavorisées augmentent eux aussi leur performance et dans des proportions plus importantes.
Tous les élèves tirent bénéfice de l’expérience et les inégalités sont fortement réduites.

Ces résultats sont obtenus de manière significative sous contrôle d’un protocole scientifique. Ils requièrent certaines conditions de mise en œuvre notamment une approche concertée des enseignants.


➢    L’évaluation améliore significativement la réussite des élèves de 3ème  au brevet à l’épreuve de mathématiques
L’expérience montre que tous les élèves tirent bénéfice d’une introduction de l’évaluation par compétences et d’un usage raisonné, et plus restrictif, de la note.

Les élèves moyens ainsi que les meilleurs élèves augmentent également leur réussite ce qui constitue un résultat moins communément accepté. Beaucoup avaient tendance à considérer que ce type d’évaluation permettait de soutenir les élèves en difficultés mais risquait de freiner la réussite des meilleurs.

En modifiant le rapport des élèves au savoir et en favorisant leur implication dans le travail scolaire, cette évaluation innovante a permis aux élèves de mieux apprendre et cette amélioration de leurs acquis a été confirmée sur l’épreuve de mathématiques.

Des enseignants mobilisés, des chefs d’établissements engagés, des inspecteurs impliqués …
L’expérimentation a été conduite à grande échelle dans une académie au sein de laquelle de multiples acteurs ont été mobilisés. Les inspecteurs pédagogiques régionaux ont impulsé et piloté sur le plan pédagogique, les enseignants et les chefs d’établissement se sont impliqués en grand nombre.

… des services du rectorat en appui
Le service formation (Dafop) et les formateurs ont soutenu l’expérimentation par des actions de formation en établissements, la Division de l’évaluation et de la prospective (Dep) académique a mené un travail  de collecte et d’organisation des données qui a été jugé de qualité "Insee" par les chercheurs.



A suivre
Il s’agit aujourd’hui de poursuivre l’étude vers la mesure d’autres plus-values concernant directement les compétences transversales comme la maîtrise de l’oral, la conduite de projet, la capacité à s’intégrer dans un travail collectif.

10.03.2016
MEN
accédez à  votre espace