> académie d'orléans-tours
Académie
Académie
Orientation
Examens
Formations
Pédagogie, action éducative
Concours, emplois, carrières
Portail pédagogiqueEspace parents et élèves
accueilAcadémiePolitique académique > Le projet 2013-2017

Le projet académique 2013-2017

Photos université de Tours [Alexis Chézière] / DSDEN de Loir-et-Cher/ lycée Jean Lurçat [Françoise Petitjean] / rectorat [Christophe Bohême / Maud Pestel]

Réalisé à partir du travail collaboratif de l’ensemble des acteurs, le projet académique 2013-2017 a été validé et voté au CTA du 5 novembre 2013. Volontairement, la période qu’il recouvre coïncide avec celle du contrat signé par l’académie avec le ministère de façon à ce qu’il y ait renforcement des priorités portées par les deux documents, lesquels constituent des outils de pilotage forts.

L’ambition du projet académique est de créer un cadre à même d’orienter l’action de chacun pour assurer une mise en synergie et une cohérence d’ensemble.

Le choix a été effectué d’un projet académique, de taille raisonnable lui assurant un caractère opératoire et lisible. Les ambitions retenues répondent aux spécificités de l’académie et s’appuient sur des indicateurs à même de permettre un suivi dans le temps.

Le projet académique est accompagné de « fiches cadre », lesquelles décrivent les modalités envisagées pour la déclinaison des différents objectifs. Portées par des groupes académiques dont la composition est déterminée par la nature même de l’objectif, ces « fiches cadre » s’attachent à préciser la méthode retenue ainsi que les actions envisagées, tout en laissant des possibilités d’adaptation en fonction des besoins repérés par les membres du groupe.

>> Consultez et téléchargez le projet académique.

>> Téléchargez l'intégralité des fiches cadre.

Assurer la réussite de tous dans le cadre d’une équité renforcée

La loi d’orientation et de programmation constitue une étape majeure de la refondation de l’école de la République qui a été érigée en priorité par la Nation. Le projet académique s’inscrit totalement dans ce cadre. Il s’agit d’améliorer notre système éducatif et de lutter plus efficacement contre les déterminismes sociaux et territoriaux qui marquent l’école d’aujourd’hui. Les objectifs fixés peuvent être énoncés simplement : une école à la fois juste pour tous et exigeante pour chacun.

La priorité est accordée à l’école primaire pour réduire la difficulté scolaire et construire les apprentissages fondamentaux. Il convient d’élever le niveau global de qualification de tous les élèves au terme de leur formation initiale. Les rythmes scolaires, mieux aménagés, devront permettre aux élèves de connaître des conditions d’apprentissage plus équilibrées et un temps mieux articulé entre le scolaire et le périscolaire garantissant l’accès à des activités sportives, culturelles et artistiques.

Le développement d’une grande ambition numérique et des technologies de l’information et de la communication constitue un enjeu majeur en matière éducative.

L’évolution des politiques de réussite éducative comme l’éducation prioritaire et les dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire seront améliorés progressivement. Pour lutter contre les inégalités sociales, culturelles et territoriales, il sera proposé aux élèves des parcours dans un cadre renouvelé (parcours d’éducation artistique et culturelle, parcours de découverte du monde économique et professionnel, parcours de santé...). Le système d’orientation des élèves sera une priorité qui doit traduire l’égale dignité des filières.

Le climat scolaire devra être amélioré pour faire de l’école un lieu de réussite, d’autonomie et d’épanouissement, un lieu d’éveil à l’envie et au plaisir d’apprendre, à la curiosité intellectuelle, à l’ouverture d’esprit, mais aussi un lieu de travail respectueux de chacun.

La formation initiale et continue dispensée dans les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espé) sera un levier majeur de la qualité et du renouvellement des pratiques pédagogiques.

Le projet académique permet de faire le lien avec les futurs contrats des établissements. Il a vocation à servir de levier pour l’ensemble de la communauté éducative et aussi de marqueur en positionnant l’école dans son partenariat avec les collectivités territoriales et les associations.

Ce projet est au service d’une ambition collective qui allie la préoccupation constante de la réussite des élèves à celle de l’exercice de chacun de nos métiers dans des conditions de travail valorisantes.

Marie Reynier
Recteur de l’académie d’Orléans-Tours
Chancelier des universités

Vers le haut

Un projet... 3 ambitions, 3 leviers

La consultation menée auprès des personnels de l’Éducation nationale, des élèves et des familles a fait remonter les points forts et les faiblesses de l’académie. Ce riche matériau constitue la base sur laquelle est construit le projet académique 2013-2017. Il concrétise ainsi, avec les données locales et régionales, les orientations nationales, les conditions d’application des réformes ainsi que la réalisation de nouveaux dispositifs.

Pour ses élèves, l’académie se fixe...

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace